Le Président Tebboune entame lundi une visite de travail en République arabe d'Egypte    Barça : Memphis Depay de retour en Eredivisie ?    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Mostaganem: exportation de câbles électriques au Sénégal    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Foot, force et démocratie    Les avocats prônent la prudence    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    "L'Algérie a les moyens de rivaliser avec les meilleures nations au monde"    "Je vais me remettre en question"    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Cap sur la Coupe de la CAF !    Les championnats à huis clos    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Plus de 20 000 interventions effectuées par la Direction du commerce en 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Déficiences comblées ?    Le miracle argentin en temps de Covid    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    113 postes de formation en doctorat ouverts    Les voleurs de câbles de Séraidi sous les verrous    L'Algérie déterminée à dire son mot    La menace «jihadiste» nourrit le sentiment anti-peul    Les combats entre Kurdes et Daesh font plus de 70 morts    Algérie nouvelle : la mise sur orbite    «Ma rencontre avec la mort»    «Nous partageons une Histoire complexe»    Le moudjahid Cherif Athmane n'est plus    L'urbanisme et les Algériens    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Etat islamique en Irak et au Levant s'en revendique pourtant
Al-Qaïda renie une de ses "filiales"
Publié dans Liberté le 04 - 02 - 2014

Alors que cette sinistre organisation terroriste, opérant sous l'appellation de "l'Etat islamique en Irak et au Levant" en Irak, où elle sème la mort au quotidien, s'est toujours revendiquée d'Al-Qaïda, la mouvance mise sur pied par Oussama Ben Laden s'en lave les mains. En effet, contre toute attente, le commandement général d'Al-Qaïda a désavoué publiquement l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), affirmant qu'il ne faisait pas partie de son réseau. Un communiqué du commandement général de la nébuleuse terroriste, mis en ligne dimanche sur les sites djihadistes, indique que l'EIIL "n'est pas une branche d'Al-Qaïda, n'a aucun lien organisationnel" avec le réseau, qui "n'est pas responsable de ses actions". Le plus surprenant est que la même source souligne qu'Al-Qaïda "n'avait pas été informée de la création de l'EIIL", qui est en fait un groupe djihadiste multinational dont la plupart des commandants sont étrangers et ont fait leurs armes en Irak, en Tchétchénie, en Afghanistan et sur d'autres fronts. C'est la deuxième fois qu'Al-Qaïda désavoue l'EIIL. Pour rappel, le chef d'Al-Qaïda, l'Egyptien Ayman Al-Zawahiri, avait déjà affirmé en novembre 2013 que le Front Al-Nosra était désormais la seule branche du réseau en Syrie. Dans sa critique des actions de l'EIIL, le commandement général d'Al-Qaïda souligne que les groupes djihadistes "doivent régler leurs problèmes entre eux et non à travers les médias". Il déplore les combats fratricides et appelle à un "arrêt immédiat des combats" entre les groupes djihadistes. Le communiqué ajoute qu'Al-Qaïda ne doit pas être responsable d'actions portant préjudice "aux moudjahidine, aux musulmans ou aux non musulmans". Pour rappel, l'EIIL est une émanation de l'Etat islamique en Irak (ISI), un groupe armé djihadiste dirigé par Abou Bakr Al-Baghdadi, qui a envoyé des membres en Syrie mi-2011 pour fonder le Front Al-Nosra. En avril 2013, Al-Bagdhadi a annoncé que l'ISI et Al-Nosra fusionneraient pour devenir l'Etat islamique en Irak et au Levant. Mais Al-Nosra a refusé d'adhérer à cette nouvelle entité. L'EIIL n'a jamais fait allégeance à Ayman Al-Zawahiri qui a désigné Al-Nosra comme la branche officielle d'Al-Qaïda en Syrie. Plusieurs coalitions de rebelles syriens, excédés par les exactions attribuées aux djihadistes de l'EIIL et par la volonté d'hégémonie de ce groupe, ont retourné leurs armes début janvier contre ce groupe lié à Al-Qaïda, dans les zones contrôlées par la rébellion dans le nord de la Syrie.
M. T./Agences
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.