Real Madrid: Navas tout proche du PSG ?    CRB: Amrani dirigera le Chabab à N'Djamena    JSK - Zeghdane: «Nous sommes déterminés, la qualification est notre seul objectif»    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Le maréchal Haftar source d'alimentation du marché noir pétrolier    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    5e colonne, en marche !    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Rassemblement demain devant l'ambassade d'Algérie à Paris    Ribéry prolonge le plaisir chez la Viola    Les joueurs mettent fin à la grève    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    Collecte d'affaires scolaires pour les enfants défavorisés    Nouveau décès parmi les pèlerins algériens    3 morts et 35 blessés dans deux accidents de la route    Un danger permanent en période de grosses chaleurs à Naâma    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Trois sœurs de Kasdi Merbah appellent à rouvrir le dossier    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    L'incident a créé la panique : Deux blessés dans la chute du toit d'une bâtisse à Skikda    Litige opposant Hydro Canal à une société italienne: Risque de vente aux enchères des actions de la société algérienne    Enième report de la livraison des 2.800 logements AADL de Misserghine: Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Chlef: Le secteur hôtelier renforcé    Djemaï s'essaye au désespéré sauvetage du FLN    La discipline des juges et magistrats    Risque d'embrasement ?    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Energie solaire L'Algérie est prête pour la réalisation du projet national de production de 5600 MW d'électricité    Les 4 conditions de Benflis    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dernier jour de vote à Paris
Entre indifférence et inquiétude
Publié dans Liberté le 17 - 04 - 2014

Tous les bureaux de Paris, la capitale française, sont restés ouverts jusqu'au dernier moment, ceci malgré une affluence relativement faible. L'heure des dépouillements approche et toutes les équipes qui ont veillés au bon déroulement de ce scrutin, avec la présence de plusieurs observateurs, sont sur le qui-vive. On sent la tension qui monte. C'est cas, rue du Bouret au 19e arrondissement de la capitale française, c'est ce que nous a expliqué, l'une des organisatrices. « C'est la seconde fois que je participe à l'organisation des élections. Je dois dire, que la tension est plus palpable cette fois-ci. D'ailleurs, on évite les contacts pour ne pas créer des tensions. Ici, il y a les représentants des candidats, des agents administratifs ainsi qu'une présence permanente des agents de sécurité pour veiller au bon déroulement du scrutin et éviter tout incident », nous dira-elle, refusant d'en dire plus. De l'autre côté, s'il y a bien un acteur que l'on considère important au sein de ce bureau de vote, cela reste, les électeurs. Ces derniers comme pour les jours précédents ne se bousculaient pas devant la porte de l'Ecole Internationale Algérienne pour voter. Ils étaient quand-même quelques familles à se rendre en compagnie de leurs enfants. Pour eux, il s'agit d'un vote pour l'Algérie. « Franchement, je vote, parce que j'aime beaucoup mon pays. Tous les candidats ne veulent que du bien pour notre pays. Je n'ai pas de préférences, mais je dirais que je vais voter pour l'Algérie », nous dira un homme la cinquantaine environ. Parmi les présents au centre de vote au niveau de l'Ecole Internationale Algérienne, il reste tout de même préoccupé par ce qui « se joue », selon lui en Algérie.
L'Inquiétude
« C'est le dernier jour, et comme vous le constatez, il n y a pas beaucoup de monde. Ici à Paris, il ne risque pas d'y passer quelque chose. Par contre je m'inquiète pour mon pays. Il ne s'agit de revenir en arrière, mais ce que nous entendons ici et là ne me rassure pas personnellement. J'espère malgré tout, que se passera bien et sans incidents qui pourrait basculer notre pays dans la violence », ajouter-t-il. En effet, si les choses se sont passé dans un calme total ici à Paris, il n'en demeure pas moins, que les algériens de France ont l'oreille tendue et les yeux rivés de l'autre côté de la méditerranée. Car, même si les urnes ont été désertées par les jeunes, l'intérêt reste tout de même palpable. Aussi, et comme à chaque fois, les anti-quatrièmes mandats armés des mêmes arguments, à savoir, la santé du président-candidat, ne baissent pas les bras pour autant et compte aller jusqu'au bout de cette présidentielle pour dénoncer, ce qu'ils appellent « un grave précédent ». Néanmoins, aucun incident n'est à déplorer pour ce dernier jour, en attendant le dépouillement des bulletins de votes parisiens. En somme, en attendant, les résultats officiels, les algériens de France croisent les doigts pour voir l'Algérie sortir indemne de cette présidentielle et avancer dans son chemin vers la démocratie.
C.M
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.