Ligue 1 (USM Alger) succession de Dziri Billel: l'entraîneur Bira dit oui avant de se rétracter    Coronavirus: "L'Algérie a élevé son niveau d'alerte"    Anniversaire de la proclamation de la RASD: élan de soutien au droit à l'autodétermination    Tunisie: L'ARP accorde sa confiance au gouvernement d'Elyès Fakhfakh    Tribunal Sidi M'hamed: Kamel Chikhi dit "El-bouchi" condamné à 8 ans de prison ferme    Pas de cadeaux pour Chenine    Près de 80% des commandes maintenus chez Renault Algérie    Le ministère du Commerce met de l'ordre    Hausse du nombre des nouveaux inscrits    Les revendeurs «partenaires»    Huawei présente le nouveau Mate XS 5G pliable à 2 400 euros    An I du Hirak, tentative de dévoiement et décantation !    Les 8 élus du RCD annoncent leur retrait du parti    Pour ne pas rentrer les mains vides…    Appels à intensifier l'effort de lutte contre le terrorisme    L'ambassadeur du Mali en France dénonce des "débordements"    Les discussions de Genève sur la Libye boudées par les Libyens    T'es pas mon frère !    Rassemblement de protestation des Patriotes    Escrime/Championnats d'Afrique: deux nouvelles médailles pour les Algériens    Berraf officialise son départ    Agenda sportif du week-end    Derby indécis pour une place dans le dernier carré    Bekrar qualifié chez les réserves de l'ESS    Aït Djoudi : "Le NAHD, c'est fini !"    ASO-PAC pour ouvrir le bal    PT : "Le régime n'a pas changé"    Les vérités, toujours bonnes à dire !    Entre panique et mesures d'urgence    Le président Tebboune appelle à une "extrême vigilance"    Litige entre élus et administration autour du portrait du Président Tebboune    Accident mortel à Béni-Saf    Un jeune tabassé à mort à Sidi Khettab    ACTUCULT    Le livre-mémoire de l'enfant d'Aghbalou    La révolution contée en peinture    "L'œuvre de Mammeri est toujours vivante"    Les «gilets jaunes» s'invitent à la Berlinale    Pollution : pointé du doigt, le monde de l'art fait sa mue tardive    Jeux méditerranéens 2021: la capacité du parc hôtelier d'Oran doublera    Article 63 et binationalité, Massinissa ou Jugurtha ?    Grève de l'Education: Suivi mitigé dans les écoles primaires    Révision Constitutionnelle - L'immunité parlementaire : une spécificité algérienne    Quelle communication pour la «nouvelle Algérie» ?    Le pas en avant au bord du précipice !    Les expatriés du Groupe Volkswagen jettent l'éponge    ENI donne des détails sur son employé atteint du virus    Les avocats continuent de denoncer    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Condamnant l'instrumentalisation de l'Islam lors d'une rencontre à Paris
Musulmans et chrétiens solidaires contre la barbarie
Publié dans Liberté le 11 - 09 - 2014

Proie des combattants de l'Etat islamique en Irak et au Levant (Eiil), les chrétiens d'Orient viennent de bénéficier du soutien des musulmans de France. En effet, à l'initiative de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, président du Conseil français du culte musulman (CFCM), et de Patrick Karam, président de la coordination "Chrétiens d'Orient en Danger" (Chredo), en collaboration avec Abderrahmane Dahmane, président des Démocrates musulmans, ont organisé une rencontre afin de prendre une position commune en soutien à cette communauté d'Orient et dénoncer la barbarie dont font preuves les djihadistes d'Aboubakr al-Baghdadi. Il s'agit d'adopter une position commune pour dénoncer la barbarie de l'Eiil que subissent, depuis des mois, les chrétiens d'Orient, particulièrement au nord de l'Irak.
Plusieurs autres participants et signataires ont pris part à l'Appel de Paris parmi lesquels, Anouar Kbibech, président du Rassemblement des musulmans de France (RMF), vice‐président du CFCM, et Ahmed Ogras, président de la Coordination des musulmans turcs de France (CCMTF), vice‐président du CFCM. "Les signataires de l'Appel de Paris se sont retrouvés en ce moment particulier de l'histoire de l'humanité où le monde assiste à une flambée inégalée d'extrémisme et de violence au Moyen‐Orient, instrumentalisant l'islam comme étendard. Des barbares sont en train de perpétrer les pires crimes contre l'humanité et menacent actuellement les populations, mais aussi la stabilité et la paix entre les peuples de toute la région. Les signataires dénoncent les actes terroristes qui constituent des crimes contre l'humanité et déclarent solennellement que ces groupes, leurs soutiens et leurs recrues ne peuvent se prévaloir de l'islam. Ces agissements d'un autre âge, tout comme les appels inconsidérés au djihad et les campagnes d'endoctrinement des jeunes ne sont fidèles ni aux enseignements ni aux valeurs de l'islam. Les signataires prennent à témoin la communauté musulmane pour demander à tous les responsables politiques de redoubler de vigilance face aux menées subversives qui ciblent les jeunes musulmans d'Europe, particulièrement les plus fragiles d'entre eux."
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.