Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saisie de plus de 700 kg de cocaïne au port d'Oran
La drogue était embarquée dans un navire transportant de la viande surgelée
Publié dans Liberté le 31 - 05 - 2018

Les recherches se poursuivent car le renseignement reçu par les services de sécurité fait état d'une quantité encore plus importante.
Plus de 700 kilogrammes de cocaïne ont été saisis au port d'Oran par les garde-côtes, les douanes et la Gendarmerie nationale, a indiqué le ministère de la Défense nationale dans un communiqué rendu public. Selon la même source, et exploitant des informations, certainement fournies par les services d'Interpol, les éléments des trois corps de sécurité "ont mis en échec une tentative d'introduction, à travers le port d'Oran, d'une énorme quantité de cocaïne estimée à 701 kg enfouie dans un conteneur à bord d'un bateau de transport de marchandises en provenance de l'Amérique Latine".
Le MDN précise encore que "les recherches se poursuivent pour la découverte d'éventuelles autres quantités" de drogue, ce qui indique que les informations reçues évoquaient une quantité supérieure à celle déjà trouvée ou ne la précisaient pas du tout. Si le communiqué ne donne pas de détails sur la qualité de la cocaïne ou encore la provenance du bateau ni sur d'éventuelles arrestations, certains sites d'information électroniques rapportent que la saisie a été faite à bord du navire "Vega Mercury", battant pavillon libérien, chargé de viandes surgelées. En provenance du Brésil, il a fait escale en Espagne avant d'amarrer à 3 miles du port d'Oran. Le "Vega Mercury", de type Container Ship, a été construit en 2009. Deux hypothèses s'imposent, soit la drogue a été embarquée au Brésil, soit elle a été transbordée lors de son escale espagnole, l'enquête le dira. Si des saisies similaires ont été déjà annoncées, aucune, pourtant n'a atteint cette importance. En 2012, 165 kg de cocaïne pure dissimulés dans un conteneur transportant du lait en poudre, importé de Nouvelle-Zélande par l'Office national interprofessionnel du lait (Onil), ont été saisis par la Gendarmerie nationale.
La drogue était en attente de livraison au port sec de Baraki, à Alger, après avoir subi toutes les formalités et contrôles douaniers. Dans cette affaire, on soupçonne également le bateau d'avoir fait escale en
Espagne avant de rejoindre le port d'Alger après être resté en rade, durant une dizaine de jours, au large des côtes latino-américaines. La même configuration que l'affaire du port d'Oran puisque la cargaison de viande surgelée devait théoriquement emprunter le couloir vert ; qui permet aux opérateurs de bénéficier de toutes les facilités en matière de procédures douanières et d'éviter toute attente dans l'enceinte portuaire ; avant de transiter par un port sec.
En octobre dernier, 16 personnes avaient été condamnées, à Oran, à 15 années de réclusion criminelle pour détention, commercialisation et distribution de drogue, huit ont écopé de 20 ans par contumace et 7 ont été relaxées à l'issue du procès de l'affaire dite des 81 kg de cocaïne. Les accusés étaient poursuivis dans le cadre d'une affaire remontant à janvier 2015, année au cours de laquelle plus de 81 kilogrammes de cocaïne ont été découverts par des pêcheurs près des îles Habibas, situées à une dizaine de kilomètres des côtes oranaises. L'enquête a permis de déterminer que la substance en question présentait les mêmes caractéristiques physiologiques que des quantités de cocaïne saisies dans différentes régions du pays, à l'exemple d'Oued Fodha, dans la wilaya de Chlef, où le 13 mars 2015, la Gendarmerie nationale avait mis la main sur
500 grammes de cocaïne à bord d'une Mercedes, et à Blida où un kilogramme du même produit stupéfiant avait été saisi par la gendarmerie le 22 du même mois. Ce qui a ouvert la porte à la thèse selon laquelle un réseau spécialisé dans le trafic de cocaïne était à pied d'œuvre sur le territoire national et que les 63 plaquettes saisies près des îles Habibas pourraient faire partie d'une quantité plus importante. La saisie de 701 kg de cocaïne n'étant pas une mince affaire, il s'agit de la plus grosse prise de drogue dure dans l'histoire du pays. 3 951,4 grammes de cocaïne ont été saisis durant les huit premiers mois de 2017, selon l'Office national de lutte contre la drogue et la toxicomanie ; il est à se demander quel est le réseau qui se cacher derrière l'opération. Il est connu que l'Algérie n'est pas une terre de consommation de la blanche ; vu son prix au détail, on parle de 9 000 DA "sabbat", le gramme coupé de la coke pure qui peut donner trois rails à sniffer. On soupçonne une organisation internationale de narcotrafiquants dont les ramifications et les complicités se trouvent dans de nombreux pays, y compris l'Algérie, d'être responsable de ce trafic.
Saïd OUSSAD


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.