L'APLS mène de nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain    Euro 2020 : Sonné, le Danemark chute face à la Finlande    Législatives: les électeurs plus nombreux dans les bureaux de vote durant l'après-midi à l'Est du pays    Législatives: clôture des bureaux de vote, début du dépouillement des voix    Belmadi: "Cette série d'invincibilité n'est pas le fruit du hasard"    AEP à Alger: instructions fermes pour un approvisionnent régulier    Coronavirus: 343 nouveaux cas, 236 guérisons et 5 décès    Législatives/Alger-est : une plus importante affluence dans l'après-midi    Foot/Amical: Algérie (A') - Liberia (A) le 17 juin à Oran    Covid-19: plus de 5 millions de cas en Afrique    Tabbou, Ihsane El-kadi et Drareni relâchés    Toute colonisation est un investissement perdu    La Sadeg élabore un plan d'action pour les examens de fin d'année    Yasser Bouamar et Kaouther Ouallal éliminés d'entrée    Vers l'extradition d'El Wafi Ould-Abbès    Lumières rend hommage à plusieurs artistes    Elles et ils militent contre l'oubli !    Hausse de 45,5% de nouveaux inscrits    Durcissement du Code pénal    Un vendredi calme sans Hirak    Khaldi : "Revoir la politique du football"    Coton Sport-JSK à Yaoundé    LE NOUVEAU STADE D'ORAN OU LE 5-JUILLET POUR ABRITER LA FINALE    Sévère rappel à l'ordre du parlement européen au Maroc    Un salon dédié à la santé de l'étudiant    Saisie de 10 000 comprimés psychotropes    Finalisation de l'examen des décrets exécutifs    L'EXECUTIF SE MONTRE OPTIMISTE    Une série de dispositions annoncées pour redynamiser le secteur    Utilisation optimale des caméras de surveillance    Afrique du Sud: une alliance politico-syndicale réitère son soutien au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    La Casbah d'Alger : L'artisanat disparaît peu à peu    L'ISACOM "salue la décision du Parlement européen condamnant le Maroc"    Véhicules de moins de 3 ans, tabac, fonds détournés...: Les nouveautés de la LFC 2021    Huit blessés dans 2 accidents de la route    Aïn El Turck: Retour en force de l'informel dans les localités côtières    Les habitants en appellent au wali: Une décharge sauvage en plein cœur de Haï Chahid Mahmoud    Complotisme : arme de la paresse intellectuelle et de la gouvernance institutionnelle    Les menaces de troisième génération    L'époux devenu loque    La Libye prend exemple de l'Algérie    Un quartier palestinien d'El Qods convoité par les sionistes    Neuf pays africains sur 10 pourraient ne pas atteindre l'objectif    Les défis de l'après-12 juin    Les avocats menacent de marcher    L'ami et le collègue de 56 ans!    Hommage à Fawzi Saïchi    «Unzipped Exposition», expo unique en Europe    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Trop chers, les produits alimentaires
La mercuriale ne connaît aucun changement à Guelma
Publié dans Liberté le 03 - 06 - 2018

Les haricots verts sont cédés à 200 DA, le citron à 300 DA, les haricots de saison à écosser à 350-400 DA, la tomate à 130-150 DA, les courgettes à 140 DA, la laitue à 120-140 DA...
Lors d'une virée que nous avons effectuée au 16e jour du mois de Ramadhan dans les marchés de la ville de Guelma pour constater de visu l'état de la mercuriale, les viandes rouges et blanches sont au top niveau. Qu'on en juge ! La viande de chevreau et d'agneau proposée de 1 200 à 1 350 DA le kg, le veau sans os à 1 600 DA et le poulet qui coûtait voilà 3 semaines 270 DA, a allègrement grimpé à 370-380 DA le kg ! Les morceaux de choix, en l'occurrence le filet de veau est cédé à 2 200 DA, les rumstecks à 1 800 DA, le foie à 2 800 DA le kg. Les fressures de mouton très demandées, sont écoulées entre 1 800 et 2 500 DA ! Quant à la dinde, elle n'a pas échappé à ces hausses conjoncturelles puisque les bouchers la proposent à partir de 800 DA le kg et les escalopes sont taxées à 1 000 DA. Une ménagère rencontrée au marché Ahcène-Harcha, au centre-ville, fulmine : "C'est honteux d'imposer ces tarifs exorbitants à des familles de condition modeste qui peinent à faire bouillir la marmite ! J'ai appris par le biais de la télévision que dans plusieurs pays d'Europe, des supermarchés consentaient des rabais appréciables à notre communauté pendant le mois sacré ! Chez nous, c'est le contraire que nous subissons !". Les rayons des légumes n'ont pas été épargnés par des commerçants sans scrupule qui maintiennent la pression en dépit de la disponibilité, voire de l'abondance des produits agricoles. En effet, les haricots verts sont taxés à 200 DA, le citron à 300 DA, les haricots de saison à écosser à 350-400 DA, la tomate à 130-150 DA, lacourgette à 140 DA, la laitue à 120-14 DA, la carotte à 80-100 DA, le poivron, le piment, l'aubergine, le concombre, la betterave de 120 à 160 DA le kg. Seule consolation, la pomme de terre, l'oignon et l'ail sont proposés respectivement à 60, 40 à 160 DA le kg. Un septuagénaire qui faisait ses emplettes au marché du boulevard du Volontariat confie à Liberté : "Nous subissons le diktat de commerçants véreux qui n'ont aucun égard envers leur clientèle pendant ce mois sacré où la tolérance, la solidarité et la bonté sont de rigueur ! Les pouvoirs publics n'ont pas réussi à maîtriser ce phénomène qui perdure et pénalise nos maigres ressources financières !". Les fruits sont inabordables pour les petites bourses, à savoir la pomme de qualité moyenne à 500 DA, pêche de 250 à 450 DA selon la qualité, nectarine à 350 DA, le melon à 140 DA le kg, la banane à 340 DA, la fraise à 240 DA, l'orange à 180-250 DA le kg, abricot et nèfle à 160-200 DA le kg, seule la pastèque du Sud est proposée de 50 à 80 DA le kg. De toute évidence, la population guelmie s'échine à lutter pour passer un Ramadhan acceptable, et ce, en dépit de la voracité de commerçants avides de gains faciles.
HAMID BAALI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.