Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et faire de l'Algérie un pays émergent    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Une jeune femme électrocutée à Béni Dergoune    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    COMMERCE : Retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans    SALAIRES NON PAYES : Le Groupe Tahkout apporte des précisions    AFFAIRE AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Le directeur et 3 chefs de services sous contrôle judiciaire    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    Les Algériens de France tiennent à la transition    Infernal !    Paul Put contre-attaque    Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    MCO: Premier pari gagné de Chérif El Ouazzani    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    CR Belouizdad: Un problème d'efficacité à régler au plus vite    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers le retrait de Haddad de la présidence
Forum des Chefs d'Entreprise
Publié dans Liberté le 20 - 03 - 2019

L'avenir d'Ali Haddad à la tête de la présidence du Forum des chefs d'entreprise (FCE) sera tranché à la fin du mois en cours. Dans une lettre adressée aux membres du syndicat, l'actuel n°1 du FCE a évoqué la tenue, hier, d'une rencontre avec certains adhérents. "Faisant suite à la demande de certains membres, une rencontre s'est tenue aujourd'hui, mardi 19 mars 2019, au siège du FCE. Dans un climat convivial et fraternel, les échanges ont porté sur la conjoncture que traverse notre pays", écrit Ali Haddad. "Dans le but d'approfondir et d'enrichir le débat, une réunion du conseil exécutif sera convoquée fin mars 2019", a-t-il annoncé. Vraisemblablement, l'on s'achemine vers le retrait d'Ali Haddad de la présidence de la Confédération FCE lors de cette réunion du conseil exécutif du syndicat des patrons qui, selon certaines sources, se tiendrait le 30 mars prochain. Les mêmes sources évoquent la convocation d'une assemblée générale extraordinaire qui pourrait intervenir le 28 avril 2019, pour désigner un intérimaire qui aura pour mission de préparer l'assemblée générale élective.
Le FCE est soumis à des tiraillements en raison de son soutien au cinquième mandat de Bouteflika. Une position qui a engendré plusieurs défections dans ses rangs. Le P-DG de Sogemetal, Mohamed-Arezki Aberkane, a été le premier à annoncer publiquement sa démission, refusant de faire partie d'une organisation patronale qui "prône l'anathème et le mépris à l'égard de tout un peuple qui exprime librement et dignement une revendication". Il faisait allusion à des propos échangés entre Ali Haddad et Abdelmalek Sellal, alors directeur de campagne d'Abdelaziz Bouteflika, dont un enregistrement sonore accablant avait été diffusé sur les réseaux sociaux. Le P-DG d'Alliance Assurances, Hassen Khelifati, membre du Forum des chefs d'entreprise depuis 17 ans, a également décidé de geler son appartenance au FCE. Il faut préciser que M. Khelifati a toujours contesté le fonctionnement du FCE depuis qu'Ali Haddad a été porté à la tête de cette organisation. Il avait déjà exprimé sa désapprobation en démissionnant de l'exécutif depuis 2014.
Brahim Tourki a démissionné du FCE, depuis 18 mois. Mohamed-Laïd Benamor, un des membres influents du syndicat des patrons, a également annoncé le gel de sa cotisation au Forum des chefs d'entreprise et sa démission de sa fonction de vice-président. "Si notre association, devenue syndicat, a joué par le passé un rôle essentiel pour mener nos entreprises et notre économie vers des lendemains meilleurs, je me désole de la voir s'éloigner de sa base", a-t-il regretté. D'autres vice-présidents se sont démarqués d'Ali Haddad. Brahim Benabdeslem (vice-président), Salah-Eddine Abdessemed, Nacéra Haddad, Mehdi Bendimerad, Karim Cherfaoui, Sid-Ahmed Tibaoui, tous vice-présidents, ont, dans un communiqué, décidé d'apporter leur soutien au mouvement populaire contre le 5e mandat de Bouteflika et pour le départ du système.
Le communiqué a été signé également par Lotfi Nezzar, membre du conseil exécutif, Omar Ramdane, président d'honneur, Réda Hamiani, ancien président du Forum, Okacha Hasnaoui et Abdelaziz Zetchi, membres fondateurs.
Se proclamant du "FCE originel", les signataires affirment qu'ils ne peuvent pas rester sourds à l'expression populaire à laquelle ils adhèrent "totalement". Le bureau de la wilaya d'Oum El-Bouaghi du Forum des chefs d'entreprise a, de son côté, appelé à la tenue d'une assemblée générale extraordinaire dont l'objectif est de redonner au FCE ses missions originelles. Le FCE, qui s'est mué depuis en syndicat des patrons, est devenu une caisse de résonance des choix économiques et, désormais, politiques du pouvoir. Mais certains membres souhaitent la tenue d'une assemblée générale inclusive à cause de l'instauration, l'année dernière, d'un système de "grands électeurs" désignés par le président du FCE.
Meziane Rabhi


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.