Le Président Tebboune adresse ses vœux au peuple algérien à l'occasion de l'avènement du mois de Ramadhan    L'APLS mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupations marocaines    L'investissement agricole et agroalimentaire, levier de la croissance économique nationale    Ramadhan: Echange de vœux entre le Président Tebboune et son homologue égyptien    Bayern Munich: Müller annonce de la prudence    Borussia Dortmund: Raiola n'est pas forcément d'accord avec le BVB dans le dossier Håland    Sétif: saisie de plus de 10 millions d'euros en faux billets    Education : La grève des enseignants largement suivie, selon le CNAPESTE    Coronavirus: 129 nouveaux cas, 104 guérisons et 4 décès    Lutte contre les répercussions de la Covid-19: les agriculteurs algériens ont été à la hauteur du défi    Baouche reste    Crise à la laiterie de Tizi    Des députés français réclament la publication des données sur les déchets nucléaires enterrés en Algérie    Le procès d'Abou Dahdah reporté au 9 mai    Soufiane Djillali ne sera pas candidat    Incident sur le site nucléaire    La CAF «va voir»    290 millions DA dépensés depuis août dernier    Benzema et Zidane domptent le Barça et propulsent le Real Madrid vers le sommet    Processus de réconciliation nationale    Les filiales de Sonelgaz en première ligne    Réunion de travail en présence des imams    La Coquette se prépare pour la saison estivale    Saisie de 200 comprimés psychotropes et arrestation d'un dangereux malfaiteur    Actuculte    Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens    C'est la frénésie !    4 morts et 7 blessés dénombrés    Arezki Hadj Saïd, nouvel inspecteur général des services de police    Et si c'était du schiste ?    Fractures et manœuvres répugnantes    Ibn Sina et Haï El Badr: Relogement de 102 familles à Belgaïd    Appel des étudiants algériens en Russie    Tlemcen: Le mouvement associatif encensé    Les monarchies et les bibelots comme dieux    Voici venir le Ramadhan...    Elle élira domicile à l'espace «Evasion» de l'hôtel Liberté: Une Académie internationale de musique bientôt à Oran    Aboul-Gheit en visite pour discuter des développements régionaux    Une tactique droit dans le mur    L'état doit frapper fort    Le Cnese réactive la Cellule d'équité    Hamdi menace de jeter l'éponge    Deux ministres sur le gril    Le piège de la mémoire    «Personne ne peut porter atteinte à l'unité nationale»    Un roman sur la réalité fabriquée    Abdelaziz Belaid: "nécéssaire cohésion de toutes les franges de la société    Paris réagit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les manifestants disent non à Bensalah
Annaba
Publié dans Liberté le 18 - 05 - 2019

Comme attendu par les organisateurs, la mobilisation des antisystème n'a pas failli, hier, à Annaba, où l'affluence populaire était très importante sur le Cours de la révolution et tout au long des artères menant de et vers le siège de la wilaya. Dès la fin de la prière du vendredi, c'est par dizaines de milliers que les habitants des quartiers et des cités périphériques se sont hâtés en direction du centre-ville. Reprenant en chœur le slogan "Fatrine ouala saymine manache habsine" (ce n'est pas le jeûne qui nous empêchera de poursuivre notre mouvement), les manifestants se sont regroupés sur l'esplanade du Théâtre régional Azzedine-Medjoubi, devant la poste principale et en face de l'Ecole préparatoire des sciences économiques, avant d'entamer leur marche autour de la mythique place publique d'Annaba. Long de plusieurs kilomètres et rehaussé par la participation d'un grand nombre de femmes et de personnes âgées, le cortège de manifestants brandissant des banderoles et des drapeaux s'est ensuite dirigé vers le boulevard du 1er-Novembre. Cette fois encore, les marcheurs ont crié leur rejet de l'élection présidentielle prévue pour juillet prochain par le chef de l'Etat par intérim, Bensalah, dont le nom est associé à la issaba (la bande de malfaiteurs) et que le peuple rejette. "Makanch intikhabat" et "Saraqin, saraqin bayaâin el cocaïne" ont été parmi les slogans les plus repris par les protestataires. Au même titre, il faut souligner que nombreux d'entre ces slogans s'adressaient avec insistance et directement au général major Ahmed Gaïd Salah, auquel il est demandé de se conformer à la volonté du peuple et à cette seule volonté. À noter que les manifestants ont, encore une fois, fait preuve de vigilance en empêchant les fauteurs de troubles de se mêler à la marche pacifique.
Faisant preuve de civisme, des jeunes ont pu repérer un tifo comportant des propos jugés insultants envers l'autorité militaire avant de le faire détruire immédiatement.
A. Allia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.