«Affranchir l'Algérie du vice de la corruption avant les élections»    L'aveu d'une gouvernance pourrie    Report au 1er juillet du jugement en appel du sénateur Boudjouher    Des carrés blancs pour se distancer de la lutte des clans    La charte des droits et libertés rendue publique    Le conseil de la concurrence fait le point    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    Prison à vie requise pour les généraux Diendéré et Bassolé    «Il fallait monter en puissance»    Les actionnaires sur le banc des accusés    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    Belmadi : "Il est parti sans raison…"    Mellal : "La JSK dispose désormais d'un staff technique de haut niveau"    Nouvelles de l'Ouest    Débuts satisfaisants pour les candidats    102 élèves ont obtenu 10/10    Les candidats entre soulagement et appréhension après l'épreuve de mathématiques    1 candidat au BEM et 2 de ses complices devant la justice pour fraude via un réseau social    Des pollueurs par excellence    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    ACTUCULT    "Pour que cesse la censure !"    Médéa : La place du 1er Novembre fait pitié    Parution : Amour sublime, un roman de Abdelkader Gouchène    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Equipe nationale: Une notable progression est à relever    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    Une attitude pour le moins équivoque    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les manifestants disent non à Bensalah
Annaba
Publié dans Liberté le 18 - 05 - 2019

Comme attendu par les organisateurs, la mobilisation des antisystème n'a pas failli, hier, à Annaba, où l'affluence populaire était très importante sur le Cours de la révolution et tout au long des artères menant de et vers le siège de la wilaya. Dès la fin de la prière du vendredi, c'est par dizaines de milliers que les habitants des quartiers et des cités périphériques se sont hâtés en direction du centre-ville. Reprenant en chœur le slogan "Fatrine ouala saymine manache habsine" (ce n'est pas le jeûne qui nous empêchera de poursuivre notre mouvement), les manifestants se sont regroupés sur l'esplanade du Théâtre régional Azzedine-Medjoubi, devant la poste principale et en face de l'Ecole préparatoire des sciences économiques, avant d'entamer leur marche autour de la mythique place publique d'Annaba. Long de plusieurs kilomètres et rehaussé par la participation d'un grand nombre de femmes et de personnes âgées, le cortège de manifestants brandissant des banderoles et des drapeaux s'est ensuite dirigé vers le boulevard du 1er-Novembre. Cette fois encore, les marcheurs ont crié leur rejet de l'élection présidentielle prévue pour juillet prochain par le chef de l'Etat par intérim, Bensalah, dont le nom est associé à la issaba (la bande de malfaiteurs) et que le peuple rejette. "Makanch intikhabat" et "Saraqin, saraqin bayaâin el cocaïne" ont été parmi les slogans les plus repris par les protestataires. Au même titre, il faut souligner que nombreux d'entre ces slogans s'adressaient avec insistance et directement au général major Ahmed Gaïd Salah, auquel il est demandé de se conformer à la volonté du peuple et à cette seule volonté. À noter que les manifestants ont, encore une fois, fait preuve de vigilance en empêchant les fauteurs de troubles de se mêler à la marche pacifique.
Faisant preuve de civisme, des jeunes ont pu repérer un tifo comportant des propos jugés insultants envers l'autorité militaire avant de le faire détruire immédiatement.
A. Allia


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.