Plusieurs exposés ministériels au menu    "Nous assisterons à des révoltes sociales" selon Mebtoul    La voie à suivre pour les autres wilayas    Les opérations de rapatriement de et vers l'Algérie se multiplient    Les critiques des inspecteurs de l'Education    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La défense de Karim Tabbou refuse de plaider à distance    Des dérogations pour la diaspora algérienne ?    Le Maroc rapatrie ses ressortissants bloqués en Algérie    Rush sur les plages de Palm-Beach et d'El-Djamila    Plus de 1300 infractions au confinement partiel enregistrées    Distribution de 60 000 bavettes    L'Algérie représentée au festival Docu-Med    Le théâtre, une thérapie libératrice de la peur et du stress    Jeux méditerranéens : échange de vues "constructif" autour d'Oran-2022    RECONDUCTION DU CONFINEMENT : Les autorisations exceptionnelles de circulation prolongées    Coronavirus: 133 nouveaux cas, 127 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Washington Times prédit une riposte médiatique contre l'Algérie    CC du FLN : le favori bloqué et accusé d'avoir le Coronavirus    Le Président de la République présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres    Le centre de torture de Touggourt : une des sombres pages de la présence coloniale française    Crimes du 17 octobre 1961 à Paris : un des plus grands massacres de civils en Europe au 20è siècle    Confrontation Halfaya – Saâdaoui lundi    La maquette du projet immobilier «JSK Tower» dévoilée    L'Algérie sur le podium    Ahmad Ahmad : "Nous ne pouvons pas encore nous prononcer"    Détention préventive pour le propriétaire d'une laiterie    Politique industrielle : Ferhat Aït Ali décline les nouvelles règles à l'Assemblée nationale populaire    Relance de plusieurs chantiers à Blida    Décès de Abderrahmane El Youssoufi : une étoile du Grand Maghreb s'éteint    Les talibans revendiquent une première attaque    Après la mort d'un homme noir aux mains de la police : Des manifestations à Minneapolis et un commissariat incendié    6 morts dans l'explosion d'une centrale hydroélectrique    La famille d'un passeur tue 30 migrants en Libye    La colère sociale embrase plusieurs villes tunisiennes    "Kamel-eddine était sincère, franc et courageux"    Polémique entre la défense et la Cour de Tipasa    De nouvelles négociations en cours : L'OPEP veut prolonger les réductions jusqu'à fin 2020    Il y a 27 ans, Tahar Djaout était assassiné : L'homme, l'écrivain, le journaliste    Rencontres Cinématographiques de Béjaia : Appel a films au RCB 2020    «Il est très important de préserver au-delà des frontières notre beau patrimoine musical andalou»    Le Fifog reporte une partie de son édition à l'automne    Le rationnement de l'eau du robinet est de retour: Une nouvelle plage horaire de 18 heures dès demain    Les mercenaires cathodiques    PETITE PRESSION, GRAND CHANTAGE    Football - Affaire de l'enregistrement audio: Ce qu'il faut savoir sur le dossier    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Non à la criminalisation de l'acte politique"
Rassemblement de soutien à Louisa Hanoune à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 20 - 05 - 2019

Un rassemblement de soutien à la secrétaire générale du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune, qui a été jetée en prison quelques heures après sa convocation par le tribunal militaire de Blida, la semaine dernière, a eu lieu, avant-hier soir, à Tizi Ouzou, à l'initiative du bureau local de son parti.
Des militants politiques, entre autres des représentants du FFS et du RCD, des syndicalistes, des avocats, des militants des droits de l'Homme, ainsi que des citoyens lambda, ont pris part à ce rassemblement à 21h30 sur la place de l'ex-mairie du centre-ville de Tizi Ouzou. "Pour la libération immédiate de Louisa Hanoune", lit-on sur une banderole accrochée au mur de la bâtisse qui abrite le musée de la ville de Tizi Ouzou devant lequel s'est tenu le rassemblement. Lors de son intervention, le député du PT, Ramdane Tazibt, a soutenu, avec conviction, que "Louisa Hanoune a été arrêtée pour ses positions politiques, elle a été arrêtée parce qu'elle était engagée corps et âme avec le mouvement populaire, parce qu'elle a été un des premiers responsables politiques à rejeter l'élection du 4 juillet, parce qu'elle a osé dire que l'armée n'a rien à faire dans la politique et qu'elle doit regagner la caserne, et aussi parce qu'elle s'est positionnée contre toute fausse transition". "Ils ont essayé de la salir en instrumentalisant certains médias qui ont toujours été utilisés pour salir les plus propres et blanchir les plus sales, mais le peuple n'est pas dupe, il a tout compris. Aujourd'hui, personne n'ignore que Louisa Hanoune n'a été prise ni sur un avion de chasse ni sur un tank pour être accusée de vouloir porter atteinte à la stabilité du pays. Bien au contraire, elle s'est toujours dressée contre l'oligarchie et les ministres qui ont mené le pays à la ruine", a-t-il ajouté.
Pour sa part, l'avocat et militant des droits de l'Homme, Aïssa Rahmoune, a expliqué que "l'incarcération de Louisa Hanoune obéit à une logique plus globale qui vise à criminaliser l'acte politique en lui-même et, par conséquent, à intimider tous les acteurs politiques. Aujourd'hui, il n'y a même pas lieu d'aborder le fond, mais plutôt de poser la question suivante : dans le contexte actuel, la justice est-elle réellement indépendante pour pouvoir engager toutes ces poursuites ?" Pour le représentant du FFS, à savoir le fédéral de Tizi Ouzou, Ali Sadouk, l'arrestation de Louisa Hanoune n'est qu'"une arrestation purement arbitraire et que rien ne justifie" et pour le représentant du RCD, Boussad Boudiaf, "il s'agit purement et simplement de la criminalisation d'une position politique". "Cette arrestation est une voie ouverte à tous les dérapages. En s'engageant sur cette voie des règlements de comptes, c'est la révolution qu'on veut détourner, il faut maintenir la mobilisation", a, pour sa part, ajouté le représentant du Satef, Ahmed Ouali. Le représentant du Cnes, Samy Ould Ouali, a, lui aussi, condamné cette arrestation. À noter que la mise en place d'un comité de wilaya de soutien à Louisa Hanoune a été annoncée à l'occasion de ce rassemblement.
Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.