PLF 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Juventus : Ronaldo ne sera pas sanctionné    Para-athlétisme/Mondial-2019 (Lancer du poids F32): Mounia Gasmi décroche le bronze    Les programmes de logements réalisés par des entreprises algériennes    L'Algérie souhaite installer une industrie locale des énergies renouvelables    Sit-in des professeurs d'enseignement primaire à Alger    Procès en cours de 42 militants du Hirak (Vidéo)    JUSTICE : Vers le recrutement de 274 magistrats    CORRUPTION : Le procès d'Ouyahia, Sellal et 3 ex-ministres fin novembre !    Crimes contre les civils sahraouis: l'Association des juristes démocrates condamne    De fortes pluies continueront d'affecter plusieurs wilayas de l'Est    RECEPTIONNES EN 2013 : 120 logements sociaux non encore attribués à El-Kerma    De nouvelles élections dans un climat crispé    Marche contre l'islamophobie à Paris    La filière de l'Europe de l'Est se prépare    L'offensive de Benmessaoud    Est-ce le déclic pour la JSMB ?    "Le pouvoir est pris de panique"    Un budget 2020 déséquilibré    La communauté internationale appelée à faire pression sur le Maroc pour éliminer son «mur de la honte»    4 morts et 2 blessés à Djelfa    Hassen Ferhani présente "La reine du Sahara" à Alger    Une fatwa ratée pour une reine répudiée    Timide présence du livre algérien en l'absence de ses éditeurs    ACTUCULT    Liban: des milliers de manifestants dans la rue    Festival de danse contemporaine: prestations diverses sur "la recherche et la compréhension de soi"    Transport maritime : Report et annulation de plusieurs rotations vers Marseille    Tunisie : Ghannouchi et les islamistes veulent la présidence de l'Assemblée    Benlamri offre la qualification à Al Shabab Essaoudi    Les Prix du concours de récitation du Coran et des Hadiths remis vendredi    Benflis s'engage à satisfaire les demandes du Hirak    Ligue 2: Du retour du RCR à la déception du WAT    Présidentielle: Une campagne électorale pas comme les autres    Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés     Constantine - Caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone    Bouira - Collision sur l'autoroute : 3 blessés    Algérie-Zambie et Algérie Botswana : Liste des 23 joueurs convoqués    Ligue 1 (10e journée) : Le CRB chute à Constantine, l'ESS et le CABBA renouent avec la victoire    Bouira: 70 exposants participent à la foire locale de l'artisanat traditionnel    CAF Awards 2019 : Dix Algériens parmi les nominés pour le Onze-type de l'année    Jeunes porteurs de projets économiques: Le ministère de Travail annonce une bonne nouvelle    Présidentielle du 12 décembre prochain: Benflis prévoit des réformes politiques, économiques et sociales dans son programme électoral    Le porte-parole du candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaid Il est venu le temps de remplacer la légitimité révolutionnaire par la légitimité ...    Présentation du projet de loi modifiant le Code de procédure pénale: Zeghmati dévoile les grandes lignes du plan judiciaire    Morales lance un appel au dialogue    Parution : "Medghacen, histoires secrètes", regards croisés sur le plus ancien mausolée royal    24e SILA: L'édition africaine commune "très faible"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour la libération de Louisa Hanoune et des détenus d'opinion
UN RASSEMBLEMENT A ETE TENU HIER À BEJAIA
Publié dans Liberté le 13 - 06 - 2019

Les participants au sit-in ont également soulevé le cas d'autres militants des droits de l'Homme injustement incarcérés.
Plusieurs membres d'organisations de la société civile et de partis politiques ont tenu, hier, à la place de la Liberté d'expression Saïd-Mekbel de Béjaïa, un rassemblement, suivi d'une prise de parole, pour exiger "la libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus politiques et d'opinion". Cette deuxième action a été marquée par la présence de Djamel Zenati, le militant politique et ancienne figure de proue du Mouvement culturel berbère (MCB).
Les animateurs du comité de solidarité avec les travailleurs de la wilaya, de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (Laddh), du Café littéraire de Béjaïa, du Rassemblement actions jeunesse (RAJ), des syndicats autonomes (Satef, Cnapeste, Snapap, Cela, Unpef, SNTFP et SNTPostiers), les représentants des partis politiques (PT, PST et Jil Jadid), le député Khaled Tazaghart, présenté par les organisateurs comme l'un des rares parlementaires à avoir "renoncé à son salaire pour rejoindre la révolution populaire en cours", se sont ensuite relayés au micro pour exprimer leur solidarité avec la SG du Parti des travailleurs, mais aussi avec tous les détenus d'opinion qui croupissent en prison après plus de trois mois de mobilisation populaire.
Tous se sont dit être interpellés en leur qualité de militants politiques et sociaux "face à cette situation qui menace toute expression démocratique et qui met en péril même les vies humaines". Qu'il s'agisse de Rachid Bedjaoui du PT, de Karim Bourdjiaoua ou de Hocine Hana du Snapap, tous ont plaidé pour une union de toutes les forces progressistes pour "la défense des libertés fondamentales et démocratiques, lesquelles devraient consacrer un Etat de droit, dont chacun porte en lui les aspirations depuis l'indépendance du pays". "L'incarcération de la SG du PT, Louisa Hanoune, nous préoccupe davantage devant la dégradation de son état de santé, qui pourrait mettre sa vie en danger", avertissent les mêmes intervenants.
Sachant notamment que malgré le cas de Mohamed Tamalt — le journaliste mort en décembre 2016 après avoir observé une grève de la faim en prison — n'a pas servi d'exemple au pouvoir politique, puisqu'il a "laissé mourir, le 28 mai dernier à l'hôpital de Blida, un autre militant des droits de l'Homme, le Dr Kamal-Eddine Fekhar en l'occurrence". C'est pour éviter de connaître un autre drame de ce genre que Boualem Ziani du PST, Kader Sadji du Café littéraire et Yahia Goudjil du Cela ont exigé, durant leur intervention, "la libération immédiate et inconditionnelle de Louisa Hanoune, mais aussi de tous les détenus d'opinion avant que cette situation, jugée inquiétante, n'engendre l'irréparable". Hocine Boumedjane, le responsable du Centre de documentation et d'information sur les droits de l'Homme (CDDH), a expliqué que la "situation est très grave quand des politiques sont en prison, car, selon lui, cela signifie que l'on veut mettre au pas les partis politiques, les associations et les syndicats autonomes. Mais le peuple a atteint un degré de maturité et il sera difficile au pouvoir de venir à bout de cette insurrection populaire".

M. OUYOUGOUTE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.