Tipasa : interdiction de la circulation automobile de et vers la wilaya sauf les véhicules de transport de marchandises    Boxe : fin de la saison sportive 2019-2020    Plusieurs mesures en faveur des jeunes et des femmes rurales    Chanegriha met l'accent sur l'impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions    Le Directeur général de la sûreté nationale inaugure plusieurs structures de police à Oran    Gestion de la crise sanitaire : Carte blanche pour le wali de Sétif    494 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : Un déficit de 68000 milliards de centimes à la CNR    Une base militaire à nos frontières est une escalade    Ali Ghediri entame une grève de la faim    Le FFS pourrait quitter le PAD    Ahmed Ouyahia transféré au CHU Mustapha Pacha    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    RESERVES ENERGETIQUES : Le président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    LE PREMIER MINISTRE A SIDI BEL ABBES : ‘'Encourager l'implication des jeunes dans le travail''    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : Deux morts et 128 blessés en 24 heures    ORAN : Quatre communes d'Ain Türck sans eau depuis 15 jours    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Plaidoyer contre la détention préventive
Conférence de Dabouz et de Taâzibt hier à Boghni
Publié dans Liberté le 16 - 06 - 2019

"La détention préventive est devenue un moyen de s'attaquer aux opposants au régime", a dénoncé Me Salah Dabouz.
La salle des fêtes communale de Boghni, à 45 km au sud de Tizi Ouzou, a abrité, hier, une conférence-débat portant sur la situation politique du pays animée par Youcef Ramdane Taâzibt, membre du bureau politique du Parti des travailleurs (PT), et Me Salah Dabouz, avocat et militant des droits de l'Homme. D'emblée, Me Salah Debouz est revenu sur la situation politique que traverse actuellement le pays et qu'il qualifie de dangereuse.
Même s'il a reconnu que la révolution en marche a eu de nombreuses avancées, il considère qu'il y a eu aussi des dégâts considérables qui ont touché à l'intégrité et aux droits fondamentaux des personnes. "La mort du docteur Kamal-Eddine Fekhar en prison est inadmissible", a souligné Me Dabouz qui, il faut le rappeler, s'était constitué comme avocat du défunt. Ce premier intervenant a estimé que s'il n'y a pas de révolution positive d'ici peu de temps, le risque d'avoir encore d'autres victimes n'est pas à écarter. Pour cet avocat, "la procédure de détention préventive est devenue un moyen de s'attaquer aux opposants du régime, notamment ceux qui défendent les libertés".
Pour sa part, Youcef Ramdane Taâzibt, parlementaire démissionnaire, a évoqué devant la nombreuse assistance le cas de la secrétaire générale du PT, Louisa Hanoune, incarcérée depuis le 9 mai dernier suite à son audition au tribunal militaire de Blida. "Il y a un grand risque pour sa vie d'autant plus que son état de santé déjà fragile se dégrade de jour en jour", a-t-il expliqué aux militants, tout en estimant qu'un prévenu devrait rester libre jusqu'à sa condamnation. M. Taâzibt a, en outre, jugé que Louisa Hanoune paie ses principes et ceux de son parti sur l'évolution de la situation politique du pays à travers ses positions courageuses. "Son incarcération vise à nous empêcher d'agir après avoir exprimé nos positions sur le régime en place.
C'est aussi un message d'intimidation pour tous ceux qui aspirent à la liberté", a-t-il ajouté. Le représentant du Parti des travailleurs a estimé aussi que le PT est le premier parti à avoir dénoncé l'oligarchie qui est à l'origine de la dilapidation des deniers publics. "Seul un débat franc est à même de reconstruire le pays et seule une Assemblée constituante pourra jeter des bases pour un Etat souverain où toutes les libertés seront respectées", a conclu le deuxième conférencier, tout en soulignant que les militants de son parti continueront toujours à accompagner le mouvement en marche jusqu'au départ de tout le régime. Enfin, il est à noter qu'un appel pressant a été réitéré dans la salle pour la libération urgente et inconditionnelle de Louisa Hanoune.

O. Ghilès


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.