Une secousse tellurique de 3,2 enregistrée à Mostaganem    Renforcer la coopération entre les secteurs de la culture et la micro-entreprise    "Je n'ai pas peur de la mort"    Les journalistes interdits de couvrir un procès    Comment communiquer au mieux ?    Le général-major Tlemsani installé dans ses nouvelles fonctions    Les pistes de relance    Nouveau calendrier pour les pensions de retraite    «L'Etat soutient les industries de transformation»    Air Algérie frôle le crash    Critères pour faire valoir vos droits à la retraite    Où en est la réflexion pour l'examen d'une proposition de création d'une caisse des retraites ?    Douanes: mouvement partiel ciblant 27 inspections divisionnaires au niveau national    Tebboune et Poutine échangent sur la Libye et l'Opep    Des lobbies anti-algériens parasitent les relations algéro-françaises    Ennahdha appelle au départ de Fakhfakh    Les états-Unis haussent le ton contre Khalifa Haftar    La ville de Tanger reconfinée    Pékin sanctionne un diplomate et trois parlementaires américains    Ghacha suivi par Malines    L'UEFA prend note de la décision    "J'ai transféré 11,3 milliards de centimes du CSA à la SSPA"    Tebboune : "Je ne compte pas m'éterniser au pouvoir"    Le personnel soignant appelle à la prévention    Distribution de 1 183 logements sociaux locatifs (LSL)    Pourquoi le sacrifice du mouton est dangereux    De nouvelles structures sanitaires réquisitionnées    Repêchage d'un corps à Sidi-Djelloul    Le Premier ministre achève sa visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    Camus, une enfance pauvre au 17, rue de Lyon, à Alger    Le prénom amazigh Mastan inscrit à l'APC d'El-Biar    Publication inédite de "Printemps d'Alger" d'Emmanuel Roblès    Quand l'art se réfugie dans le monde virtuel    Mon Hebdo est né    Belkhir Mohand-Akli, le chanteur folk kabyle    Ligues 1 et 2: 23 clubs endettés, 14 interdits de recrutement    Migration clandestine: l'approche algérienne dans le traitement du phénomène présentée    Oran: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Championnat d'Italie : La Juventus s'approche de son 9e titre d'affilée    Paraguay : La justice rejette une nouvelle demande de libération de Ronaldinho    Foot der des verts    Abderrahmane Benkhalfa: Plaidoyer pour l'ouverture du capital des entreprises publiques    FAF - Reprise du championnat: La réunion de toutes les incertitudes    Le temps de la normalisation    Le confinement durci dans 9 communes    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La procédure enclenchée à l'APN
Levée de l'immunité parlementaire à BoudjemAÂ TalaI
Publié dans Liberté le 24 - 06 - 2019

L'ancien ministre des Transports est cité dans une affaire de corruption liée au dossier du patron de Cima Motors, Mahiedine Tahkout, actuellement en instruction à la Cour suprême.
Les membres de la commission des affaires juridiques et administratives de l'Assemblée populaire nationale se sont réunis, hier, pour étudier la demande de levée de l'immunité au parlementaire FLN et ancien ministre, Boudjemaâ Talaï. L'ancien ministre des Transports est cité dans une affaire de corruption liée au dossier du patron de Cima Motors, Mahiedine Tahkout, actuellement en instruction à la Cour suprême. Afin de pouvoir engager des poursuites judiciaires contre le parlementaire, le ministère de la Justice a envoyé, au début du mois de juin, une demande afférente au bureau de la Chambre basse du Parlement, qui l'a transmise, à son tour, à la commission des affaires juridiques.
Selon des sources concordantes, le député aurait été conseillé par quelques-uns de ses pairs de renoncer de plein gré à son immunité parlementaire. Il aurait refusé de suivre l'exemple des deux sénateurs (FLN) Djamel Ould Abbes et Saïd Barkat qui y ont renoncé volontairement. À ce titre, la commission parlementaire a décidé de s'appuyer sur l'article 72 du règlement intérieur de l'institution. En clair, dans un délai de trois mois à partir de la date de la saisine, "l'Assemblée populaire nationale se prononce au cours d'une séance à huis clos, au scrutin secret et à la majorité de ses membres, après audition du rapport de la commission et de l'intéressé qui peut se faire assister par un de ses collègues. Les périodes d'intersession sont déduites pour le décompte des délais susvisés"
. Eu égard à la situation de blocage, dans laquelle s'enlise l'Assemblée nationale en raison de l'acharnement du groupe parlementaire du FLN à faire tomber Moad Bouchareb du perchoir et du gel des activités des élus de l'opposition, il sera difficile de rassembler la majorité des députés dans une plénière convoquée sur cet ordre du jour. Boudjemaâ Talaï bénéficie assurément d'un sursis de quelques semaines. Il est dit que la justice aura toute latitude de lui enlever systématiquement l'immunité parlementaire si l'APN ne donne pas suite à la demande du département de la Justice après expiration du délai de 90 jours.
L'instance permanente de l'APN a validé, par ailleurs, la qualité de nouveaux membres aux suppléants de dix parlementaires ayant démissionné en soutien au soulèvement citoyen et des trois élus décédés en cours de mandat. Pour rappel, la démission des six élus du Parti des travailleurs — Louisa Hanoune, Nadia Chouiter, Ramdane Youcef Taâzibt, Djelloul Djoudi… —, de l'ancien ministre de la Pêche, Sid-Ahmed Ferroukhi, et d'une de ses collègues au FLN, d'Ali Laskri et de Khaled Tazaghart, député indépendant de Béjaïa, a été entérinée le 4 avril dernier.

Souhila H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.