Secousses telluriques à Mila: les familles sinistrées évacuées et hébergées sous des tentes et dans des structures pour jeunes    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Les 4 samedis    La part des problèmes et celle des priorités !    Les mains de l'intérieur !    27 migrants morts    MCA-GSP, enfin le retour aux sources !    Ciccolini fier d'entraîner les Rouge et Noir    Zakaria Draoui fait son come-back    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Les horaires de confinement partiel adaptés de 23h00 à 06h00 pour 29 wilayas    Pas de compensations financières pour les agriculteurs    Fermeture de près de 5 400 commerces à Alger    Arrestation d'une bande criminelle spécialisée dans la vente d'armes à feu et de munitions    5 août 1934 : du lieu-dit des pogroms au fantasme de la «tolérance»    Banni de Twitter pour antisémitisme, le rappeur Wiley défend ses publications    Moula Moula et d'autres contes, premier recueil du conteur Seddik Mahi    Amar Chouaki, nouveau directeur général    Mouad Hadded s'engage pour deux saisons    L'ES Sétif saisit la présidence de la République    Hodeifa Arfi, 2e recrue    Des pays émergents risquent l'insolvabilité    Un militant du hirak placé sous mandat de dépôt    Belkecir, Zendjabil et les réseaux de la drogue    L'Algérie envoie quatre avions humanitaires à Beyrouth    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Plus de 17 000 consultations effectuées à l'EHU d'Oran    L'alimentation en eau potable perturbée    19 morts et 53 000 sinistrés    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    La soif à quelques kilomètres du barrage de Boussiaba    L'artiste peintre Hadjam Boucif n'est plus    "Tu n'as pas seulement été mon avocate, mais une grande sœur"    Lire en Algérie, dites-vous !    L'opposition irritée par la candidature de Ouattara à un troisième mandat    Aïn Charchar (Skikda) : La pastèque se cultive dans la zone d'activité industrielle    Production de la pomme de terre à Tébessa : Des prévisions pour plus de 1,3 million de quintaux    US Tébessa : Le président Khoulif Laamri n'est plus    Judo : Mustapha Moussa nous a quittés    Le président Michel Aoun évoque «la négligence» ou «un missile»    Mohamed Belkheiria, premier condamné à mort exécuté    El Tarf: Deux morts par noyade    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Téhéran évoque des "accusations délirantes"
Washington affirme avoir détruit un drone iranien
Publié dans Liberté le 20 - 07 - 2019

Ce nouvel épisode d'accusations américaines n'est qu'une autre manière de maintenir la pression sur l'Iran, qui continue de tenir tête aux Etats-Unis de Donald Trump.
Téhéran a catégoriquement démenti hier les allégations de Donald Trump selon lesquelles un navire américain aurait "détruit" un drone iranien, et a ironisé en suggérant que Washington ait pu abattre un de ses propres appareils. Le président des Etats-Unis a affirmé jeudi qu'un navire américain, l'USS Boxer, avait détruit au-dessus du détroit d'Ormuz un drone iranien qui s'approchait dangereusement. "Allégations délirantes et sans fondement", a réagi hier le général de brigade et porte-parole des forces armées iraniennes Abdolfazl Shékarchi, cité par l'agence Tasnim. "Tous les drones sont bien rentrés à leur base hier", a ajouté l'officier. "J'ai peur que l'USS Boxer ait abattu un de leurs propres drones par erreur", a écrit pour sa part le ministre des Affaires étrangères-adjoint iranien Abbas Araghchi sur Twitter.
La région du Golfe et du détroit d'Ormuz, par où transite le tiers du pétrole acheminé par voie maritime sur la planète, est depuis plus de deux mois au cœur de vives tensions géopolitiques, sur fond de bras de fer entre l'Iran et les Etats-Unis, qui y ont renforcé leur déploiement militaire.
Selon M. Trump, l'USS Boxer a entrepris "une action défensive" contre un drone iranien qui s'était approché dangereusement après avoir ignoré de multiples appels à s'éloigner du vaisseau. "Le drone a été détruit immédiatement", a assuré le président américain.
Dans un communiqué, le Pentagone a indiqué pour sa part que "vers 10h00 heure locale (5h30 GMT), jeudi, l'USS Boxer a pris des mesures défensives contre un drone qui s'était approché à une distance menaçante" alors que le navire passait le détroit d'Ormuz.
Le communiqué ne précise ni la nationalité présumée du drone ni ce qu'il en est advenu. Selon Tasnim, le général Shékarchi a affirmé n'avoir reçu "aucun rapport faisant état d'un affrontement" entre un drone iranien et l'USS Boxer.
Mais M. Trump voit dans cette affaire "la dernière des nombreuses actions provocatrices et hostiles de l'Iran contre des navires opérant dans les eaux internationales". "Les Etats-Unis se réservent le droit de défendre leur personnel, leurs équipements et leurs intérêts" a-t-il poursuivi, exhortant "les autres pays à protéger leurs navires qui franchissent le détroit et à coopérer avec nous à l'avenir".
Washington cherche en effet à former une coalition internationale pour escorter les navires de commerce dans le Golfe à la suite d'une série d'actes de sabotage ou d'attaques ayant visé depuis mai six navires de part et d'autre du détroit d'Ormuz, dans le Golfe ou en mer d'Oman.
Les Etats-Unis ont accusé l'Iran d'en être responsable, ce que Téhéran nie.
La tension entre les deux pays avait atteint un pic le 20 juin lorsque l'Iran avait abattu un drone américain qui se trouvait, selon Téhéran, dans son espace aérien. M. Trump avait alors affirmé avoir annulé à la dernière minute des frappes de représailles.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.