Une commission d'enquête sur les causes de l'effondrement du tunnel minier à Ain Azal    Ligue des champions africaine : La CAF renonce officiellement au Final four    Saison footballistique 2020/2021 : Zones d'ombre et interrogations    BNA: lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Hommage au collectif d'avocats du FLN jeudi    Sahara occidental: le principe d'autodétermination "continuera d'éclairer l'unité de l'Afrique"    Cérémonie d'installation du nouveau commandant de la Gendarmerie nationale    Décès de M'hamed Benredouane: Tebboune adresse ses condoléances    TRIBUNAL DE SIDI M'HAMED : 4 ans de prison requis contre le journaliste Khaled Drarni    532 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    Effondrement d'un tunnel minier à Ain Azal: Tebboune présente ses condoléances    INCENDIE A LA FORET DE CANASTEL (ORAN) : Deux hectares de pins d'Alep partis en fumée    CONSTANTINE : Saisie de 90 000 comprimés de psychotropes    La défense de Khalida Toumi évoque une détention ‘'illégale''    Réouverture prochaine des mosquées: appel au respect des mesures préventives    Football : la LFP propose de baptiser le stade de Saïda au nom de Saïd Amara    Marche des supporters de l'ES Sétif    Les travailleurs de l'Enad de Sour-el-Ghozlane en colère    Effacement des pénalités et rééchelonnement des dettes    El Mou'amara !    L'Assemblée générale extraordinaire du GS Pétroliers mercredi...    Mandi, un autre Algérien en Premier League ?    L'arbitre Ghorbal présélectionné pour le Mondial-2022    Stéréotypes stériles ou regard objectif    US Tébessa : Le club victime de son propre entourage    Nouvelles de Tiaret    Marché des assurances : Marco Cuneo, nommé CEO d'AXA en Algérie    Covid-19 et Toufik-34    Relations franco-algériennes : Confrontation des mémoires    Un hommage aux musulmans morts pendant les deux guerres mondiales : «Leur sacrifice nous engage tous»    Sidi Bel Abbès : Perturbation de l'alimentation en eau durant l'Aïd    Circonscription administrative de Rouiba : Plus de 13 000 peaux de mouton collectées    Artisan de la réconciliation en Irlande du Nord : John Hume est mort    Barrage éthiopien sur le Nil: le Soudan, l'Egypte et l'Ethiopie reprennent leurs pourparlers    Nouvel Ouvrage de Ammara Bekkouche édité par le CRASC : Une réflexion originale sur comment cultiver l'urbain à Oran    Lancement du concours de lecture créative par l'ONUDC : Le conteur Mahi Seddik parmi le jury de sélection des lauréats    Tipasa : Une artisane aux doigts de fée    Décès du Dr Cherifi Mohamed, un des fondateurs de l'ONEC    Rachat et matières essentielles: Le ministère de l'Education dément les rumeurs sur le bac    Chlef: Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Des départs plus grands !    Ankara dénonce un contrat pétrolier américano-kurde en Syrie    Verdict pour quatre suspects    Le Liban s'enferre dans une crise multiforme    Le périmètre irrigable a augmenté à Souk Ahras    Pour un élargissement des domaines de compétences    "La pensée d'Albert Memmi est sans compromission"    L'émergence du monothéisme en Afrique du Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le pétrolier iranien "Grace 1" fait du surplace à Gibraltar
Après un mandat de saisie émis par les Etats-Unis
Publié dans Liberté le 18 - 08 - 2019

Un mandat de saisie émis par les Etats-Unis a remis en cause, samedi, le départ d'un pétrolier iranien immobilisé par Gibraltar depuis début juillet, et qui se préparait à appareiller après avoir été relâché par les autorités de ce territoire britannique, prolongeant la crise diplomatique entre Téhéran, Washington et Londres. Ni le Royaume-Uni ni Gibraltar n'avaient réagi, hier samedi, à la mi-journée au mandat émis vendredi par le département américain de la Justice. Dans un communiqué, le département américain affirme que le pétrolier sert à un trafic illicite vers la Syrie, orchestré par le corps des Gardiens de la révolution islamique, un groupe iranien placé par Washington sur sa liste noire des "organisations terroristes étrangères". On ignorait, hier, si Washington avait demandé à Gibraltar de faire exécuter ce mandat de saisie, alors que l'Iran a entrepris de changer le pavillon et le nom du pétrolier et d'envoyer un nouvel équipage pour lui permettre de reprendre la mer. En tout état de cause, l'ordre de saisie devra émaner de la Cour suprême de Gibraltar. Pour l'instant ce n'est pas le cas, et le pétrolier est donc libre d'appareiller. Arraisonné le 4 juillet, le Grace 1 était soupçonné par les autorités de Gibraltar de transporter une cargaison de 2,1 millions de barils de pétrole iranien vers la Syrie, frappée par un embargo de l'Union européenne. L'Iran, qui rejette cette accusation qualifiée de farfelue, avait saisi deux semaines plus tard un pétrolier britannique, le Stena Impero, dans le détroit d'Ormuz.

R. I./Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.