Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La création doit s'inspirer de la question identitaire"
Amor Idriss Lamine Dokman, artiste-peintre
Publié dans Liberté le 24 - 08 - 2019

Ignoré ici et auréolé sous d'autres cieux où l'art roule sur le même essieu que d'autres secteurs d'activités, l'artiste-peintre languit d'une hypothétique distinction. Et lorsqu'il y a de l'accessit, l'honneur émane d'outre-mer. Est-ce à dire que l'art pictural n'est digne d'intérêt qu'au-delà de nos frontières? Apparemment oui ! S'il en est des preuves, celles-ci s'illustrent avec les invitations de nos artistes-peintres, dont celle d'Amor Idriss Lamine Dokman au pays de Confucius.
Liberté : Vous débarquez de Hong Kong où vous avez été l'invité de la 11e session de la rencontre "Insight of China", voulez-vous peindre pour nos lecteurs votre sélection en terre de Chine ?
Amor Idriss Lamine Dokman: C'est la qualité de mon travail qui a motivé le choix de l'ambassade de la République populaire de Chine à Alger, et ce, avec l'aval de leur ministère de la Culture et du Tourisme qui a réuni l'élite de l'art arabe durant 17 jours soit du 25 au juillet au 10 août. L'objectif est de lire dans le talent de l'artiste et de prélever ce qu'il y a de meilleur en lui en matière de savoir-faire. Autre but, la 11e session de la rencontre "Insight of China" a pour unique option de placer l'action culturelle au même niveau que l'économie et la politique. D'où l'analyse de l'artiste pour faire toute la lumière autour de ce qu'il doit à sa société, notamment la création qui se doit d'être inspirée de la question identitaire afin de favoriser l'essor social de son pays. Outre cela, notre séjour consistait à aller au-devant de l'autre à l'aide d'excursion aux musées et vers les lieux d'histoire pour y lire l'âme chinoise de Hong Kong, Macao, Shenzhen et Guangzhou.
Au-delà de l'exploit d'avoir côtoyé l'élite picturale arabe, qu'avez-vous retenu de cette rencontre d'audience mondiale et qui tarde à s'organiser chez nous ?
Au-delà de l'échange didactique, j'ai vécu une aventure humaine où l'ouverture d'esprit a suppléé le superflu de ce que l'artiste-peintre endure en Algérie, à savoir qu'il doit s'effacer face au rond-de-cuir et à sa lourdeur bureaucratique. Et dire qu'il y a tant à gagner à organiser de similaires rencontres chez-nous pour permettre à l'artiste de s'épanouir et de vivre pleinement de son art! En ce sens, l'objectif de la chose est double, puisqu'à l'idée d'inviter l'autre, s'ajoute aussi l'option de valoriser notre patrimoine à l'instar du dernier Salon d'automne où il y avait place pour tous les artistes. Donc, et pour peu qu'il y ai du sponsoring, la faisabilité de la chose est à notre portée.
Un mot pour la fin ?
Il n'y avait que moi en Chine pour représenter l'Algérie et c'est triste. À ce propos, j'ai mal pour mon pays et surtout pour mes camarades artistes, surtout quand je vois ce que les Chinois font pour leur nation au plan de l'art. À ce sujet, je nourris l'ardent espoir que ceux qui ont en charge la chose culturelle, daignent en ouvrir la porte aux artistes car ce ne sont ni les idées ni les hommes qui manquent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.