L'Histoire "jugera" l'Arabie saoudite et la Russie    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    Belfodil partira en finde saison    Le gouvernement précise les conditions de circulation des personnes et des marchandises    Le président Tebboune salue les efforts des professionnels du secteur de la santé    Elan de solidarité avec Bilda, la confinée    Le journaliste Drareni arrêté et transféré dans un poste de police    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Incendie d'un puits à Hassi-Messaoud: le feu complètement circonscrit    GROUPE PHARMACEUTIQUE SAIDAL : Distribution d'un million d'unités de paracétamol à travers le pays    ETABLISSEMENT PUBLIC DE TELEVISION (EPTV) NATIONAL : Lancement d'une sixième chaîne de télévision    Le P-DG d'Algérie Télécom démis de ses fonctions !    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS EN ALGERIE : Extension de la mesure de confinement partiel à 9 wilayas    CORONAVIRUS EN ALGERIE : 409 cas confirmés dont 26 décès    COVID 19 : Vers le report des Jeux Méditerranéens d'Oran    Sous la pandémie couve le nouveau monde    LES CONTROLES SE POURSUIVENT : SUSPICION DE CORONAVIRUS : Saisie d'importantes quantités de produits alimentaires à Mostaganem    La fin d'un monde    L'économie mondiale est désormais entrée en récession    Barça : De Jong raconte une anecdote sur Abdelhak Nouri    Real Madrid: la Juve relance la piste Marcelo !    Sonelgaz met en œuvre un plan de prévention contre coronavirus    Le chef de file de l'opposition enlevé dans le centre du Mali    Pas de trêve sanitaire en Libye    Covid-19/Sahel: attaques terroristes et conflits,une "trêve sanitaire" au second plan    Covid-19 : L'équipe de virologues chinois arrive cet après-midi à Alger    Coronavirus: Madoui appelle au rapatriement des Algériens établis en Arabie saoudite    Le ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des Algériens bloqués à l'étranger    Illustration d'activités gouvernementales: les médias instruits d'"éviter" les archives    Covid-19 : l'APN appelle à faire prévaloir l'esprit d'initiative et de solidarité    Covid-19: Chorfi appelle les citoyens au respect des règles de prévention    Cherki: «Quel club me fait rêver excepté l'OL ? Le Real »    COVID-19: Plus d'un millier de colons marocains quittent le Sahara occidental et retournent dans leur pays    Procès de Karim Tabou: précisions du Parquet général    Automobile : le service après-vente au ralenti    La Cour d'Alger confirme le jugement de première instance    Tabbou : le procès qui fait scandale    Trois leçons pour l'après-corona    Le coronavirus et nous    Pour Karim Tabbou    QUAND LA VIE ET LA MORT SE PRENNENT LE BRAS    Quelques réflexions sur la norme et ses avatars    Exégètes amateurs et autres experts cathodiques : faites-les taire, monsieur Louber (*) !    L'Institut Cervantès assure les cours à distance    L'Onel soutient les populations en confinement    Karim Tabou victime d'un AVC    Ghardaïa: démantèlement d'un réseau de déplacement de migrants clandestins du Sud vers le Nord    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"La création doit s'inspirer de la question identitaire"
Amor Idriss Lamine Dokman, artiste-peintre
Publié dans Liberté le 24 - 08 - 2019

Ignoré ici et auréolé sous d'autres cieux où l'art roule sur le même essieu que d'autres secteurs d'activités, l'artiste-peintre languit d'une hypothétique distinction. Et lorsqu'il y a de l'accessit, l'honneur émane d'outre-mer. Est-ce à dire que l'art pictural n'est digne d'intérêt qu'au-delà de nos frontières? Apparemment oui ! S'il en est des preuves, celles-ci s'illustrent avec les invitations de nos artistes-peintres, dont celle d'Amor Idriss Lamine Dokman au pays de Confucius.
Liberté : Vous débarquez de Hong Kong où vous avez été l'invité de la 11e session de la rencontre "Insight of China", voulez-vous peindre pour nos lecteurs votre sélection en terre de Chine ?
Amor Idriss Lamine Dokman: C'est la qualité de mon travail qui a motivé le choix de l'ambassade de la République populaire de Chine à Alger, et ce, avec l'aval de leur ministère de la Culture et du Tourisme qui a réuni l'élite de l'art arabe durant 17 jours soit du 25 au juillet au 10 août. L'objectif est de lire dans le talent de l'artiste et de prélever ce qu'il y a de meilleur en lui en matière de savoir-faire. Autre but, la 11e session de la rencontre "Insight of China" a pour unique option de placer l'action culturelle au même niveau que l'économie et la politique. D'où l'analyse de l'artiste pour faire toute la lumière autour de ce qu'il doit à sa société, notamment la création qui se doit d'être inspirée de la question identitaire afin de favoriser l'essor social de son pays. Outre cela, notre séjour consistait à aller au-devant de l'autre à l'aide d'excursion aux musées et vers les lieux d'histoire pour y lire l'âme chinoise de Hong Kong, Macao, Shenzhen et Guangzhou.
Au-delà de l'exploit d'avoir côtoyé l'élite picturale arabe, qu'avez-vous retenu de cette rencontre d'audience mondiale et qui tarde à s'organiser chez nous ?
Au-delà de l'échange didactique, j'ai vécu une aventure humaine où l'ouverture d'esprit a suppléé le superflu de ce que l'artiste-peintre endure en Algérie, à savoir qu'il doit s'effacer face au rond-de-cuir et à sa lourdeur bureaucratique. Et dire qu'il y a tant à gagner à organiser de similaires rencontres chez-nous pour permettre à l'artiste de s'épanouir et de vivre pleinement de son art! En ce sens, l'objectif de la chose est double, puisqu'à l'idée d'inviter l'autre, s'ajoute aussi l'option de valoriser notre patrimoine à l'instar du dernier Salon d'automne où il y avait place pour tous les artistes. Donc, et pour peu qu'il y ai du sponsoring, la faisabilité de la chose est à notre portée.
Un mot pour la fin ?
Il n'y avait que moi en Chine pour représenter l'Algérie et c'est triste. À ce propos, j'ai mal pour mon pays et surtout pour mes camarades artistes, surtout quand je vois ce que les Chinois font pour leur nation au plan de l'art. À ce sujet, je nourris l'ardent espoir que ceux qui ont en charge la chose culturelle, daignent en ouvrir la porte aux artistes car ce ne sont ni les idées ni les hommes qui manquent.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.