Essais nucléaires français en Algérie: Faire appel aux obligations du Traité de non-prolifération    Rencontre gouvernement-walis: Des instructions et des mises en garde    Contrôles renforcés aux frontières    Santé: Les pharmaciens demandent la révision de la carte de «répartition»    L'insomnie due au stress : pourquoi se produit-elle et comment y remédier ?    NA Hussein Dey: Blocages à tous les niveaux !    Djelfa: Une fillette tuée et un garçon blessé par un poids lourd    Hamza Rouabah, épidémiologiste au CHU de Sétif: «La vaccination des enfants est actuellement à l'étude»    La direction régionale du Commerce d'Oran dresse son bilan: Plus de 2.211 tonnes de produits saisies en 6 mois    La sculpture est-elle «maudite» ?    En perspective des JM 2022 d'Oran: Des instructions pour la réhabilitation du Théâtre de verdure    Les indépendants à l'assaut des communes    Le Gouvernement s'engage    Laporta aurait choisi Xavi    Brèves Omnisports    Mané: «Un match particulier face au Sénégal»    Des retards qui font mal    Feu sur les spéculateurs!    Lamamra brille à New York    530000 Personnes vaccinées    La vie a repris ses droits    Qui contrôle les transporteurs?    La fin des enseignants non doctorants ?    125 nouveaux cas et 9 décès    «L'Algérie est une puissance régionale»    2.244 écoles fermées en raison des menaces terroristes    L'Algérie face au triangle hostile    Reprise du programme culturel et artistique    Journée portes ouvertes    Des salaires à corriger    La littérature comme réinvention perpétuelle du monde    Kaïs Saïed décide d'une série de mesures pour concrétiser la rupture    Un planning de rattrapage pour les travaux en retard    Décès de l'ancien international Rachid Dali    Fateh Talah la 2e recrue...    À la tribune de l'ONU, les Présidents sud-africain et namibien plaident pour l'autodétermination du peuple sahraoui    Le congrès du FFS reporté    La guerre internationale des gazoducs : entre géopolitique et fondamentaux    La scène médiatique en deuil    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    À quand le vrai bonheur?    La presse en deuil    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Pétrole : le juste prix ?    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Formation en écriture cinématographique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le Real ne fait plus peur
Tenu en échec par Bruges
Publié dans Liberté le 03 - 10 - 2019

"Alarme", "Fantômes", "Le Real Madrid en danger"... Depuis près d'un an, l'ogre aux 13 sacres européens ne gagne plus à domicile en Ligue des champions, et l'inquiétant nul arraché mardi contre le Club Bruges (2-2) confirme la tendance : le Real ne fait plus peur. Jamais la "Maison blanche" n'avait débuté aussi mal sa phase de poules de C1, subissant une déroute 3-0 à Paris mi-septembre puis concédant un nul poussif mardi soir au stade Santiago-Bernabéu, ce qui complique ses chances de qualification dans le groupe A.
Avec un point en deux journées, l'équipe de Zinedine Zidane est dernière de la poule derrière le PSG (6 pts), Bruges (2 pts) et Galatasaray (1 pt), avec une double confrontation cruciale contre le club turc les 22 octobre et 6 novembre, entrecoupé d'un clasico de Liga face au FC Barcelone (26 octobre)... La presse madrilène, peu habituée à voir le Real ainsi malmené devant son public et aussi tôt dans la saison, craint le pire. "Alarme", a titré le quotidien sportif As, soulignant combien le club merengue s'est "compliqué la vie en Ligue des champions". "Encore une passoire", s'est agacé le journal Marca, le plus lu d'Espagne, s'inquiétant des chances de qualification d'un Real "en danger" et critiquant "la première période lamentable" de Sergio Ramos et ses partenaires. Mardi, on a revu pendant les 45 premières minutes l'équipe apathique et déboussolée de la saison passée, quand le Real avait enchaîné deux de ses pires défaites européennes à domicile : 3-0 contre le CSKA Moscou en phase de poules, puis 4-1 contre l'Ajax Amsterdam lors de l'élimination en huitièmes de finale. "Contre Bruges, le Real a péché par arrogance et manqué d'alchimie collective", a résumé As en pages intérieures. Et si, après un discours remobilisateur de "Zizou" à la pause, l'équipe a remonté un retard de deux buts, le Bernabéu n'a plus rien d'une citadelle imprenable, loin de la série de 21 matches européens sans défaite à domicile entre 2011 et 2015. "Aujourd'hui, il n'y a plus de petites équipes. En Ligue des champions, n'importe qui est capable de battre n'importe qui", s'est défendu Zidane, faisant allusion aux incroyables "remontadas" réussies par l'Ajax, Tottenham ou Liverpool la saison écoulée. "C'est dur pour gagner des matches. Si tu ne rentres pas bien dans un match, tu peux être vite en difficulté." L'inversion de ce "facteur trouille" a plusieurs explications : des adversaires plus décomplexés, donc, mais aussi un Real finalement peu renouvelé et toujours vieillissant en dépit des 300 M EUR investis en transferts cet été. La défense recommence à inquiéter après trois matches sans encaisser de but, à l'image du gardien belge Thibaut Courtois, très fébrile, officiellement malade et remplacé à la pause par l'excellent portier français Alphonse Areola. Pour ne rien arranger, le défenseur polyvalent Nacho s'est blessé mardi à un ligament du genou droit.
Au milieu, le Ballon d'or Luka Modric (34 ans) commence à faire son âge, avec une perte de balle coupable sur le deuxième but belge. Et devant, la recrue phare Eden Hazard a encore déçu et commence à susciter l'impatience du peuple "madridista". "En somme, au Bernabéu, on a frôlé la catastrophe, qui n'a été évitée que d'un cheveu. Et on continue d'attendre qu'Eden Hazard se secoue les puces", a tranché le célèbre éditorialiste Alfredo Relaño dans les colonnes d'As. En Liga, le Real de Zidane a profité des débuts irréguliers de l'Atlético et du FC Barcelone pour prendre les commandes en solitaire. Mais sa priorité, dans les prochaines semaines, devrait clairement être la Ligue des champions : un club prévoyant 822,1 millions d'euros de chiffre d'affaires cette saison peut-il vraiment craindre d'être devancé par Bruges ou Galatasaray, aux budgets beaucoup plus modestes ? Au Real Madrid, la peur a changé de camp.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.