Emploi au Sud: Un plan d'action pour définir les entraves    La Ligue arabe condamne les nouvelles agressions israéliennes sur Ghaza    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Foot/Qualifications CAN-2021: Algérie-Zambie: éviter de trébucher d'entrée    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Accidents de la route: 5 morts et 2 blessés en 24 heures    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 : les Algériennes Saifi en argent et Djelal en bronze    La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Les campus au rendez-vous    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    Rupture et montée en gamme    Séance surréaliste à l'APN    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Diabète : la guerre des chiffres    Vivre avec et contre le passé    L'UE valide l'étiquetage «colonies israéliennes»    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Album Live de Hakim Hamadouche : Hommage funky à M'hamed El Anka    ACCUSER L'HIVER ET LES SAISONS    38ème mardi de mobilisation: Les étudiants réclament «une justice indépendante»    Le pari gagnant de l'Algérie    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Sidi Bel-Abbès: Marche de soutien à la présidentielle    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Le prononcé du jugement renvoyé au 19 novembre    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible    Coopération L'Algérie et le Gabon aspirent à la promotion de leurs relations économiques    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





VFS Global reprend le traitement des demandes
Visa pour la France
Publié dans Liberté le 15 - 10 - 2019

Après une interruption "forcée" de 24 heures, les services de VFS Global ont repris hier matin le traitement des demandes de visa pour la France, après le rétablissement de la connexion internet par l'Autorité de régulation de la poste et des communications électroniques (ARPCE).
En effet, les locaux du prestataire du consulat général de France, sis à Oued Smar, ont reçu les demandeurs de visa qui avaient pris rendez-vous hier lundi. Ce qui a d'ailleurs réjoui des particuliers et autres entreprises pour qui le problème d'obtention de visa reste un élément important pour l'accomplissement de leurs missions commerciales et économiques avec des partenaires à l'étranger.
Dimanche, le consulat de France avait officiellement annoncé la suspension du traitement des demandes de visa, du moment que son prestataire ne pouvait plus assurer la prise en charge des demandes de rendez-vous. "En conséquence, le consulat général de France à Alger n'est lui-même plus en mesure d'instruire les demandes de visa. Aucune instruction n'étant possible, aucune décision ne peut être prise. Aucun visa ne peut être délivré", avait posté le consulat de France sur sa page facebook.
Cette situation imprévue devait incontestablement davantage pénaliser les demandeurs de visa, qui éprouvent des difficultés à trouver sur le système informatique "France visa" une date pour un rendez-vous dans les délais souhaités. Aussi, ils doivent rester à longueur de journée connectés dans l'espoir de pouvoir enregistrer leur dossier sur le système conçu à cet effet. L'interruption d'accès à l'internet pour l'unique prestataire du consulat de France n'a fait que prolonger l'attente des clients de VFS Global. Sans annoncer le rétablissement officiel de la connexion internet, l'ARPCE a annoncé, dans un communiqué laconique, qu'elle tenait à "préciser que toute exploitation d'un réseau virtuel privé (VPN) en dehors du cadre réglementaire représente une violation des dispositions législatives et réglementaires en vigueur, et que l'exploitant est tenu de le déclarer et de se conformer au dispositif mis en place". L'on comprend ainsi que la coupure "soudaine, décidée unilatéralement" par le provider public, était motivée par une violation du règlement régissant le VPN (réseau virtuel privé) par l'exploitant VFS Global. Alors, pourquoi a-t-on procédé au rétablissement du câble spécialisé de haut débit du Centre de traitement des visas le jour même du "dérangement" du réseau de connexion ? Comment a-t-on pu traiter le dossier de l'exploitant privé d'internet en question conformément aux textes législatifs et réglementaires en vigueur, en moins de 24 heures ? Devant notre insistance, nos interlocuteurs de l'ARPCE se sont contentés de réponses évasives et approximatives, tout en nous invitant à consulter le bref communiqué publié sur leur site web, se refusant à tout "commentaire sur la question".

Hanafi H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.