Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    Présidentielle: la presse nationale évoque un scrutin "historique" fondateur de "l'Algérie nouvelle"    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le village d'Ameddah ressuscite "thimechret"
Tizi Gheniff
Publié dans Liberté le 10 - 11 - 2019

Les habitants d'Ameddah, un village perché sur les hauteurs de Tizi Gheniff, ont renoué, hier, avec "thimechret", cette tradition mise aux oubliettes depuis de longues années dans cette localité du sud de la wilaya. Après avoir préparé tout le nécessaire, les villageois se sont réunis, tôt hier, au lieudit El-Djemaâ n U Meddah. Ils se sont mobilisés comme un seul homme pour fêter comme il se doit cet événement dans la solidarité et la liesse.
Chaque groupe devait s'occuper d'une tâche bien déterminée alors que les membres du comité étaient chargés de tout ce qui a trait à l'organisation. De nombreux enfants ont, ainsi, assisté à cet événement pour la première fois de leur vie. "C'est une tradition ancestrale. C'est non seulement une occasion de réunir tout le monde, mais c'est aussi le moment de discuter sur les projets du village.
Si nous l'avons organisée à la veille du Mouloud, ce n'est que pure coïncidence, mais nullement pour donner à cette tradition un quelconque cachet religieux. C'est aussi à la veille du lancement de la cueillette des olives et de tous les autres travaux des champs", nous a expliqué Makhlouf Chikh, président du comité de village. Peu avant midi, les quartiers de viande découpés minutieusement par les plus habiles ont été répartis équitablement en parts égales sur tous les foyers recensés. "Nous avons immolé un veau, un bélier et un bouc.
Chaque famille a contribué à raison de 1 500 DA. Mais il faut souligner que les nécessiteux ont pris leur part gracieusement. Au total, nous avons obtenu 300 parts. C'est vraiment un grand plaisir de revenir à ce genre de tradition. Elle raffermit les liens de fraternité entre les villageois. Nous avons constaté que plusieurs familles résidant à Alger et à Boumerdès sont venues spécialement pour assister à cet événement festif", ajoutera le même interlocuteur.
Cette action, ont estimé les membres du comité de village, constitue également un élément déclencheur pour redonner à "thajemaât" la place qui lui sied parmi la communauté villageoise parce que ses prérogatives ne se limiteront pas, désormais, à l'immolation de bêtes, mais aussi, soutiennent-ils, à l'organisation de la cité dans toutes les circonstances. "Cette organisation ancestrale est la seule à même d'assurer la pérennité de toutes les traditions villageoises mises de côté ces dernières années dans une société en pleine mutation", explique encore un membre du comité de village.

O. Ghilès


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.