Belhimer trace au marqueur le rôle futur du Hirak    L'Algérie applique le principe de réciprocité    Tebboune relence le débat sur lamémoire    Pagaille à l'aéroport d'Alger    "Proche du véhicule neuf", selon Ferhat Aït Ali    Rezig s'en prend de nouveau aux laiteries    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Contrôle sanitaire en pleine radew    "Je ne suis pas mort"    Le Président Tebboune réitère son engagement à récupérer les restes mortuaires des chouhada    Real : Un rêve d'enfance pour Reinier    Boukadoum reçu par Fayez Al-Sarraj à Tripoli    Industrie: vers une révision de la réglementation en faveur de l'investissement    Ligue 2 (19e j): le RC Arbaâ sur le podium, l'ASM Oran étrillée à Boussaâda    COUR SUPREME : Deux anciens walis de Skikda placés en détention provisoire    DEBRAYAGE DANS LE CYCLE PRIMAIRE : Les enseignants menacent de boycotter les examens    ORAN : 10 nouveaux appareils d'analyses médicales pour le CHU    BELHIMER SOULIGNE LES BIENFAITS DU HIRAK : Vers le 22 février, ‘'journée nationale''    Air Algérie: la Justice ordonne l'arrêt immédiat de la grève du PNC    Amar Belhimer annonce prochainement un encadrement juridiquement    Cumul retraite et nouvelle activité    La course des strapontins s'emballe !    Dortmund-PSG et Atlético-Liverpool pour ouvrir le bal    Hammouche reste confiant pour la suite    Karim Younès nommé médiateur de la République    "Opticharge" lance sa plateforme logistique digitale    Arrestation d'un groupe d'extrême droite qui visait des mosquées    Une famille s'en remet au ministre de l'Habitat    Le trafic routier basculé vers la RN5    Un colis de près de 40 kg de kif rejeté par la mer à Abou-el-Hassan    «La libéralisation du code des collectivités locales est une priorité»    Tizi Ouzou : hommage à la conteuse et poétesse Djedjiga Bourai    Chidekh Azouz présente ses ouvrages à El-Milia    Des journées dédiées au théâtre révolutionnaire    Il était une fois, la halqa et la waâda    ACTUCULT    Coronavirus : Fin de confinement et aucun cas de Covid 19    «Je livrais des uniformes et des armes à l'ALN»    Syrie : L'armée syrienne libère plusieurs localités    RCA – MOB : Les Crabes visent un bon résultat    France : Les incidences positives de l'immigration    En bref…    Ateliers d'art-thérapie pour enfants malades à El Oued : Une première dans la région    Nouvelles opérations de rapatriement: Plus de 70 Subsahariens transférés vers leurs pays d'origine    Ligue 1: ASAM 1 - USMA 1: Un nul équitable    USM Bel-Abbès: Les dettes, un casse-tête pour Benayad    Manifestations pro etcontre une nouvelle Constitution    13 harraga algériens secourus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Pour une véritable transition démocratique"
la communauté universitaire de Tizi Ouzou toujours mobilisée
Publié dans Liberté le 22 - 01 - 2020

Des centaines d'étudiants de l'université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou, soutenus par de nombreux citoyens, ont pris part, hier, à la 48e marche du mardi pour réaffirmer leur attachement à la revendication de départ de tous les symboles du système et à la transition démocratique réclamée par le peuple depuis maintenant bientôt une année.
La foule qui était numériquement loin de celle des grands jours au départ de la marche de l'entrée du campus Hasnaoua, à 11h, ne cessait de grossir au fur et à mesure qu'elle avançait sur son itinéraire habituel tout au long duquel des citoyens rejoignaient ses rangs individuellement ou par petits groupes.
En tête du premier carré, une large banderole sur laquelle on pouvait lire "Pour une véritable transition démocratique à travers une Assemblée constituante", a été déployée par les manifestants parmi lesquels, on pouvait reconnaître le désormais ex-détenu, Kamel Ould Ouali, brandissant une large pancarte sur laquelle étaient collés plusieurs portraits de détenus d'opinion croupissant encore dans les geôles du pouvoir, à l'instar d'Abdelouahab Fersaoui aux côtés duquel, il a activé au sein de l'association RAJ.
Sur une autre large pancarte, les manifestants appelaient à nouveau à l'application des articles 7 et 8 de la Constitution pour consacrer la souveraineté du peuple.
"Tebkou el-madda 7, wella tebgou" (Appliquez l'article 7 ou bien dégagez), lit-on sur cette pancarte brandie au milieu d'une foule qui scandait tantôt "Siyada chaâbiya, marhala intikalia" (Souveraineté populaire, période de transition), "Silmiya silmiya, marhala intikalia" et tantôt "La hiwar la chiwar, transition obligatoire". À ceux qui sont tentés par le dialogue avec le pouvoir, la foule répondait en scandant "Ya les dialoguistes, bravo aâlikoum, el-îssaba teftakher bikoum".
Sur d'autres pancartes, certains des messages dénonçaient la clientèle locale habituelle du pouvoir qui tente de revenir sur le devant de la scène et d'autres encore condamnaient le recours aux mêmes pratiques répressives pour tenter de venir à bout d'un mouvement populaire déterminé à aller jusqu'au bout de son combat pour un changement radical du système.
"Prolonger l'emprisonnement des détenus et recourir à la répression, c'est renouveler la détermination à poursuivre la révolution pacifique du peuple", lit-on sur une de ces pancartes brandies par les manifestants qui se sont dirigés comme pour toutes les précédentes marches vers la place de la Bougie, sise à l'autre extrémité de la ville de Tizi Ouzou.

Samir LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.