APN: adoption de l'Ordonnance modifiant et complétant la loi relative à la santé    Le ministère de l'Habitat examine le projet de texte réglementaire relatif au LLP    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Hongrie en Algérie    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    FC Barcelone: Suarez justifie le choix Atlético pour son départ    Ghardaïa: Etude pour la réutilisation des eaux épurées à des fins d'irrigation agricole    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel à la Cour d'Alger    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    Quand le bricolage fait des siennes    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Le directeur sous contrôle judiciaire    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Investiture en catimini du président Loukachenko    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le niveau de l'eau en baisse significative    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    Foot Der    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Haftar bombarde le port de Tripoli
L'ONU a enregistré plus de 150 cas de violations de la trêve
Publié dans Liberté le 19 - 02 - 2020

Le général Haftar a envoyé hier d'importants renforts dans la ville portuaire de Zaouiya, à l'ouest de Tripoli, selon son entourage. Cela risque de provoquer un nouveau foyer de violences dans l'Ouest libyen.
Le port de Tripoli a été la cible d'une attaque de missiles, qui a provoqué d'importants dégâts dans un des entrepôts, a affirmé le Gouvernement d'union nationale (GNA) de Fayez al-Serraj, pointant du doigt l'armée nationale libyenne (ANL) de son rival, le général Khalifa Haftar. L'attaque a été confirmée aussi par la mission de l'ONU en Libye, dénonçant une violation flagrante de la trêve, en cours depuis le 12 janvier.
D'ailleurs, au moins 150 violations de la trêve ont été enregistrées depuis cette date, a affirmé hier l'envoyé spécial du SG de l'ONU en Libye, Ghassane Salamé, à l'issue de la deuxième réunion du comité militaire libyen mixte "5+5". Selon des médias proches du controversé général, le raid aérien a visé un bateau turc transportant des armes, malgré l'embargo. Mais il est difficile de vérifier la véracité de cette version, même si le viol de l'embargo sur les armes, que l'ONU a imposé depuis 2011 à la Libye, n'est un secret pour personne.
L'escalade des violences à Tripoli intervient dans un contexte de tractations diplomatiques visant à pérenniser la trêve, en attendant de la transformer en un véritable cessez-le-feu durable et permanent que l'ONU éprouve du mal à faire accepter aux parties libyennes en conflit. Khalifa Haftar conditionne ce cessez-le-feu par la dissolution des milices et le départ des mercenaires étrangers acheminés par la Turquie, alors que lui aussi est accusé de s'appuyer sur des milices libyennes et d'utiliser des mercenaires soudanais équipés et financés entre autres par l'Arabie Saoudite.
Par ailleurs, sur le plan économique, la compagnie libyenne du pétrole NOC a dressé un tableau noir de la production pétrolière en Libye, affirmant avoir perdu plus de 1,6 milliard de dollars depuis le blocage par Haftar des ports pétroliers dans l'est et le centre du pays. La production a chuté quant à elle à quelque 130 000 barils par jour, asphyxiant davantage le GNA. Face à cette inquiétante situation, le Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) a annoncé un nouveau plan humanitaire pour 2020 pour éviter le pire en Libye.
Ce plan de réponse humanitaire pour la Libye, qui a été lancé au cours du week-end, a cependant besoin de réunir 115 millions de dollars pour pouvoir faire face aux besoins humanitaires croissants de la population libyenne, a déclaré le HCR dans un communiqué. "Le Premier ministre libyen Fayez al-Serraj a promis 10 millions de dollars américains lors du lancement de ce plan à Tripoli. Le coordinateur humanitaire des Nations unies pour la Libye, Yacoub El-Hillo, a déclaré que le conflit prolongé en Libye avait gravement affecté les civils dans toutes les régions du pays, et ce, à une échelle sans précédent", selon le communiqué.


Lyès Menacer


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.