JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sonelgaz va accompagner la société équato-guinéenne Sonagas
Un accord-cadre a été signé hier entre les deux entreprises
Publié dans Liberté le 05 - 03 - 2020

Sonelgaz et la société équato-guinéenne, Sonagas, ont signé hier un accord-cadre pour le développement du réseau de transport et de distribution du gaz en Guinée équatoriale. Ce contrat fait suite au mémorandum d'entente signé le 28 novembre 2019 à Malabo (Guinée équatoriale), portant sur une coopération renforcée dans le domaine du transport et de la distribution du gaz ainsi que l'efficience énergétique entre les deux pays. Le document paraphé hier vise, souligne Chaher Boulakhras, P-DG de Sonelgaz, "à accompagner la Guinée équatoriale dans toutes les étapes de réalisation et les domaines liés à la filière gazière".
Ainsi, Sonelgaz va mettre à la disposition de Sonagas, affirme-t-il, "toute son expérience en matière de gaz naturel acquise durant 50 années". À commencer par les études d'ingénierie au transport par canalisations, à la distribution du gaz naturel jusqu'à la fourniture et l'installation au profit des clients de compteurs gaz qui, selon M. Boulakhras, seront fabriqués localement. La formation des effectifs guinéens est également prévue par ce partenariat jugé "gagnant-gagnant", par le P-DG de Sonelgaz.
"Même si Sonelgaz est déjà présente dans une dizaine de pays sur le continent, il n'en demeure pas moins que c'est la première fois que l'entreprise réalise un partenariat d'une telle envergure", estime Chaher Boulakhras précisant que le volet organisationnel de la filière lié entre autres à la réglementation et aux procédures sera, en outre, pris en charge par les compétences algériennes dont dispose le groupe. C'est dire l'importance et la consistance du marché que vient de décrocher l'entreprise nationale notamment en termes d'entrées en devises dont a impérieusement et urgemment besoin l'Algérie en cette période de crise financière.
Certes, le montant global de ce partenariat n'est, pour le moment, pas arrêté étant donné que les études de faisabilité n'ont pas encore été achevées mais il sera certainement proportionnel aux diverses réalisations qu'entreprendront les équipes de Sonelgaz dans ce pays surtout au transfert de technologie et l'assistance technique qui y seront accomplis.
"La stratégie mise en œuvre par Sonelgaz s'inscrit en droite ligne de la politique économique définie par le gouvernement qui exige de nous, entreprises publiques, d'aller à la conquête de marchés extérieurs en exportant à la fois nos produits et notre savoir-faire après avoir assuré la couverture des besoins nationaux", relève Chaher Boulakhras. Une chose est certaine, Sonelgaz, rassure son premier responsable, dispose de toutes les capacités requises et maîtrise parfaitement l'ensemble des activités ayant trait aux différentes phases de fourniture du gaz naturel.
Les dirigeants de Sonagas qui ont séjourné pendant trois jours en Algérie ont exprimé leur satisfaction quant aux installations des diverses filiales visitées et le niveau technologique atteint par le groupe Sonelgaz dans les domaines de l'électricité et du gaz. Cette visite leur a permis de confirmer leur engagement pour sceller ce partenariat mutuellement profitable.
Ils considèrent aussi, que, de par sa position, l'Algérie fait partie des leaders africains dans le secteur des hydrocarbures dont la production, la gestion et la commercialisation de l'électricité et du gaz. Ils sont convaincus que la coopération bilatérale dans ce secteur sera bénéfique à plus d'un titre pour leur pays qui compte développer le projet de "Gas Megahub" à travers lequel elle (la Guinée) ambitionne de devenir un véritable hub régional dans la distribution du gaz.
Mettant en exergue l'importance de la coopération intra-africaine pour le développement de tous les secteurs liés à l'énergie, le P-DG de Sonelgaz a annoncé que des discussions sont à un stade très avancé avec d'autres pays africains pour concrétiser des accords similaires. Le groupe Sonelgaz n'hésitera pas, conclut-il, à exploiter les avantages et autres facilitations que prévoit la Zone africaine de libre-échange (Zlecaf) dont l'entrée en vigueur est programmée pour le mois de juillet prochain.

Badreddine KHRIS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.