Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Liverpool: l'hommage de Klopp à Maradona    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    Le MAE dément la suspension par les Emirats arabes unis de la délivrance de visas    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Vaccin anti-Coronavirus : l'Algérie est dans une démarche très prudentielle    Arrêt de la diffusion télévisuelle par système analogique dans 5 wilayas    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    22 pays dont l'Algérie confirment leur participation    Images d'ailleurs, regards d'ici    Saïd Bouhadja n'est plus    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Entre avancées et entraves    «Nous avons un groupe homogène»    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Les Algériens ont une image mitigée de l'UE    JS Kabylie : décès de l'ancien latéral Rezki Maghrici    "La sécurité, c'est mieux !"    Kaboré en tête des résultats partiels    Difficile unification du Parlement en Libye    Naissance de l'Association des journalistes algériens solidaires avec le peuple sahraoui    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les pompiers reprennent leur bâton de pèlerin    Des résultats en nette régression    Amor Benamor s'approvisionne quotidiennement auprès de l'OAIC    "Certains juges préfèrent leurs convictions à la loi"    Le verdict attendu pour le 1er décembre    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Les angles de l'ingérence    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Appels à protéger les civils à l'approche de la bataille pour Mekele    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chaher Boulakhras à Cape Town: "L'Algérie s'attache à investir davantage dans les énergies renouvelables"
Publié dans Le Maghreb le 13 - 10 - 2019

Afin de s'affranchir progressivement, à moyen et long termes des hydrocarbures, l'Algérie s'attèle à investir davantage dans les énergies renouvelables pour mieux préparer sa transition énergétique. C'est ce qu'a indiqué à Cape Town (Afrique du Sud) le P-dg de Sonelgaz, Chaher Boulakhras.

Egalement président du Comité Algérien de l'Energie, le P-dg de Sonelgaz qui s'exprimait lors d'une session dédiée à la croissance énergétique en Afrique à laquelle il a pris part à Cape Town, a précisé la Société nationale de l'électricité et de gaz dans un communiqué.
Dans son allocution introductive, le P-dg de Sonelgaz a également donné un aperçu sur les défis relevés par l'Algérie et qui lui ont permis d'atteindre un taux d'électrification de 99% et un taux de pénétration en gaz naturel de près de 62%, ce qui place le pays, a-t-il dit, "au rang des meilleures performances en matière d'accès à l'énergie dans le monde".

Les deux axes des EnR
Selon lui, au vu de l'importance du gisement solaire de l'Algérie, de sa grande superficie, la transition énergétique nationale retenue est axée sur le développement des EnR autour de deux composantes: l'une énergétique et l'autre industrielle.
Elle s'appuie également, a-t-il poursuivi, sur l'efficacité énergétique à travers notamment "l'hybridation" des centrales diesel des réseaux isolés du Sud du pays, avec le recours à s'énergie solaire et à l'éolien, ce qui permettra de réduire la consommation de fuel dans les centrales et des carburants utilisés pour son transport.
Plus de 50 MWc en renouvelables sont actuellement en cours de réalisation par Sonelgaz pour hybrider les centrales électriques fonctionnant au fuel.
D'autre part et sur le plan régional, le P-dg a relevé les grands projets d'interconnexions électriques avec les pays du Maghreb mais aussi l'ambition de Sonelgaz d'examiner et de profiter de toutes les opportunités nouvelles d'investissement et d'affaires en Afrique.
"Au-delà des projets d'interconnexions électriques, nous souhaitons étendre notre partenariat encore plus vers l'Afrique subsaharienne. Nous avons développé de l'expertise que nous pouvons partager à travers des partenariats dans la formation, dans les études mais aussi dans la réalisation des réseaux électriques et gaziers, notamment dans le cadre de
l'électrification rurale et la distribution du gaz par canalisations", a-t-il fait savoir.
Pour M. Boulakhras, "améliorer l'accès à l'énergie en Afrique est parfaitement possible grâce aux mini-réseaux de petite-taille que nous avons déjà développés, avec succès, dans les régions difficilement d'accès en Algérie.
L'Algérie a aussi "avancé dans la fabrication des équipements, comme les turbines électriques de petite et de grande puissance, des systèmes de contrôle-commandes, des alternateurs, transformateurs, isolateurs, pièces de rechange etc. Mais aussi dans le domaine de l'ingénierie, l'approvisionnement et la construction et l'engineering de détail", a-t-il
soutenu.

Sonelgaz veut se déployer davantage sur le marché africain
En marge de cette conférence, le P-dg de Sonelgaz a été reçu en audience par le ministre des Mines et des Hydrocarbures de la Guinée Equatoriale, Gabriel M. Obiang Lima.
Les deux parties ont échangé sur "les opportunités d'affaires, plus particulièrement celles en rapport avec les capacités de réalisation des réseaux électriques et gaziers de même que les capacités d'études et de schémas directeurs d'alimentation en électricité et en gaz", a indiqué le communiqué.
A cette occasion, le P-dg de Sonelgaz et président du Comité Algérien de l'Energie a témoigné de la volonté de Sonelgaz de "se déployer davantage sur le marché africain, mettant en avant l'expertise et les services que Sonelgaz peut apporter compte-tenu du haut niveau d'intégration nationale déjà atteint".
M. Boulakhras a notamment évoqué l'expertise algérienne en matière d'engineering, d'études et de développements des réseaux électriques et gaziers, de fabrication d'équipements, de systèmes d'informations et de formation.
Le P-dg de Sonelgaz a eu également des rencontres et des échanges avec les P-dg, des hauts responsables et autres professionnels des sociétés et industries électriques et gazières opérant en Afrique à l'effet d'examiner les opportunités de partenariat autour des quatre axes liés à l'expertise, les services, les équipements et l'énergie, conclut le communiqué.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.