Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    L'activiste Badi Allal arrêté    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Le féminicide, un crime silencieux    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    ES Sétif : Nabil Kouki rempile    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Prise en charge des structures : Un protocole entre L'AADL et la SEAAL signé    Skikda : Le projet d'une tannerie en stand-by    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Souk Ahras : Il détruit le serveur automatique d'Algérie Poste    Foot/ Ligue 1 (USM Alger) : François Ciccolini nouvel entraîneur    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    FAUSSES SAINTETES    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    L'apocalypse à Beyrouth    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Baisse sensible en 2020    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    Karim Younes se livre    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"J'ai fait l'objet d'une méchanceté gratuite"
Ayemen Zelfani, entraÎneur de la JSK
Publié dans Liberté le 09 - 07 - 2020

Le coach tunisien de la JSK été accusé de vouloir transférer un joueur de l'ES Tunis vers un club français. Explications de l'intéressé.
Cette semaine, l'on sait que l'entraîneur tunisien de la JS Kabylie, M. Zelfani, a été accusé, lors d'une émission télévisée en Tunisie, de vouloir s'immiscer dans une affaire de transfert du footballeur international Mohamed Ali Ben Romdhane de l'ES Tunis vers un club français, ce qui a fait le buzz dans les milieux du football tunisien.
Toujours est-il que nous avons pu prendre attache, hier, avec le coach de la JSK qui se trouve en terre tunisienne depuis samedi dernier, plus précisément au complexe touristique Mouradi de Tozeur, dans le Sud tunisien à quelque 500 km de la capitale Tunis, où il est confiné pour une période de sept jours avec son adjoint Beltaief Fakhri et son joueur Oussama Derradji accompagné de sa petite famille, comme l'exigent les autorités tunisiennes, depuis la réouverture de leurs frontières. "Mais vraiment c'est du n'importe quoi", nous dira le technicien tunisien dans un grand éclat de rire. "En fait, dans une émission sportive de la chaîne tunisienne "Hannibal", un invité de l'émission, proche de l'ES Tunis, a accusé méchamment certaines personnes de vouloir transférer à tout prix le joueur international Ben Romdhane de l'ES Tunis vers un club français de Ligue 1 et cet intrus a avancé des noms dont celui de Ayemen Zelfani, et ce, à la surprise générale, alors que je n'ai rien à voir dans cette affaire surtout que je suis un entraîneur mais pas un agent de joueurs", nous a déclaré le coach kabyle.
"Personnellement, je considère qu'il s'agit là d'une méchanceté gratuite et j'ai tenu à répliquer par le biais de la chaîne de radio tunisienne "Mosaïque" mais aussi par le truchement du journal électronique "El-Koora" du Bahreïn pour démentir une information aussi fantaisiste que gratuite qui relève de la diffamation pure et simple surtout que le joueur en question a une bonne carte de visite internationale et n'a besoin de personne pour valoriser sa valeur sur le marché et favoriser son transfert vers l'étranger. Seuls ses propres agents sont le mieux placés pour défendre ses intérêts", ajoutera Zelfani qui nous a donné, en tout cas, la nette impression de ne pas avoir été contrarié par cette affaire. "Dites-vous bien qu'un tel mensonge ne m'empêche pas de dormir et je tiens à rassurer tout le monde que, depuis quelques jours, je coule des jours heureux dans ce magnifique hôtel touristique de Tozeur où je suis confiné depuis cinq jours avec Fakhri, Derradji et sa petite famille en attendant de rentrer à Tunis, ce samedi Inch'Allah, pour avoir l'immense plaisir de retrouver nos familles respectives qui nous manquent terriblement après plusieurs mois d'absence", enchaînera Zelfani dont les tests de Covid-19 sont négatifs tout comme ceux de Fakhri, de Derradji et sa famille.
"Effectivement, dès notre arrivée sur le sol tunisien, nous avons subi des tests du Covid-19 qui, Dieu merci, sont négatifs et ce, au même titre que ceux de nos compatriotes Moez Bouakaz, qui a entraîné plusieurs clubs algériens, et Karim Delhoum, l'entraîneur adjoint de l'ES Sétif qui séjournent aussi dans le même hôtel avant de rentrer chez eux", conclut Ayemen Zelfani.
Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.