Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Une nouvelle secousse tellurique de magnitude 4,5 enregistrée à Mila    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Vaste mouvement dans le corps des présidents et procureurs généraux près les cours de justice    621 ressortissants algériens rapatriés à bord de 2 avions en provenance de Paris en 48h    Wilaya d'Alger/Covid-19: Fermeture de près de 5400 commerces pour non-respect des mesures préventives    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Vaste mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    13 décès et 551 nouveaux cas en 24 heures    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Les grands axes du protocole du MESRS    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    L'apocalypse à Beyrouth    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sonatrach revoit sa stratégie de gestion
nouvelle structure pour rationaliser les coûts
Publié dans Liberté le 13 - 07 - 2020

Le groupe Sonatrach vient de mettre en place une nouvelle direction chargée de mener à bien sa nouvelle stratégie de réduction des coûts et d'optimisation de ses performances.
La compagnie nationale des hydrocarbures, Sonatrach, mise désormais sur "l'optimisation" et la réduction de ses coûts comme principal enjeu de performance, en particulier dans la conjoncture difficile que connaît actuellement l'industrie pétrolière mondiale. Ainsi, la compagnie tente de se mettre à l'heure des meilleures pratiques en matière de rationalisation des coûts. Dans sa dernière livraison, Sonatrach News, une publication interne de l'entreprise, met en relief le "projet Cost" (projet relatif à la rationalisation des coûts), citant les orientations données par le P-DG du groupe, Toufik Hakkar, à ce sujet.
Le premier responsable de la compagnie pétrolière nationale a notamment insisté sur "la promotion de l'optimisation et la réduction des coûts, qui auront pour conséquences l'accroissement de la rentabilité et de la performance de l'entreprise." Lazhar Mahboub, directeur du "projet Cost", cité par la même publication, explique, lui, qu'il est attendu de ce projet qu'il contribue à "fédérer l'ensemble des équipes, des activités et des structures de Sonatrach" et de les orienter vers une approche davantage tournée vers "l'optimisation de leurs budgets de fonctionnement." Il ajoute que le "projet Cost" se donne également comme mission "d'identifier les opportunités de réduction de coûts, de les réaliser, tout en sensibilisant le personnel de Sonatrach à la nécessaire optimisation des coûts."
Selon lui, "des workshops métiers sur l'identification et l'activation des leviers d'optimisation des coûts seront à cet effet organisés et l'ensemble du personnel y sera associé." Le directeur du "projet Cost" ne fournit cependant pas de détails sur comment Sonatrach compte aborder cette question dans une optique pratique coordonnée. Pas plus qu'il n'établit des objectifs chiffrés, sachant que les compagnies qui fixent des objectifs précis, ont en général, plus de réussite que les autres. Aujourd'hui, dans une conjoncture pétrolière difficile, le choix de faire baisser les coûts de fonctionnement est incontournable. La compagnie nationale doit donner l'exemple de la rigueur en dégraissant le mammouth sans sacrifier l'investissement a fortiori dans un contexte où l'exploration pétrolière et gazière rencontre un trou d'air et continue à marquer le pas.
De même, la production est en train de baisser de manière inquiétante. Seuls des investissements massifs dans l'amont pétro-gazier permettront de freiner la déplétion de la production et de redonner de la vitalité aux exportations d'hydrocarbures, quand bien même il serait difficile d'atteindre ces objectifs à très court terme, dans un marché pétrolier déprimant, avec des prix qui dégringolent. Par ailleurs, seul un management entrepreneurial moderne permettrait d'améliorer l'efficience opérationnelle et de réduire les charges d'exploitation qui restent particulièrement élevées au sein du groupe Sonatrach.
Youcef Salami


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.