Palestine: le plan d'annexion se poursuivit en prétextant de la création de "réserves naturelles"    Classement Fifa: l'Algérie gagne cinq places    Arsenal: Özil, la mise au point d'Arteta    Coronavirus : 266 nouveaux cas, 136 guérisons et 8 décès    Manchester City: Fernandinho absent au moins un mois    Mawlid: une campagne de sensibilisation sur les dangers des produits pyrotechniques    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    "La dévaluation du dinar est inévitable"    Chanegriha : le peuple algérien fera entendre sa voix souveraine le 1er novembre    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    La liberté dans le respect de l'autre    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Macron et l'arabe    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    Le port de Skikda renforcé    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Le projet d'amendement constitutionnel contribuera au renouvellement de la classe politique et au changement escompté    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    La déclaration de patrimoine enfin constitutionnalisée ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Musulmans de France, tous coupables ?    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    Plaidoyer pour alléger la pression fiscale    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les non-dits
25e partie
Publié dans Liberté le 23 - 09 - 2020

Résumé : Samra met au courant sa mère qui ne veut pas y croire, mais les doutes lui reviennent. Lorsque Fadhéla les rejoint, Samra la presse de tout raconter. Honteuse, elle répète qu'il ne s'est rien passé entre eux. Nedjma tente de la rassurer en disant que cela arrivait souvent. Elle veut les rapprocher, insistant pour qu'elle parte à Londres rapidement...
- Yemma, pourquoi ne fais-tu pas ta demande en même temps qu'elle ? Vous partirez ensemble. Ce sera l'occasion pour voir la vie qu'il mène là-bas. Je pense que cela lui fera plaisir.
- J'en doute fort, soupire Nedjma. Il ne nous a jamais invitées, lui rappelle-t-elle. Il a toujours été en colocation. Et là, avec ce Bryan... Je ne supporte pas la pensée qu'il soit avec lui.
- J'espère qu'on se trompe sur son compte.
Nedjma porte la main à son cœur.
- Je me sens mal rien qu'en y pensant. Dès son arrivée, je ne le sentais pas. J'ai mal car je me sens impuissante.
- Yemma, fais ta demande de visa et pars avec elle. S'il peut se jouer d'elle, avec toi il ne le pourra pas, insiste Samra, bouleversée de la voir pleurer. Je t'en prie, arrête ! Ne pleure pas ! Fadhéla va se poser des questions.
- Ton frère me manque, mais j'ai peur de l'avoir perdu. Que vais-je faire pour le ramener sur le droit chemin ? Que faire pour qu'il purifie son âme ?
- Yemma, peut-être qu'on se trompe sur son compte, espère Samra. On va prier pour lui. D'accord ? On ne va pas baisser les bras. Il est tout ce qu'on a. Donne-lui ta bénédiction.
- Je sais, ma fille, tu n'as pas besoin de me le rappeler. Je croyais qu'en le mariant je pourrais mourir heureuse et en paix, mais mes doutes sont pires que l'enfer.
Samra se veut positive et lui rappelle que c'est lui qui voulait se marier. Personne ne l'a forcé.
- Il éprouve des sentiments pour elle. On ne doit pas les laisser seuls. Partez à la première occasion. Nedjma le lui promet. Elle sèche ses larmes avant l'arrivée de Hacène, venu chercher Samra. Ils ne tardent pas à partir. Nedjma pleure de nouveau. Fadhéla tente de la réconforter.
- Je suis là, lui rappelle-t-elle. Ne suis-je pas ta seconde fille ?
- Mais si, soupire Nedjma. Lorsque tu seras mère, tu ressentiras et connaîtras la douloureuse déchirure que j'éprouve en leur absence. Même si elle vient juste de partir, même si je sais qu'elle a un bon mari et qu'ils s'aiment, même si elle réside dans la même ville que moi, la douleur est là. Il faut me comprendre. Heureusement que tu es là, ma petite.
Nedjma s'efforce de sourire et tente de reprendre ses petites habitudes lorsque Fadhéla se rend à l'atelier de couture ou à ses cours d'anglais. L'envie n'est plus là. Elle ne cesse de penser à Rédha. Il ne répond pas aux appels, et même si Samra lui a envoyé une invitation sur MSN, il ne l'a toujours pas acceptée.
"Jusqu'à quand vas-tu nous éviter ? demande-t-elle à son portrait. Tu sembles avoir oublié ta femme, ta famille."
- Yemma, mon passeport est prêt, lui apprend Fadhéla un jour. Je vais avoir besoin de certains documents de Rédha pour la demande de visa.
- Non, ne lui demande rien. On va procéder comme les touristes, faire une réservation d'hôtel, et on croise les doigts pour qu'ils ne refusent pas. On lui fera une belle surprise...


(À SUIVRE)
T. M.
[email protected]
Vos réactions et vos témoignages sont les bienvenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.