L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





STABLE ET DURABLE
L'AMELIORATION DE LA SITUATION PANDEMIQUE SE POURSUIT
Publié dans Liberté le 23 - 09 - 2020

La panique des premières semaines a disparu au profit de la banalisation du corona. Si le virus continue de faire des victimes, la situation pandémique semble se stabiliser.
LA TENDANCE SE CONFIRME DEPUIS LA LEVEE DU CONFINEMENT
Baisse sensible des contaminations à Sétif
L'hôpital Saâdna-Abdennour de Sétif. © D. R.
Les établissements publics hospitaliers enregistrent moins de patients admis, au point que l'on évoque déjà une reprise des activités médicales et chirurgicales jusque-là suspendues.
Une baisse sensible du nombre de personnes contaminées à la Covid-19 a été enregistrée ces derniers jours à Sétif. En effet, elle se précise davantage dans différentes structures hospitalières de la wilaya. Les hôpitaux de la deuxième wilaya du pays qui étaient, des semaines durant, un foyer de la pandémie où des dizaines de cas étaient enregistrés chaque jour avec un nombre inquiétant de décès, respirent et les personnels soignants sont apaisés.
"Cela fait plus d'une semaine que nous n'avons reçu aucun enfant atteint du nouveau coronavirus au service de pédiatrie. La tendance baissière est constatée par tous et cela soulage davantage nos troupes qui ont enregistré pas moins de 260 enfants infectés par la Covid-19", nous dira le Pr Bioud Belkacem, médecin chef du pôle pédiatrique Derradji-Bouattoura (Kaâboub) de Sétif.
Depuis le début de la semaine en cours, la wilaya a, selon les chiffres officiels, enregistré 26 nouveaux cas dont zéro lundi avec un cumul de 3 184 contaminations.
Sur un autre volet, nous avons appris de sources concordantes que les établissements publics hospitaliers Youcef-Yaâlaoui d'Aïn Azel et Saâdna-Abdennour enregistrent moins de patients admis au point que l'on parle de reprise des activités médicales et chirurgicales jusque-là suspendues depuis le début du mois de mars à cause de la pandémie du nouveau coronavirus qui a nécessité le déploiement des personnels et des moyens matériels dans la lutte contre ce maudit virus.
À titre d'exemple, l'établissement hospitalier d'Aïn Azel a, le 19 septembre, enregistré l'admission de 15 personnes entre confirmés et suspects. La pression connue sur les tests PCR et le scanner ne se pose plus au niveau des structures sanitaires et des laboratoires privés.
Chez les médecins privés, il a été aussi constaté une baisse du nombre de patients qui s'y rendent en consultation. Des citoyens ont aussi constaté cette baisse car il est rare qu'ils apprennent le décès d'une connaissance ou d'un proche des suites du coronavirus.
"Durant le pic, il n'y avait pas une journée où je n'apprenais pas le décès d'une ou de deux personnes que je connaissais. C'était vraiment une période difficile", nous dira Salim qui a perdu plusieurs membres de sa famille depuis le début de la pandémie.
Par ailleurs, au niveau des restaurants, des pizzerias, des cafés maures et autres commerces et lieux publics, les scènes de relâchement sont omniprésentes. Plusieurs jours après le déconfinement et suite à la baisse du nombre de personnes contaminées à la Covid-19 ainsi que la baisse du nombre de décès, des citoyens ont carrément abandonné le masque.
Des commerçants, des serveurs ont oublié les règles sanitaires, appelées gestes barrières. "Le port du masque est obligatoire dans tous les lieux publics clos. Le déconfinement ne veut en aucun cas dire, qu'il ne faut plus mettre de masque, de ne pas se laver régulièrement les mains ou de renoncer à la distanciation physique.
Le coronavirus est toujours là, et il ne faut pas écarter un retour de la pandémie. Nous n'avons pas le droit au relâchement", nous dira Mohamed, un médecin exerçant à titre privé.

FAOUZI SENOUSSAOUI

BILAN DU CORONAVIRUS
10 décès et 191 nouveaux cas en 24 heures
CORONAVIRUS À JIJEL
Tendance instable
SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE À ORAN
Nette amélioration
EVOLUTION DE LA PANDEMIE DE COVID-19
Diminution de la courbe épidémique à Béjaïa
DR MOHAMED BEKKAT-BERKANI, MEMBRE DU COMITE DE SUIVI DE LA PANDEMIE DE COVID-19
"Des mesures de déconfinement supplémentaires envisageables"
SITUATION À TIZI OUZOU
Légère baisse


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.