30 000 comprimés de Lyrica et 300 millions de cts à bord d'une 4×4 à El Tarf    La rencontre fédérale a failli dégénérer    Imposante mobilisation à Alger    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    L'ONU demande une enquête "impartiale"    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    Chouaïb Oultache condamné à la prison à perpétuité    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    107e vendredi de contestation: La mobilisation se poursuit    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Renvoi des procès de Yanis Adjlia et Dalil Yamouni
TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE BEJAIA
Publié dans Liberté le 21 - 10 - 2020

Programmés pour hier au tribunal correctionnel de Béjaïa, les procès des deux activistes du Hirak, Yanis Adjlia, en détention à la prison d'Oued-Ghir depuis le 6 octobre dernier, et de Dalil Yamouni, ancien journaliste, ont été reportés respectivement au 27 octobre et 8 décembre prochains.
Le procès de l'ancien journaliste et activiste politique Dalil Yamouni a été le premier à être déclaré ouvert, hier, par le juge, avant que ce dernier ne décide de son renvoi au 8 décembre prochain, malgré la présence de l'accusé et de ses avocats au procès.
"Le collectif des avocats de la défense s'est préparé pour les plaidoiries. Contre toute attente, le juge a décidé de renvoyer le procès au 8 décembre prochain, malgré l'insistance de la défense pour le maintien du procès", déplore Me Lydia Lounaouci, membre du collectif des avocats de la défense.
Pour rappel, l'accusé a été interpellé le 19 juin dernier et poursuivi pour "attroupement non armé". Quant au deuxième procès, celui de l'activiste Yanis Adjlia, en l'occurrence, il a tenu tout le monde en haleine, y compris les avocats de la défense.
La raison ? 10h passées, le détenu n'est toujours pas ramené de sa cellule de prison. Ce qui laisse supposer que le juge a, encore une fois, prévu son procès en visioconférence. "Le juge a programmé le déroulement de ce procès en visioconférence.
Et on attend l'acheminement du matériel audiovisuel depuis le tribunal de Sidi Aïch", a déclaré Me Boubaker Hamaïli, avant de s'égosiller, scandalisé : "Tout le secteur de la justice de la wilaya de Béjaïa ne dispose que d'un seul équipement technique pour la tenue des procès en visioconférence.
Et on ose parler de la modernisation de la justice !" Vers 12h30, après la levée de la séance des procès de droit commun, on apprend auprès de Me Lounaouci que le procès a été reporté au 27 octobre prochain.
Le détenu est poursuivi pour les trois chefs d'inculpation d'"atteinte à la personne du président de la République", "incitation à attroupement" et "mise en danger de la vie d'autrui".

L. OUBIRA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.