Le tourisme grand perdant    Lancement fin novembre des travaux de réalisation de 140.000 logements    1.133 nouveaux cas, 649 guérisonset 15 décès    6 morts et 19 blessés en 24h    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Macron provoque la tempête !    LDC : Séville se qualifie comme Chelsea pour les huitièmes    Schalke 04 : Un dirigeants recadre Harit    Réunion de Djerad avec les walis: la situation sanitaire et l'approvisionnement en eau potable au menu    L'Algérie, un "élément clé" dans les régions africaine et méditerranéenne    Le film "Abou Leila" de Amine Sidi Boumediene primé en France    Le report de plusieurs affaires pénales intervient à "la demande de la défense des accusés"    Sahara Occidental : Convergence des positions russe et algérienne    Jeux olympiques 2021 : remise de subventions à 325 athlètes représentant 21 fédérations    Pétrole: la demande mondiale atteindra près de 104 millions b/j d' ici 2025    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    Médéa: neuf nouvelles communes "bientôt" alimentées à partir du barrage de "Koudiate Acerdoune"    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    Foot / Ligue 1 (2020-2021) : Medouar prône l'union pour réussir une saison "exceptionnelle"    Real : Benzema trop court pour le match face à l'Inter Milan    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Tergiversations au Conseil de la Nation    Le juge demande un complément d'enquête    La situation s'améliore nettement à Alger    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    Le RAJ exige l'abandon des poursuites contre ses militants    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    1.005 nouveaux cas et 19 décès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Je suis contre cette Algérie majoritaire !
...SOUFFLES...SOUFFLES...SOUFFLES...
Publié dans Liberté le 24 - 10 - 2020

La majorité n'a pas toujours raison. Et la minorité n'a pas tort. Le vent agressif de la majorité fait peur. La minorité fait réfléchir, à feu doux. Entre la majorité et le troupeau, dans les pays arabes et nord-africains, il n'y a qu'un cheveu. Le roi est mort, vive le roi ! L'Algérie majoritaire a été constituée majoritairement par des "voix" et non pas par des citoyens.
Une voix fait allusion au "chiffre" et le citoyen est référent de l'Histoire. Le nazisme d'Hitler était majoritaire. Son parti nationaliste avait reporté les élections en Allemagne d'avant la Deuxième Guerre mondiale ! Et cette majorité fasciste aveugle et aveuglante a conduit le pays de Nietzche, de Goëthe, de Kant droit dans le mur, à la mort et à la destruction du monde.
La majorité peut se transformer en un piège très dangereux. Et la démocratie, elle seule, n'est pas la solution idéale. Et le vote n'est pas la démocratie, dans un pays où il n'y a pas de culture démocratique. En Algérie, je suis contre ce pseudo-parlement dont les membres se proclament représentants de la majorité. Une majorité qui a conduit le pays droit dans le mur. Droit dans l'abîme ! Le suicide. En Algérie, je suis contre cette majorité d'intellectuels qui se mure dans le silence complice. Une majorité constituée des pique-assiettes ou de ceux qui attendent impatiemment la mangeoire du pouvoir !
En Algérie, je suis contre ce bloc majoritaire habité par la peur ou par le désistement politique, social et culturel. La majorité silencieuse ! Je suis contre cette majorité qui célèbre la violence et sème la peur par le verbe et par le comportement.
En Algérie, je suis contre cette majorité visible dans l'espace public qui harcèle les femmes dans les rues. Les harcèle sur les réseaux sociaux. En Algérie, je suis contre cette majorité des machistes qui réclame le retour des femmes à la cuisine. Sachez bien que quand une femme scande : "Ma cuisine est mon bonheur", c'est la voix de la majorité machiste qui hurle sur sa langue ! En Algérie, je suis contre cette majorité qui croit que la société décente est celle où les hommes savent mesurer à l'œil nu la longueur des jupes des femmes.
En Algérie, je suis contre cette majorité qui politise la religion en la transformant en parti politique corrompu. Un parti qui se donne le droit divin pour distribuer les tickets d'entrée au paradis ou en enfer ! Je suis contre cette majorité hypocrite qui se bouscule pour la prière du vendredi et s'absente du travail pendant les autres jours de la semaine.
Je suis contre cette majorité préoccupée par la ponctualité de l'horaire des prières et qui s'en fout de l'heure du travail. Une majorité qui cherche à "duper" Dieu par la prière, par le vestimentaire, par la barbe et par la multiplication des omra et du hadj ! En Algérie, le pays où les murs ont des oreilles, je suis contre cette majorité des jeunes qui tiennent les murs les hitistes. Ils savent parler aux murs et aux ravins !
Et je suis contre cette majorité de la jeunesse, emportée par l'annihilation, et qui voit en l'Occident le rêve et le paradis de l'Eldorado. Je suis contre cette Algérie majoritaire qui pousse majoritairement cette jeunesse à partir, même sur des embarcations de fortune, vers les ventres des poissons ou le ventre du mensonge ! Je suis contre cette majorité qui engendre génération sur génération et qui n'attend que le pétrole du Sud pour remplir les poches.
En Algérie, je suis contre cette majorité entêtée qui ignore son histoire ancestrale, en s'agrippant farouchement à une autre. En Algérie, je suis contre cette majorité de "ça va" et de "normal", une majorité sans question et son questionnement. Une majorité d'el-mektoub ! En Algérie, je suis contre cette majorité qui ferme la ville à 19h. Une majorité qui ne pense ni au théâtre, ni au cinéma, ni aux soirées musicales.
Je suis contre cette majorité qui dit que "l'Algérie est le pays le plus beau du monde", mais qui majoritairement, à la première occasion, quitte ce beau pays ! Oui, je suis contre la majorité ! Même si cette majorité n'est qu'une minorité écrasante, devant une majorité majoritaire absente ou muette !

A. Z.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.