L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Boumala victime de son paradoxe    La dernière ligne droite    Les nouvelles instructions du Président Tebboune    Le baril fait du yoyo    L'UGTA se fâche    Les chantiers de Khaldi    Sabri Boukadoum à la tête d'une délégation de haut niveau    Macron pointe la volonté de réconciliation malgré des «résistances»    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Boukadoum et Beldjoud en visite de travail en Libye    La grande menace des riches    Brèves    Une AGE à refaire    Révolution dans le football européen    L'Ave Marie . . . m    L'absentéisme ou le fléau ramadhanesque    Le feu vert de Tebboune    163 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    La Confédération des syndicats algériens tire la sonnette d'alarme    Le spectacle vivant réclame des aides    Le patrimoine musical algérien en deuil    «Chaque rôle apporte un plus...»    Déstockage d'importantes quantités pour faire baisser les prix    Vers la mise en place d'une charte    Une grande voix du style assimi s'éteint    Macron commente les propos de Djâaboub    Commémoré sous le signe de «la consolidation des acquis»    Installation du nouveau chef de Sûreté de la wilaya de Tipasa    L'AC Milan, la Juventus et l'Inter se sont prononcés pour la Serie A    « Liberté » réagit au placement sous mandat de dépôt de son journaliste Rabah Karèche    Sahara occidental: le Polisario demande "un cadre plus sérieux" pour les négociations    Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine 2021    Nouvelles attaques de l'APLS contres les forces d'occupation marocaines    Justice : Procès de Tabou reporté, Boumala relaxé    FAF : La passation de consignes entre Zetchi et Amara demain    Coupe de la Ligue: derby à Magra, chocs à Médéa et Alger    C'est l'escalade !    Barça - Piqué : "C'est comme recommencer à zéro"    L'hommage oublié aux victimes du Printemps noir    «Le sondage doit devenir un réflexe»    Kafteji    Bachar Al Assad pour un 4e mandat    Sindbad le marin, une femme exceptionnelle !    6 ans de prison pour deux anciens DG    KAMEL CHIKHI CONDAMNE À 2 ANS DE PRISON FERME    Quoi attendre du Conseil d'administration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les élèves de Taguerfast privés de cantine scolaire
Leur école est boudée par les fournisseurs engagés par l'APC de Tamanrasset
Publié dans Liberté le 21 - 01 - 2021

Il faut se rendre à Taguerfast, localité située à une quarantaine de kilomètres du chef-lieu de la commune de Tamanrasset, pour s'imprégner des souffrances endurées par les élèves scolarisés dans une infrastructure qui n'a rien d'une école primaire.
Les parents d'élèves n'en peuvent plus et lancent un cri de détresse, en espérant une intervention rapide des autorités locales, à leur tête le wali Mustapha Guerriche. Une série de revendications a été ainsi formulée par les habitants qui s'élèvent contre leur "marginalisation", voire leur "exclusion", eu égard à la précarité des conditions dans lesquelles sont scolarisés leurs enfants. Selon eux, depuis la rentrée scolaire, l'APC de Tamanrasset n'assure toujours pas la restauration des élèves.
"L'instruction du ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire obligeant les APC d'assurer des repas chauds dans les cantines scolaires relevant de leur domaine de gestion, notamment en cette période hivernale, n'est pas appliquée dans de nombreux établissements du cycle primaire", dénonce un représentant des parents d'élèves, non sans préciser que l'école de Taguerfast ne dispose même pas d'une cantine scolaire.
Et à ce parent d'élève d'enfoncer le clou : "Les élèves doivent rejoindre l'école d'Izarnen, en parcourant près de 10 km pour pouvoir mettre quelque chose sous la dent. L'école fonctionne avec un seul agent d'entretien et un gérant d'une cantine inexistante.
Un vrai micmac". Pourtant, poursuit-il, l'Etat a mis en place un dispositif d'emploi spécifique pour mettre terme à cette situation problématique. "Malheureusement, les postes budgétaires ouverts à cet effet ont été détournés à d'autres fins", accuse-t-il.
Contacté, le P/Apc de Tamanrasset, Cheikh Badi, a tenu à préciser, de son côté, que l'école de Taguerfast ainsi que celle de Taghemout sont des annexes administrativement rattachées à l'école primaire d'Izarnen.
Celle-ci, indique l'édile municipal, est dotée de moyens humains et matériels nécessaires pour assurer la restauration des élèves des deux autres annexes. Rétorquant à ces déclarations, le directeur de l'école primaire d'Izarnen, Lkhadir Ibba, invite le P/Apc à assumer ses responsabilités et d'éviter la politique de l'autruche.
"La commune doit trouver une solution à ce problème qui dure depuis des lustres. Les élèves de Taguerfast ont leur quota de provisions alimentaires tout comme ceux de Taghemout. Mais ils ne bénéficient pas de repas chauds, car leurs établissements ne disposent pas de réfectoires ni de personnel nécessaire", affirme M.Ibba avant de jeter un pavé dans la mare : "Le fournisseur engagé par l'Apc refuse de ravitailler nos établissements à cause du délabrement des routes. Je suis contraint de me déplacer jusqu'à Tamanrasset avec mon véhicule personnel pour nous approvisionner en produits alimentaires, moyennant 40 litres de carburant que l'Apc m'offre en guise de compensation".

Rabah KARECHE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.