Quel crédit accorder à l'initiative?    Le prix du lait restera à 25 DA    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Les boulangers occupent la... rue    Le président Tebboune au Caire chez Sissi    123 morts en 4 jours    Un militaire français tué samedi au Mali    Un pacte historique    Guardiola ne «trahira» pas le club    Le FC Séville passe la seconde pour Martial    La solution des autotests    Les résidences universitaires de l'Ouest évacuées    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Le président Tebboune en visite de deux jours en Egypte    Lancement d'une nouvelle campagne nationale de vaccination    Foot/ Ligue 2 : victoire de l'ASM Oran devant le MC Saida (2-0)    Wilaya d'Alger: réseau de trafic de stupéfiants démantelé et plus de 2.000 comprimés psychotropes saisis    Le peuple sahraoui déterminé à défendre son droit à l'indépendance par tous les moyens légitimes    Les avocats prônent la prudence    Lait subventionné : l'augmentation du prix n'est pas à l'ordre du jour    Placement de près de 19 000 demandeurs d'emploi en 2021    Le Cnapeste reporte sa grève    Barça : Ansu Fati face à un choix difficile    L'Allemagne va livrer à l'Ukraine un hôpital de campagne    Le FFS dénonce "une grave dérive du pouvoir"    Quand la quête de vérité met la lumière sur un passé sombre    Taghit, une source d'inspiration pour les artistes    44,6 millions d'habitants en Algérie en janvier 2021    Recul de l'activité au 3e trimestre 2021    Qui succédera à Mohcine Belabbas ?    Au moins 70 morts dans une frappe de la coalition contre une prison    Le Cameroun sur le chemin des Verts    Belmadi attendra pour mieux voir !    Cap sur la Coupe de la CAF !    Pressions franco-allemandes sur Kaïs Saïed    T'wakhdhet !    Deux en un sur le podium    Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam    Cap Blanc: Un grand filet fantôme renfloué    Déficiences comblées ?    Une nouvelle opération de rapatriement: 155 Subsahariens reconduits vers les frontières    Sonelgaz: Le pôle urbain «Ahmed Zabana» raccordé au gaz de ville    Un pays antichoc    Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



SCÈNES DE LIESSE EN KABYLIE
JSK
Publié dans Liberté le 29 - 06 - 2021

■ Comme il fallait s'y attendre, toute la Kabylie aura renoué avec la fièvre africaine et l'ambiance des grands jours car la victoire éclatante de la JSK face au Coton-Sport de Garoua aura scellé de fort belle manière cette qualification tant attendue pour la finale de cette Coupe de la CAF qui aura enivré toute la région.
Mon Dieu, ce que cette folle soirée africaine aura engendré comme allégresse et hystérie à Tizi Ouzou, capitale du Djurdjura, mais aussi dans de nombreuses autres localités de Kabylie y compris dans les wilayas avoisinantes de Boumerdès, de Bouira et de Béjaïa.
Et si des milliers de citoyens et de supporters, tous acquis à la JSK, ont été malheureusement privés de stade pour partager cet événement inoubliable, un superbe décor avait été installé sur les places publiques qui ont accueilli de nombreux écrans géants pour ne pas rater de tels moments d'extase et de communion que seul le football, sport-roi par excellence, peut procurer.
Et si ces Canaris enchanteurs ont réussi à plier le match en une seule mi-temps, la grande "saga africa" a envahi les grandes artères des villes un peu plus tôt que prévu car la cause était entendue dès la fin de la première mi-temps où la plupart des fans kabyles avaient carrément zappé la seconde période du match et ont aussitôt déserté leurs domiciles respectifs pour investir la rue et laisser éclater une joie indescriptible.
C'est que la Coupe d'Afrique ne laisse personne indifférent en Kabylie dès lors que la JSK est au rendez-vous. "Notre génération actuelle était frustrée de ne pas avoir vécu les grandes épopées du fameux 'Jumbo-jet' africain de la belle époque et voilà que nous sommes enfin comblés car la fièvre et l'ambiance fabuleuse des soirées africaines sont incomparables", dira un jeune supporter qui n'était certainement pas né à l'époque où la JSK planait sur toute l'Afrique.
Et si la ville de Tizi Ouzou a vécu, dimanche soir, une soirée de folie, où les supporters avec leurs concerts de klaxons et les chants du terroir ont même emfreint l'heure du couvre-feu sanitaire, il en a été de même dans toutes les contrées de Kabylie où cette nouvelle page d'histoire de la JSK aura donné lieu à des scènes de liesse populaire tout simplement mémorables.
"Un grand merci à tous les joueurs et à tous les dirigeants du club pour ce beau parcours africain sans oublier de tirer chapeau à l'entraîneur Denis Lavagne qui a su remettre en confiance toute l'équipe et a surtout donné une âme nouvelle à la JSK qui est beaucoup plus qu'un club, mais un symbole et un patrimoine identitaire", dira un automobiliste coincé avec sa famille au centre-ville de Tizi Ouzou où l'ambiance nocturne et colorée avait atteint son paroxysme.
Et, technologie oblige, lorsque les réseaux sociaux ont répercuté, tout au long de la soirée, les manifestations de joie vécues à travers tout le pays, mais aussi à l'étranger où la communauté algérienne a fêté tel qu'il se doit ce véritable festival footballistique de la formation kabyle, notamment à Paris, à Montréal, à Ottawa et à New-York, l'on aura compris effectivement que la JSK était beaucoup plus ... qu'un club comme a tenu à le rappeler le président Chérif Mellal qui parvenait difficilement à contenir sa fierté et son émotion !

M. H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.