Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Réunion Gouvernement-walis samedi prochain    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Annaba a trouvé la parade    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    40 000 ha prévus pour la prochaine campagne agricole    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    Cinglant revers du makhzen    «La rupture avec le Maroc était nécessaire»    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Le MOC et le CRT dans l'embarras    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Les Vertes bouclent leur stage d'évaluation    Tuchel ne lâche pas Werner    Hakimi veut marquer l'histoire du club    Les préoccupations locales dominent    Les projections de l'Anade    Ca grogne    Une saignée inévitable    MERIEM    Démarrage des soldes    De nouveaux établissements inaugurés    La pénurie en eau potable était évitable    182 affaires en 9 mois    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    L'EVEIL DES CONSCIENCES    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    Lamamra s'entretient avec son homologue français    Le Président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de Sécurité    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    Niger-Algérie à Niamey à 17h    Séminaire pour les arbitres d'élite    La mise au net de Amar Belani à l'ambassadeur du Maroc    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un projet encore flou
Création de la Super Ligue africaine
Publié dans Liberté le 18 - 07 - 2021

La Confédération africaine de football (CAF) a officiellement approuvé le lancement de la Super Ligue africaine. C'est ce qu'a été décidé lors de la réunion du bureau exécutif de la CAC, tenue vendredi dernier à Rabat. Quelques mois après l'échec de la création de la Super Ligue européenne par les clubs les plus huppés d'Europe, voilà que la CAF confirme sa volonté de mettre en œuvre ce projet qui consiste à créer une Ligue "fermée" qui regroupe la crème du football continental.
"Je suis très enthousiaste par rapport au fait que beaucoup de diffuseurs sont venus me voir pour me dire qu'ils veulent contribuer à la Super Ligue africaine", a indiqué le président de la CAF, Patrice Motespe qui, du reste, a assuré que les 54 fédérations africaines seront bénéficiaires de ce projet. Quand commencera cette Super Ligue et quels seront les critères à définir ? Le président de la CAF, Patrice Motespe, n'a pas officiellement annoncé les modalités encore moins les contours de ce tournoi. Il s'est contenté toutefois d'annoncer la nomination du Mauritanien, Ahmed Yahya, vice-président de la CAF, comme chargé de la création de la Super Ligue africaine.
Selon différents rapports, la Super Ligue africaine regroupera 20 équipes permanentes et des clubs supplémentaires qualifiés au play-off régional. Concernant le financement de tournoi, on évoque avec insistance que chaque club permanant déboursera plus de 10 millions qui représente la taxe de participation annuelle avec des recettes estimées à plus de 200 millions de dollars. La création de la Super Ligue africaine va-t-elle contraindre la CAF à enterrer la Ligue des Champions africaine dont la finale a eu hier à Casablanca ? Tout sera clair lors des prochains jours puisque la CAF va dévoiler bientôt les décisions prises quant à l'avenir du football africain.
Il faut dire que l'idée de la création de la Super Ligue africaine remonte à plusieurs mois, soit quelques semaines seulement de l'élection de Patrice Motsepe à la tête de la CAF. L'on se rappelle que Patrice Motsepe avait apporté son soutien au projet de création d'une Super Ligue africaine chère au président de la FIFA, Gianni Infantino. "Le comité exécutif entend se pencher sur la création de nouvelles compétitions qui permettraient à la CAF, au même titre que ses associations membres et parties prenantes de générer des revenus additionnels.
Nous sommes en train d'examiner l'opportunité de la création d'une Super Ligue africaine, et des discussions à cet égard ont déjà eu lieu. Nous avons suivi la tentative de certains grands clubs européens de mettre en place une telle compétition et tâcherons de tirer les enseignements de leur échec", avait souligné Patrice Motsepe dans un communiqué publié sur le site de la CAF le mois de juin dernier. Ce projet avait été déjà exposé par le président de la FIFA, Gianni Infantino, en décembre 2020 à Lubumbashi, lors de la célébration des 80 ans du Tout Puissant Mazembe. "Il faut prendre les 20 meilleurs clubs d'Afrique et les faire jouer dans une Ligue africaine.
Une telle Ligue peut générer au moins 200 millions de revenus, ce qui la placerait dans le top 10 mondial, du jour au lendemain." Pour Infantino, l'enjeu est d'arrêter le départ des joueurs africains vers les autres championnats du monde entier. "Pour récolter un milliard afin que nous puissions doter chaque pays africain d'un vrai stade de football aux normes de la FIFA et celles internationales. Nous allons prendre les meilleurs arbitres africains, et les salarier. Nous allons dépolitiser et professionnaliser l'arbitrage en Afrique.
Je veux porter le football africain au sommet du monde", avait expliqué le président de la FIFA qui, curieusement, avait publiquement dénoncé la création du même projet en Europe qui va être concrétiser en terre africaine. Il faut savoir aussi que le lancement de la Ligue africaine n'est pas la seule annonce faite par le président de la CAF puisque l'homme fort du football africain maintient l'actuelle formule de la CAN ( chaque deux ans avec une année en option).

Nazim T.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.