Les relations algéro-turques évoluent conformément aux orientations des Présidents des deux pays    Le Conseil de sécurité exhorté à mettre un terme à l'obstination de l'Etat d'occupation marocain    Benabderrahmane s'entretient en Turquie avec le Premier ministre palestinien    Coupe Davis (Groupe 3/Zone Afrique): l'Algérie menée au score (1-0)    Partenariat AT-Kaspersky: une large gamme de produits pour garantir la sécurité des clients    Djamel Ould Abbes condamné à 3 ans de prison ferme    OL : Cherki vendu dès ce mercato ?    Wijnaldum a consulté Salah avant de rejoindre l'AS Rome    Accidents de la circulation : 61 décès et 1.831 blessés en une semaine    ANP: 5 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Quatre Palestiniens tués par l'armée sioniste    Djezzy: Mahieddine Allouche nommé DG par intérim    Electricité: L'Algérie prête à augmenter les quantités exportées vers la Tunisie    La virtualité des PIB et des PNB    Equipe Nationale: Yacine Adli a choisi l'Algérie    USM Bel-Abbès: En voie de disparition !    Mali: 17 soldats et 4 civils tués, 9 militaires portés disparus    Selon le rapport d'un institut américain: L'Algérie a réussi à contrer la menace terroriste    Affaire d'escroquerie d'étudiants algériens: Le propriétaire de la société «Future Gate» condamné à six ans de prison    D'une valeur de 2 millions d'euros: Du matériel médical périmé saisi, trois arrestations    Pour sécuriser les accès au pôle urbain Zabana: Le chantier de deux bretelles et d'un rond-point relancé    Un rival de Sadr réclame le retour du Parlement    Une opération à trois bandes...    Brèves    La première médaille pour Zouina Bouzebra    La Turquie «invitée» lundi prochain aux Etats-Unis    Un plan d'urgence pour développer ces filières    Ramtane Lamamra en Azerbaïdjan    La société civile et la jeunesse au-devant de la scène    La voix écoutée de l'Algérie    «L'anglais à l'école est une chose positive»    La canicule est de retour    Une fresque à la mémoire des victimes    Les détails de l'opération UGTA    Samy Thiébault en concert    Hommage à Mahboub Safar Bati    Conseil supérieur de la magistrature : élection des membres du Bureau permanent    Boughali s'entretient à Bogota avec le MAE colombien sur la promotion de la coopération bilatérale    Il y a deux ans, disparaissait Nouria, la "fleur du théâtre algérien"    Tlemcen: L'artiste peintre Abdelkamel Bekhti n'est plus    Le barrage inexploité    Au bon souvenir de feues, les «robes noires»    Lamamra reçoit le nouvel ambassadeur de Libye à Alger    Musée d'Oran: une exposition d'arts plastiques à la salle des Beaux arts    Mila: 17 biens culturels retenus au projet d'itinéraire touristique de la wilaya    L'hirondelle qui en appelle au printemps...    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Dalila Touat condamnée à nouveau
Mostaganem
Publié dans Liberté le 28 - 03 - 2022

Trois années après le déclenchement du mouvement populaire de Février 2019, les procès s'enchaînent pour les hirakistes algériens. En Oranie, Dalila Touat, figure emblématique de la contestation de Mostaganem, vient d'écoper d'une nouvelle peine de prison. Jeudi dernier, la militante a été condamnée par le tribunal correctionnel de Mostaganem à six mois de prison avec sursis assortie d'une amende de 20 000 DA pour attroupement non armé. Trois autres personnes poursuivies pour les mêmes faits, à savoir Houda Belalia, Mohamed Amine Saber et Abdelkader Fellah, ont écopé de la même peine. Dalila Touat, qui essuie ainsi une quatrième condamnation en trois années, devra encore comparaître le 14 avril prochain pour répondre des chefs d'accusation désormais classiques d'"outrage à corps constitué", "incitation à attroupement non armé" et "diffusion de fausses informations pouvant porter atteinte à la sécurité publique".
À Tlemcen, le militant Bouaziza Boumediène a été condamné en appel, hier dimanche, à une année de prison dont deux mois ferme, a annoncé à Liberté un de ses avocats. Bouaziza, qui a été jugé pour "outrage à corps constitué" et "offense à la personne du président de la République" à travers des publications sur les réseaux sociaux, avait écopé, en première instance, le 30 janvier dernier, de trois ans de prison. Lors du procès en appel, le procureur de la République a requis l'aggravation de la peine alors que les avocats de la défense ont plaidé la relaxe. En détention depuis le 30 janvier dernier, Bouaziza Boumediène devrait retrouver la liberté ce 30 mars.
La cour d'appel de Tlemcen a également examiné hier le dossier de Ghomari Mohamed Ishak, hirakiste également poursuivi pour "outrage à corps constitué", "atteinte à la personne du président de la République" et "diffusion de publications pouvant porter atteinte à l'ordre et à la sécurité publique". Après que l'accusation a requis l'aggravation de la peine et la défense la relaxe, la cour a décidé de condamner le prévenu à une année de prison dont deux mois ferme. L'homme, qui avait écopé de trois ans de prison ferme en première instance le 1er février, devrait quitter la prison vendredi prochain.
Par ailleurs, Fouad Hassam, membre de la Laddh d'Oran, a été présenté devant le procureur de la République près le tribunal correctionnel de Fellaoucène, à Oran, après avoir été arrêté, jeudi dernier, alors qu'il rentrait de Tlemcen où il travaille. Le militant des droits de l'Homme avait été condamné par défaut à deux années de prison ferme en 2021 pour "diffusion de publications pouvant porter atteinte à l'ordre et à la sécurité publique" et faisait l'objet d'un mandat d'arrêt. Selon l'un des avocats de la défense, Fouad Hassam a fait opposition au verdict et devrait être jugé demain mardi.Ce 29 mars, la chambre d'accusation près la cour d'Oran doit examiner le dossier de Kacem Bensaïd, hirakiste poursuivi pour des chefs d'accusation à caractère criminel et décider de leur maintien ou du renvoi en correctionnel.
En détention depuis novembre 2021, Kacem Bensaïd est poursuivi pour plusieurs chefs d'accusation dont appartenance à une organisation terroriste, atteinte à l'unité nationale et au moral de l'armée. Il est notamment reproché à l'activiste ses interventions sur la chaîne de télévision privée Al-Magharabia et ses liens supposés avec le mouvement Rachad.

S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.