JS Kabylie : Yarichène récupère l'ordre d'expulsion de Cherif Mellal    Le dossier des hirakistes transféré à Sidi M'hamed    Sale temps pour les activistes politiques    Le Cnese se penche sur la question des brevets    Nouvelles attaques contre les sites de l'occupation marocaine    Guterres critique les divisions que connaît le monde    Aokas, ville morte    16 décès et 242 nouveaux cas    Garrido : "Le CRB est un club qui m'intéresse"    Nekkache et Raiah rejoignent le CS Sfax    Vers le retour de l'enseignement en présentiel    Lancement du ramassage du carton à Sétif    Les MAE arabes disent non    Nouvel appel à l'ONU pour une enquête internationale    7 ans de prison ferme requis contre Hamid Melzi    Les dessous d'une flambée    Pour une commission de suivi des projets    Lancement de l'opération de retrait des ordres de versement de la 1re tranche au profit de 6 000 souscripteurs    Les Mondiaux de cross d'Australie reportés à 2023    Le Tunisien Kais Yaakoubi à la barre technique    LDC : Les résultats des matchs de mercredi    Le Bayern surclasse encore le Barça, un an après le 8-2    Formation de haut niveau    Installation du président de la cour de Saïda...    27 nouveaux départs de feu en 24h    En attendant le mutant...    Le Snapap menace d'une grève générale    Réouverture aujourd'hui    Une caravane de loisirs pour les enfants    Une Amérique plus que jamais guerrière    Privatisation : réflexion sur une solution pour Air Algérie    LA VIE D'APRES    Sensibilisation à la vaccination contre la Covid-19: Sept associations retenues par PNUD Algérie    La mal-gouvernance : quel coût pour la collectivité nationale?    «Plan destination Algérie»: Les attentes des professionnels du tourisme    Le chanteur Renaud et la machine à fabriquer de l'argent    Quand les élections locales s'annoncent par des batailles rangées chez les indus occupants du parti fln, ce patrimoine national immatériel    ÊTRE ET NE PAS ÊTRE ?    Benabderrahmane répond aux députés    L'ONU retire les Casques bleus gabonais de Centrafrique    Le président Saïed dénonce «une mafia qui gouverne la Tunisie»    Des dizaines de colons prennent d'assaut la mosquée sainte Al-Aqsa    6000 Souscripteurs à l'appel    La plaie béante de la classe politique    Tebboune décrète la Journée nationale de l'imam    Djamel Allam, un artiste irremplaçable    Omar Sy, producteur et acteur principal    Plus de 12,6 quintaux de kif traité saisis en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'image de marque d'une ville, c'est son équipe de football
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 10 - 2013

Le football en Algérie peut faire des miracles, il peut également faire la pluie et le beau temps, et produire des rêves pour la jeunesse algérienne, c'est exactement ce qui s'est passé à Bordj Menaiel ! Beaucoup de belles choses se sont déroulées dans cette charmante localité, celle que l'on surnomme la ville des coquelicots en rapport à son équipe de football, plus connue par la jeunesse sportive de Bordj Menaiel.
Que devient cette formation footballistique ? Dans quelle division se trouve-t-elle ? A quelle Ligue est-elle affiliée ? Beaucoup de questions qui méritent réponses ! Pour certains mordus de la balle ronde, ils n'en ont aucune idée, la JSBM est perdue de vue. Pour d'autres, ils ont assisté impuissants et la mort dans l'âme à la descente programmée du club aux enfers et qui a, dans un passé récent, damé le pion à des formations très huppées, considérées comme de gros calibres. La JSBM est devenue un petit club, tellement petit, qu'il ne fait plus peur à cause de «petits» dirigeants malhonnêtes, incompétents qui ont été la honte du football ménaili. Une chose est sûre, l'histoire ne leur pardonnera jamais d'avoir «massacré et tué» la discipline la plus chère aux habitants du tout Bordj Menaiel. Il n'est pas nécessaire de les citer car ils se reconnaîtront, ceux qui sont venus après l'ère de feu Ali Tahanouti. Même les soi-disants techniciens à la baguette magique qui ont eu le mérite de driver cette formation, ne sont jamais parvenus à réaliser une accession, pire encore, ils n'ont fait qu'aggraver la situation. Le football à Bordj Menaiel continue de mordre la poussière et il est malade de son entourage même actuellement. Il ne mérite pas ce qui lui arrive, il est victime de luttes intestines et agonise chaque jour davantage car la faute revient à ces présidents qui se sont relayés depuis 1996 (date de la rétrogradation du club) et qui avait critiqué la gestion du regretté Ali Tahanouti. Nous leur disons «qu'avez-vous fait à sa place, si ce n'est faire du mal au club des coquelicots et à toute la jeunesse ménailie sans oublier bien sûr, le discrédit du club aux yeux du public sportif algérien et des instances sportives, alors de grâce partez et laissez la JSBM aux gens honnêtes car ils existent mais ne veulent, en aucun cas, s'approcher tant que cette dernière est entre de mauvaises mains». Actuellement, les habitants de Bordj Menaiel vivent avec le passé footballistique pour reconnaître que beaucoup de choses se sont passées au stade chahid Salah-Takdjerad, beaucoup d'événements inoubliables se sont déroulés et beaucoup d'hommes, au sens propre du mot, ont eu le mérite et le plaisir de côtoyer cette charmante ville des coquelicots. Ils ont connu des hauts et des bas comme nous l'avons signalé auparavant, qu'ils soient journalistes, membres de la Fédération algérienne de football, délégués de ligue, entraîneurs, joueurs, médecins, kinésithérapeutes, tous ont quelque part dans leur mémoire des images inoubliables, moments de liesse, ou vécu avec cette prestigieuse école de football ce que sont les Rouge et Noir de Bordj Menaiel. La JS Bordj Menaiel ne mérite pas cette situation catastrophique. Alors messieurs les amoureux de la JSBM, manifestez-vous avant qu'il ne soit trop tard, car si l'équipe a perdu de sa verve, c'est la faute à tout le monde. Le président de l'APC, Ahmed Hadjadj veut prendre le taureau par les cornes et essayer de réaliser une à deux accessions au cours de son mandat électoral, et redonner confiance à la jeunesse. Il a exigé pour cela, un assainissement pur et simple du milieu footballistique par l'intronisation de nouveaux dirigeants honnêtes et intègres, et procurer les moyens matériel et financier pour la réussite.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.