Quand l'acte de candidature tourne à la comédie !    Facebook impose des règles plus strictes de publicité politique dans les pays qui organisent des élections    Ouverture de la quatrième édition du Salon international de l'agriculture    La vigilance toujours de mise    Duels au sommet et au bas du tableau    Votre week-end sportif    Brèves de sétif...    Distribution de 379 logements à Ahmer-el-Aïn    3 000 postes de formation pédagogique offerts à Mostaganem    Ces «harragas» qui vous empêchent de dormir !    La fabrique à pluralisme !    Je ne suis pas candidat !    Akerrou : Yennayer fêté à Lakrar    Ligue 1: Trois chauds et importants duels    Ligue 2: Chocs explosifs à Blida et Saïda    Caisse nationale de retraite: Près de 610 milliards de DA de déficit prévu en 2019    Un candidat à la candidature, c'est sérieux !    Macias au Maroc: un ballon-sonde sur la voie de la normalisation israélo-marocaine    Chlef: Des projets et des retards importants    Plusieurs wilayas concernées: Rafales de vent, pluie et neige    Présidentielle d'avril 2019: Début de la révision exceptionnelle des listes électorales    Gaïd Salah appelle à la vigilance    Relizane: Les promesses de Mohamed Hattab    De la frontière    Le CHT Oran, un modèle de réussite du sport scolaire    1541 magistrats chargés de présider les commissions électorales    Installation du groupe parlementaire d'amitié «Algérie-Cuba»    «La politique de réconciliation nationale est exposée»    Une réunion pour renforcer davantage les relations    La force et la volonté du peuple sahraoui briseront les projets de l'occupant marocain    Mehdi Abid Charef bientôt sur les terrains de football ?    La Juventus au petit trot, l'AC Milan quatrième    Flambée de violence dans le Nord-Est, des milliers de déplacés    Face aux "menaces" : Macron et Merkel signent un traité de convergence    Sahel: Le changement climatique exacerbe les conflits intercommunautaires (CICR)    Forum économique de Davos : Messahel met en exergue les efforts de l'Algérie pour la stabilité régionale    Aviation : La production d'Airbus sur les terres de Boeing va monter en flèche    Sit-in devant les directions de l'éducation    Par manque de professionnels, le poisson devient rare sur le marché    La criminalité générale en baisse    Quatorze propositions aux futurs candidats à l'élection présidentielles du 18 avril 2019    L'expert Ait Chérif plaide pour une transition énergétique urgente    Chine La croissance du PIB au 4e trimestre au plus bas depuis 2009    L'Autorité palestinienne va refuser toute aide américaine    Les femmes encore reléguées au second plan    La confluence des poètes accroît le niveau de leur créativité    Une possible œuvre de Banksy émeut les Japonais    Ce rivage, où on avance sur le silence* : Abdallah Benanteur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 12 - 2018

Le film documentaire «I am not your negro» du Haïtien Raoul Peck et le long-métrage de fiction «L'autre côté de l'espoir» du Finlandais Aki Kaurismaki ont remporté les grands prix du 9e Festival international du cinéma d'Alger (Fica) qui a pris fin samedi soir.
Les jurys des films documentaires et fictions, présidés respectivement par le cinéaste sénégalais Ousmane William Mbaye et l'universitaire Nabil Boudraa, ont remis les prix aux lauréats lors d'une cérémonie en présence du ministre de la Culture Azzedine Mihoubi. «L'autre côté de l'espoir», relate la vie des réfugiés en Finlande et de leurs péripéties à travers l'Europe par le prisme du parcours d'un réfugié syrien, survivant d'un bombardement à Alep, qui demande l'asile dans ce pays après avoir été séparé de sa s£ur en Hongrie. Le jury de la catégorie long métrage de fiction a également attribué un Prix spécial du jury au film «Mélancolie ouvrière», du réalisateur français Gérard Mordillat, dédié à la naissance du mouvement syndicaliste dans le milieu des femmes ouvrières françaises à la fin du XIXe siècle et au parcours de la militante Lucie Baud.
Grand prix documentaire du Fica, «I am not your negro» (Je ne suis pas votre nègre), de Raoul Peck, aborde les luttes pour les droits civiques des afro-américains, menées par des militants défenseurs des droits des Noirs à l'image de Martin Luther King, Malcom X et Medgar Evers. Le Prix du jury est quant à lui revenu au documentaire «Free man» de la réalisatrice suisse Anne Frédérique Widman, alors que le jury de cette catégorie a décidé d'attribuer une mention spéciale au film allemand «True Warrior» coréalisé par Ronja Von Wurmb-Seibel et Niklas Schenck. Dans la catégorie long-métrage de fiction, le Prix du public a été attribué à égalité aux films «Wadjib» de la Palestinienne Annemarie Jacir et «La voix des anges» de Kamel Laïche. Les cinéphiles présents ont également attribué ce prix ex-aequo aux documentaires «Libre» du Français Michel Tosca et «Les enfants du hasard» coréalisé par les cinéastes belges Thierry Michel et Pascal Colson.
Le Conseil international du cinéma, de la télévision et de la communication audiovisuelle (Cict), un établissement de l'Unesco, partenaire du festival, a accordé la «Médaille Ghandi» au documentaire «Les enfants du hasard» qui symbolise, selon la représentante du conseil, «les valeurs défendues par l'Unesco et l'importance de l'éducation». Lors de cette cérémonie de clôture, le Fica a rendu hommage au cinéaste tchadien Mahamat Saleh Haroun pour «son parcours exemplaire de cinéaste engagé». Le Fica a choisi d'offrir au réalisateur un Imzad, instrument musical ancestral classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'Unesco et qui est partagé par l'Algérie, le Mali, le Niger et le Tchad où il était particulièrement menacé de disparition.
Cette soirée de clôture s'est terminée par la projection du film «Une saison en France» de Mahamat Saleh Haroun, une fiction qui relate le parcours de Abbas, un professeur de français en Centrafrique qui fuit la guerre vers la France où il réussit à inscrire ses enfants à l'école et à travailler dans un marché en attendant de régulariser sa situation. Inauguré le 1er décembre, le 9e Festival international du cinéma d'Alger (Fica), dédié au film engagé, prendra fin dimanche après la projection de trois films hors compétition : «José Marti, l'oeil du canari» du Cubain Fernando Perez, «Pieds nus dans l'aube» du Canadien Francis Leclerc et le documentaire «L'enfant du diable» de la Française Ursula Wernly-Fergui.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.