Pour une commission de transition et une transparence des élections    Laskri appelle les militants à resserrer les rangs    Les travailleurs décrètent 3 jours de grève dès le 28 avril    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Damas mise sur le tourisme après la restauration de ses sites historiques    Installation des Commissions de candidatures et de recours    Médaille d'or pour l'Algérien Ameur sur 10 000 m marche    L'Algérien Sahnoune qualifié aux JO-2020    De nouveaux projets bientôt lancés    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Le parcours scientifique du penseur Abdelkrim Bekri mis en exergue    Crise politique et crise de nerfs    Paëlla    Le fait de se réveiller toujours fatigué, malgré de longues nuits de sommeil, est-il un signe d'insomnie ?    Manchester City-Tottenham acte 3    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Masques spécial peaux grasses et sèches    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    LETTRE D'UN HARAGUE CHERCHANT AILLEURS LA DIGNITE    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    En bref…    Tizi Ouzou: Des maires marchent pour refuser l'encadrement de la présidentielle    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    Préparatifs de la saison estivale: Lancement prochain de la formation des administrateurs des plages    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Quatre dealers arrêtés et saisie de psychotropes et d'armes blanches    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Affaire NCM-MCS: Le président Bennacer accuse Medouar de vengeance    LFP - Ligue 1: Les quatre dernières journées en plein mois de Ramadhan    Les marches se poursuivent: Les Algériens exigent des comptes    Nabni: Pour un système électoral anti-fraude en six mois    Ils revendiquent le droit au recrutement: Les chômeurs de Bethioua entament leur troisième semaine de protestation    Sonatrach augmente la production de carburants    Les tentatives ciblant la stabilité de l'Algérie ont néchoué et vont encore échouer    Fin de mission pour Mouad Bouchareb    La date sera fixée dimanche    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019
Publié dans La Nouvelle République le 20 - 03 - 2019

Une baisse remarquable a été enregistrée dans la facture globale des importations des produits alimentaires. Comparativement à l'année précédente, cette facture a atteint une baisse de 118 millions usd, soit -13,87%.
En effet, selon le centre national des transmissions et du système d'information des Douanes (Cntsid), la facture globale des importations des produits alimentaires a connu une baisse de près de 14% en janvier 2019, tirée essentiellement par le sucre, le lait, les légumes secs et les céréales. La facture globale d'importation du Groupe des produits alimentaires a atteint 733 millions de dollars (usd) en janvier 2019 contre 851 millions usd en janvier 2018, en baisse de 118 millions usd (-13,87%), précise le Centre national des transmissions et du système d'information des Douanes (Cntsid). Par catégories de produits, la facture d'importation des céréales-semoule-farine a reculé à 250,5 millions usd en janvier 2019 contre 265,6 millions usd en janvier 2018 (-5,7%). Le lait et les produits laitiers ont été importés pour 130,03 millions usd contre 154,76 millions usd (-16%). Concernant les sucres et sucreries, ils ont été importés pour 61,07 millions usd contre 114,67 millions usd (-46,74%).
Les légumes secs ont été importés pour 47,5 millions usd contre 56,66 millions usd (-16,2%). Par contre, les importations du café-thé ont augmenté à 33,74 millions usd contre 29,52 millions usd (+14,3%). Les importations des viandes ont également grimpé à 18,53 millions usd contre 6,7 millions usd (+178%). Ces six principaux produits alimentaires ont ainsi été importés pour un montant de 541,35 millions usd contre 627,88 millions usd (-13,8%). En plus de ces six principaux produits, le reste des biens alimentaires ont été importés pour 191,65 millions usd contre 223,12 millions (-14,1%). Concernant les huiles destinées à l'industrie alimentaire (classées dans le Groupe des biens destinés au fonctionnement de l'outil de production), leurs importations ont connu une hausse en s'établissant à 63 millions usd en janvier 2019 contre 43 millions usd au même mois de 2018 (+46,6%). Ainsi, la facture globale du Groupe des produits alimentaires et des huiles destinées à l'industrie alimentaire s'est chiffrée à 796 millions usd en janvier 2019 contre 894 millions usd en janvier 2018, en baisse de 98 millions usd (-11%).
Par contre, en ce qui concerne les médicaments (classés dans le Groupe des biens de consommation non alimentaires), une baisse notable a été enregistrée dans la facture d'importation en s'établissant à 59,93 millions usd en janvier 2019 contre 133,44 millions usd en janvier 2018, en baisse de 73,51 millions usd (-55,1%). Pour rappel, de nouveaux mécanismes d'encadrement des importations de marchandises, dont des produits alimentaires (hors produits alimentaires stratégiques), avaient été mis en place dès le début de l'année 2018 dans le but de réduire le déficit commercial et de promouvoir la production nationale.
Dans une première phase, il avait ainsi été décidé de la suspension provisoire d'importation de plus de 800 produits et l'instauration de mesures à caractère tarifaire prévues par les dispositions de la loi de finances pour 2018, à travers l'élargissement de la liste des marchandises soumises à la Taxe intérieure de consommation (TIC) au taux de 30% et le relèvement des droits de douane pour des produits alimentaires. Par la suite, cette suspension provisoire a été levée pour être remplacée par l'instauration du Droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS), prévu par la Loi de finances complémentaire 2018, qui est fixé entre 30% et 200% de la valeur de la marchandise importée. Son décret exécutif, promulgué en janvier 2019, a fixé la liste des marchandises concernées (1 095 produits) qui peuvent être importées mais qui sont soumises au DAPS.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.