Des aliments sains à consommer avant de faire du sport    Aïn Témouchent : Le flou entoure la centrale électrique de Terga    Retards dans la réalisation de projets sportifs : Des mises en demeure adressées aux entreprises et bureaux d'études    Juventus : Ronaldo déterminant pour la signature de De Ligt ?    Saison estivale 2019 : Aménagement de 62 plages autorisées à la baignade    Nouvelles de l'Ouest    Le secteur de la santé à Chlef : Beaucoup d'argent consommé sans impact sur la population    Le coup de com de D. Trump    Alger : Rassemblement pour la libération de manifestants détenus    Affaire KIA: Youcef Yousfi auditionné par la Cour suprême    Conseil de la nation: La demande de levée de l'immunité parlementaire de Amar Ghoul à l'étude    Equipe nationale: Pouvait mieux faire !    Chambre de commerce et de l'industrie de l'Oranie - CCIO: La commission ad-hoc des JM 2021 installée    Groupe F : Ghana-Bénin, aujourd'hui à 21h00: Les Black Stars à la recherche de leur passé    Tébessa: Cinq personnes écrouées pour une affaire de 730 milliards    SDC-Sonelgaz de Tlemcen: Le président de la commission des marchés publics devant la justice    Le PDG de Sonelgaz à Oran: Deux nouveaux directeurs de distribution installés à Oran et Es-Senia    L'ARBRE DESSECHE    Le drapeau    Avec Uptis : Michelin lance le pneu increvable    APN : Examen de la levée de l'immunité parlementaire de Boudjemaa Talaï    Libye: Le président du Conseil social des tribus Touareg salue les efforts de l'Algérie    Fiba-Afrique : Le Mozambicain Anibal Manave nouveau président    Analyse : Paix et sécurité en Afrique pour les nuls…et les plus avertis    Pour "réduire leur dépendance envers Moscou" : Les USA veulent accorder des prêts aux pays de l'Otan    Raison d'Etat    Un fonctionnaire de la direction de l'Action locale arrêté en flagrant délit de corruption    Protection des plages contre la pollution    Les moustiques posent un problème de santé publique pour les habitants    Energies renouvelables : L'Algérie s'est dotée d'une stratégie "ambitieuse" pour son développement    Forum des chefs d'entreprises (FCE): Mohamed Sami Agli élu nouveau président    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée public    Levée de l'immunité parlementaire du député Boudjemaa Talai et du sénateur Amar Ghoul    L'Etat à la rescousse    Can 2019 Les verts réussissent leurs débuts    Un médecin placé en détention provisoire    Baisse "importante" des quantités en mai 2019    L'opposant Abdourahman Guelleh a pu quitter le pays    Mustang Shelby GT 500, un V8 de…770 chevaux !    Speedy Algérie : Promo vacances sur les pneus, freins et cli    L'Algérien Toufik Hamoum à latête d'un conseil technique de l'Unesc    L'Iran a utilisé le système Sol-Air Khordad pour abattre le drone de reconnaissance Furtif US RQ-4A    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed pour réclamer la libération des manifestants détenus à El Harrach    Déclaration    Lounès Matoub, la révolution dans l'âme    Paroles et images de femmes    Lancement au Maroc d'une exposition itinérante    Les études se poursuivent pour la reconversion de la prison de Serkadji en musée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De quoi sera faite la saison prochaine ?
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 05 - 2019

Question élémentaire, disent ceux à qui la question a été posée. Mais l'est-elle réellement ? L'autre catégorie qui en connaît un bout se déclare être pessimiste.
La saison 2019/2020 mériterait de prendre un autre virage, celui d'une vérité qui la ferait avancer dans une transparence totale. Les effets de celle qui vient de s'écouler, s'ils venaient à être «réélus» ne la feraient qu'emmener vers son asphyxie. La solution ressemblerait à un aimant qui doit attirer vers elles, les hommes et les femmes qui décidaient à lui faire retrouver le cours de son histoire, dont sa gestion était une école, une référence, un exemple, et en s'y référant à celle-ci, cela ne pourrait que lui attribuer des ailes pour la faire atterrir dans un espace où l'intérêt personnel ne trouvera plus sa place. Mais cela est-possible ? Voilà une autre question qui risquerait de déranger et de faire du mal à ceux qui choisiraient de faire de la résistance à tous ces vents du renouveau qui souffleraient vers leur direction afin de les faire balayer. Parce que ces vents qui menaceraient de briser tous les plans qui ont dénaturé le sens du football national et qui donnaient un droit presque légitime pour en faire de ce football une source de profit. Si le football tient encore le coup, c'est tout simplement, grâce à des présidents qui militent encore pour la survie de ce football, par leur intelligence, leur professionnalisme et leur militantisme pour que ce sport ne soit pas dévoré par ceux-là mêmes qui le pousseraient vers le K.-O. La saison prochaine devra être conduite vers un profond changement, celui qui mettrait hors circuit ceux qui n'aiment pas ce sport, ceux qui ne connaissent rien de lui. La triste saison qui vient de s'écouler gardera un amer souvenir de son passage cette saison 2018-2019. Les dossiers ne sont étrangers pour personne, des dossiers qui ont fait la risée de ce football sans avoir écouté les professionnels, les anciens joueurs, ceux qui pouvaient injecter une force qui aurait pu réveiller les membranes de ce sport. Ceux qui ne savent pas gérer une structure sportive devront quitter la table et son territoire au plus vite et choisir un autre terrain, pour avoir ignoré l'intérêt du football notamment la formation, la construction de véritables projets sportifs, loin des négociations des matchs, la mascarade que causent certains arbitres, le mauvais respect des textes qui régissent le football tant dans le domaine disciplinaire, de la programmation, afin que la génération montante croit en leur formation, et donc en leur avenir. Parce que l'Algérie est un pays qui a toutes les raisons d'être un pays de références, un pays qui imposerait son titre parmi les grandes nations du football africain ou européen, les exemples ne manquent pas. Réveiller l'histoire de notre football, c'est trouver les éléments de réponses qui confirmeraient que l'Algérie est un pays de football. Un centime investi dans l'intérêt du foot, et un centime qui ferait fleurir les espoirs des générations qui arrivent. La saison doit être nouvelle par son contenu qui sera nouveau, par sa richesse d'idées, d'initiatives et de propositions, par sa mobilisation autour du respect des textes, de la mobilisation autour d'une écoute et donc d'une communication, une écoute autour du sens et du respect du marketing sportif, autour d'une écoute des professionnels ignorés jusque là, et qui brillent par leur absence dans la majorité des commissions de l'instance nationale du football, alors qu'ils sont les premiers à avoir tapé sur le cuir pour avoir foulé les terrains de football avant ceux qui le font qu'aujourd'hui. Oui, l'Algérie est un véritable grenier où tout un chacun pourra y jeter un œil pour découvrir comment fonctionnait la mécanique de notre football. La saison prochaine doit être différente, différente pour s'afficher comme la grande école de ce sport, où n'exerceraient que ceux qui aiment le football pour ce qu'il est, et non pour autre objectif. Une saison qui se dresserait contre ceux qui chercheraient à s'y frotter pour ce qu'il offre comme intérêt et abandonner ce qui est attendu demain pour faire décoller ce sport sur des bases solides, mais aussi et surtout sur la base d'éléments transparents. Finir avec ce tâtonnement, ces dérèglements qui causent du mal à sa gestion, tant au niveau de certains clubs que des instances de ce football. La balle peut vite se retourner contre ceux qui cherchent à l'atomiser. Il est aussi vrai que le comportement de quelques dirigeants a, forcément, un rapport direct avec le niveau intellectuel, civique et social de cette catégorie de gestionnaires qui, en participant à déstabiliser ce football, pensent se venger du destin qui ne les a pas bien servis. Enfin, les leçons de cette saison ne manquent pas. Les honorables gestionnaires qui continuent à protéger ce sport, devront contribuer à alerter qui de droit à chaque faux pas des autres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.