3 candidats pour le poste de SG du FLN    Le journaliste Sofiane Merakchi quitte la prison    Le Maroc construit une base militaire à 1 kilomètre de la frontière avec l'Algérie    Covid19: commercialisation de masques à un prix ne dépassant pas 30 DA    PLFC 2020: mobiliser tous les moyens pour couvrir les dépenses supplémentaires    L'UA attachée au droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    Afrique-Covid19: l'ONU appelle au respect des pratiques démocratiques    Foot/Enregistrement sonore: la Fifa n'aura pas à s'impliquer directement    Le Général-major Said Chanegriha présidera mercredi un colloque sur le Covid-19    ASL AIRLINES FRANCE : Programmation de 5 vols vers Paris à partir d'Alger    DURANT LES DEUX JOURS DE L'AID EL FITR : Rezig confirme : ‘'la permanence respectée à 99,44%''    APOCE : Le prix du masque ne doit pas dépasser 15 DA    TRIBUNAL DE BOUMERDES : Le procès d'Abdelghani Hamel reporté au 2 juin    BOUMERDES : Distribution de 100 000 masques médicaux    Le Parlement de Navarre appelle à la libération immédiate des prisonniers politiques sahraouis    AIN TEMOUCHENT : 301 contraventions pour non-respect du confinement    Corruption: report au 2 juin du procès d'Abdelghani Hamel et de son fils    Le ministre des Finances présente le PLFC 2020 devant l'APN    Covid19: 194 nouveaux cas, 171 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Foot/Révision des statuts et règlements: les travaux des sous-commissions "avancent bien"    Mohamed Bouhamidi: des ONG internationales tentent d'orienter le Hirak pour aboutir à une situation de chaos en Algérie    Création de l'Union africaine des sports de boules    Les 76 centres de torture de Mascara: témoins de la politique inhumaine du colonialisme français    Lounis Ait Menguellet célèbre la Journée de l'Afrique avec des artistes du monde entier    ES Sétif : Des contentieux en suspens…    Report de la CAN-2021 : Le Cameroun tranchera en septembre    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La piste Zeghba se dessine    Territoires : Non Autonomes L'Eucoco rappelle le droit des peuples à l'autodétermination    Le patron de l'AIE se dit optimiste    Sonatrach bousculée en Europe    "Le texte empile contradictions et ambiguïtés"    "La santé du citoyen est notre préoccupation majeure"    Le Sahel s'enfonce dans la crise sécuritaire    Le PPE fustige la politique de la Commission européenne    "La crise sanitaire nous pousse à réfléchir sur la finalité de notre existence"    "Songs for freedom"    "Le bilan de l'Académie de tamazight est nul"    Covid-19: L'OMS suspend les essais cliniques avec l'hydroxychloroquine "par sécurité"    Le ministre de la Santé: Le déconfinement, une mesure «indispensable»    Aïd El Fitr et Covid-19: Confusion et incompréhension    Tlemcen: Plus de 280 pochettes de sang collectées    SEUL UN VACCIN    Un e-Aïd inédit !    Tébessa: Youkous, un site naturel à valoriser    Une reprise graduelle et prudente    'l'automobile est trés complexe et tout est une question de compétitivité'    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





De quoi sera faite la saison prochaine ?
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 05 - 2019

Question élémentaire, disent ceux à qui la question a été posée. Mais l'est-elle réellement ? L'autre catégorie qui en connaît un bout se déclare être pessimiste.
La saison 2019/2020 mériterait de prendre un autre virage, celui d'une vérité qui la ferait avancer dans une transparence totale. Les effets de celle qui vient de s'écouler, s'ils venaient à être «réélus» ne la feraient qu'emmener vers son asphyxie. La solution ressemblerait à un aimant qui doit attirer vers elles, les hommes et les femmes qui décidaient à lui faire retrouver le cours de son histoire, dont sa gestion était une école, une référence, un exemple, et en s'y référant à celle-ci, cela ne pourrait que lui attribuer des ailes pour la faire atterrir dans un espace où l'intérêt personnel ne trouvera plus sa place. Mais cela est-possible ? Voilà une autre question qui risquerait de déranger et de faire du mal à ceux qui choisiraient de faire de la résistance à tous ces vents du renouveau qui souffleraient vers leur direction afin de les faire balayer. Parce que ces vents qui menaceraient de briser tous les plans qui ont dénaturé le sens du football national et qui donnaient un droit presque légitime pour en faire de ce football une source de profit. Si le football tient encore le coup, c'est tout simplement, grâce à des présidents qui militent encore pour la survie de ce football, par leur intelligence, leur professionnalisme et leur militantisme pour que ce sport ne soit pas dévoré par ceux-là mêmes qui le pousseraient vers le K.-O. La saison prochaine devra être conduite vers un profond changement, celui qui mettrait hors circuit ceux qui n'aiment pas ce sport, ceux qui ne connaissent rien de lui. La triste saison qui vient de s'écouler gardera un amer souvenir de son passage cette saison 2018-2019. Les dossiers ne sont étrangers pour personne, des dossiers qui ont fait la risée de ce football sans avoir écouté les professionnels, les anciens joueurs, ceux qui pouvaient injecter une force qui aurait pu réveiller les membranes de ce sport. Ceux qui ne savent pas gérer une structure sportive devront quitter la table et son territoire au plus vite et choisir un autre terrain, pour avoir ignoré l'intérêt du football notamment la formation, la construction de véritables projets sportifs, loin des négociations des matchs, la mascarade que causent certains arbitres, le mauvais respect des textes qui régissent le football tant dans le domaine disciplinaire, de la programmation, afin que la génération montante croit en leur formation, et donc en leur avenir. Parce que l'Algérie est un pays qui a toutes les raisons d'être un pays de références, un pays qui imposerait son titre parmi les grandes nations du football africain ou européen, les exemples ne manquent pas. Réveiller l'histoire de notre football, c'est trouver les éléments de réponses qui confirmeraient que l'Algérie est un pays de football. Un centime investi dans l'intérêt du foot, et un centime qui ferait fleurir les espoirs des générations qui arrivent. La saison doit être nouvelle par son contenu qui sera nouveau, par sa richesse d'idées, d'initiatives et de propositions, par sa mobilisation autour du respect des textes, de la mobilisation autour d'une écoute et donc d'une communication, une écoute autour du sens et du respect du marketing sportif, autour d'une écoute des professionnels ignorés jusque là, et qui brillent par leur absence dans la majorité des commissions de l'instance nationale du football, alors qu'ils sont les premiers à avoir tapé sur le cuir pour avoir foulé les terrains de football avant ceux qui le font qu'aujourd'hui. Oui, l'Algérie est un véritable grenier où tout un chacun pourra y jeter un œil pour découvrir comment fonctionnait la mécanique de notre football. La saison prochaine doit être différente, différente pour s'afficher comme la grande école de ce sport, où n'exerceraient que ceux qui aiment le football pour ce qu'il est, et non pour autre objectif. Une saison qui se dresserait contre ceux qui chercheraient à s'y frotter pour ce qu'il offre comme intérêt et abandonner ce qui est attendu demain pour faire décoller ce sport sur des bases solides, mais aussi et surtout sur la base d'éléments transparents. Finir avec ce tâtonnement, ces dérèglements qui causent du mal à sa gestion, tant au niveau de certains clubs que des instances de ce football. La balle peut vite se retourner contre ceux qui cherchent à l'atomiser. Il est aussi vrai que le comportement de quelques dirigeants a, forcément, un rapport direct avec le niveau intellectuel, civique et social de cette catégorie de gestionnaires qui, en participant à déstabiliser ce football, pensent se venger du destin qui ne les a pas bien servis. Enfin, les leçons de cette saison ne manquent pas. Les honorables gestionnaires qui continuent à protéger ce sport, devront contribuer à alerter qui de droit à chaque faux pas des autres.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.