Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 06 - 2019

Dans un communiqué du département tunisien du ministère chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme publié ce mardi 11 juin 2019, le gouvernement a nié complètement l'existence de certains partis politiques en Tunisie comme le cas du mouvement légal dénommé Akal qui est présidé par Samir Nefzi créé en mai dernier.
Le département a précisé qu'aucun dossier notifiant la création de ce parti politique n'a été déposé. Le ministère précise que la création des partis politiques obéît aux règles définies par l'article 9 du décret loi n° 2011-87 du 24 septembre 2011, portant organisation des partis politiques. or, article stipule que « les personnes souhaitant constituer un parti politique sont tenues d'adresser au Premier ministre une lettre recommandée avec accusé de réception comportant : Une déclaration indiquant la dénomination du parti, son programme, son emblème et son siège, La dénomination du parti doit être différente de celle des autres partis légalement constitués, une copie de la carte d'identité nationale des fondateurs du parti ainsi que les statuts en deux exemplaires signés par les fondateurs du parti» D'après ce même communiqué ministériel, les services de la Relation avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme représentent la seule partie officielle habilitée à recevoir les déclarations relatives à la création de partis politiques conformément aux dispositions du décret gouvernemental n° 2019-91 du 4 février 2019, portant délégation de certaines prérogatives du chef du gouvernement au ministre auprès du chef de gouvernement chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme. Béji Caïd Essebsi s'entretient avec Ennahda Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a eu, mercredi, au Palais de Carthage, un entretien avec le président du mouvement Ennadha, Rached Ghannouchi, a Informé l'agence Tab citant un communiqué de la présidence de la république Ghannouchi a indiqué que l'entretien a porté sur « la situation générale du pays, les préparatifs en prévision des prochaines échéances électorales et la consolidation du processus démocratique ». Ajoutant en outre que cette rencontre s'est basée sur l'importance de tenir les élections à la date prévue et aussi sur les derniers développements aux plans régional et international, en particulier en Libye. Le chef de l'Etat a également reçu en cette journée dans une cérémonie officielle organisée au Palais de Carthage les vœux de l'Aïd el-fitr, le président du Parlement Mohamed Ennaceur, le chef du gouvernement Youssef Chahed, le mufti de la République Cheikh Othman Battikh, les membres du gouvernement, les représentants des organisations nationales, des instances supérieures, des partis politiques ainsi que les présidents des blocs parlementaires et des chefs de missions diplomatiques des pays musulmans, accrédités à Tunis, précise-t-on dans ce même communiqué de la présidence.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.