Projet de Plan national de relance socio-économique: le Président Tebboune préside une réunion    Confinement partiel imposé dans 18 communes de Sétif : soulagement chez les citoyens    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    475 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Courrier des lecteurs    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le ministère tunisien rejette les pseudo-partis politiques nouvellements créés
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 06 - 2019

Dans un communiqué du département tunisien du ministère chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme publié ce mardi 11 juin 2019, le gouvernement a nié complètement l'existence de certains partis politiques en Tunisie comme le cas du mouvement légal dénommé Akal qui est présidé par Samir Nefzi créé en mai dernier.
Le département a précisé qu'aucun dossier notifiant la création de ce parti politique n'a été déposé. Le ministère précise que la création des partis politiques obéît aux règles définies par l'article 9 du décret loi n° 2011-87 du 24 septembre 2011, portant organisation des partis politiques. or, article stipule que « les personnes souhaitant constituer un parti politique sont tenues d'adresser au Premier ministre une lettre recommandée avec accusé de réception comportant : Une déclaration indiquant la dénomination du parti, son programme, son emblème et son siège, La dénomination du parti doit être différente de celle des autres partis légalement constitués, une copie de la carte d'identité nationale des fondateurs du parti ainsi que les statuts en deux exemplaires signés par les fondateurs du parti» D'après ce même communiqué ministériel, les services de la Relation avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme représentent la seule partie officielle habilitée à recevoir les déclarations relatives à la création de partis politiques conformément aux dispositions du décret gouvernemental n° 2019-91 du 4 février 2019, portant délégation de certaines prérogatives du chef du gouvernement au ministre auprès du chef de gouvernement chargé des Relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et des droits de l'Homme. Béji Caïd Essebsi s'entretient avec Ennahda Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a eu, mercredi, au Palais de Carthage, un entretien avec le président du mouvement Ennadha, Rached Ghannouchi, a Informé l'agence Tab citant un communiqué de la présidence de la république Ghannouchi a indiqué que l'entretien a porté sur « la situation générale du pays, les préparatifs en prévision des prochaines échéances électorales et la consolidation du processus démocratique ». Ajoutant en outre que cette rencontre s'est basée sur l'importance de tenir les élections à la date prévue et aussi sur les derniers développements aux plans régional et international, en particulier en Libye. Le chef de l'Etat a également reçu en cette journée dans une cérémonie officielle organisée au Palais de Carthage les vœux de l'Aïd el-fitr, le président du Parlement Mohamed Ennaceur, le chef du gouvernement Youssef Chahed, le mufti de la République Cheikh Othman Battikh, les membres du gouvernement, les représentants des organisations nationales, des instances supérieures, des partis politiques ainsi que les présidents des blocs parlementaires et des chefs de missions diplomatiques des pays musulmans, accrédités à Tunis, précise-t-on dans ce même communiqué de la présidence.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.