El Hachemi Djaaboub, nouveau ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale    Barça : Koeman réclame un attaquant    Rencontre entre Benbouzid et Chitour: L'utilisation des énergies renouvelables dans le secteur de la santé au menu    Lyon officialise l'arrivée de Paqueta    Le transport urbain collectif autorisé à circuler durant les week-ends    Finance islamique: accompagner et appuyer les banques par les lois nécessaires    L'Algérie a amorcé une étape de "changement positif"    Real Madrid: Hazard encore blessé !    Coronavirus : 162 nouveaux cas, 111 guérisons et 8 décès    Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de trois nouveaux ambassadeurs    Mohamed Bedjaoui inculpé dans l'affaire de l'autoroute est-ouest    Justice: le verdict du procès de Mourad Oulmi reporté au 10 octobre prochain    DECES DU CHEIKH SABAH AL AHMED : Le président Tebboune présente ses condoléances    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : Un groupe de travail pour renforcer la numérisation    ORAN : La mer rejette un corps à Ain Turck    SURETE NATIONALE (DGSN) : Saisie d'une quantité de cannabis traité et de psychotropes    Sud : accroissement du nombre de cas importés de paludisme    Sportifs d'élite et de haut niveau: des accès à l'emploi et études envisagés par le MJS    Le projet de révision de la Constitution garantit aux juges une large indépendance dans l'exercice de leurs fonctions    Accidents de la route: 5 morts et 153 blessés en une journée    Laghouat: un bouquet d'activités artistiques en ouverture de la saison culturelle    La question fait l'objet d'une profonde réflexion    Bakou et Erevan affirment s'infliger de lourdes pertes    Benkhemassa dans l'équipe-type de la semaine    Le stage de Mostaganem a commencé    Aziz Benabdi signe pour 3 saisons    Mokka change de look    Labiodh Sidi Cheikh, une généalogie berbéro-arabe    Actucult    Véronique Cayla, ex-patronne d'Arte et du CNC, bientôt à la tête des César    Tazmalt marche pour la libération de son fils    Signature de huit conventions entre l'ADE et des microentreprises    À contre-"courant"    "Il est temps de restituer l'Etat à la nation"    L'Anie définit les contours de la campagne    Relogement de 138 familles    Le ministre promet d'ouvrir le dossier du secteur touristique    Moyen-Orient : Décès de l'émir du Koweït    Amnesty dénonce un acharnement judiciaire contre les manifestants    Les Etats arabes n'ont pas respecté leur engagement    L'ONU appelle à préserver la paix    La collection Tin Hinan de retour avant la fin de l'année    Leur reportage et nos anémies citoyennes    À l'abandon depuis des années    Deux ou trois réflexions après l'attaque au couteau de Paris    Le syndrome libanais    HUMEURS PREFABRIQUEES    Les délais de dépôt des comptes sociaux prorogés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Poursuite de l'offensive turque sur fond d'une large condamnation internationale
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 10 - 2019

L'offensive turque au nord-est syrien contre les milices kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) se poursuivait dimanche au cinquième jour depuis son déclenchement sur fond de large condamnation internationale appelant Ankara à cesser ses opérations militaires alors que la situation humanitaire se dégrade de plus en plus.
Les forces turques ont annoncé dimanche la poursuite des opérations militaires engagées depuis mercredi dernier à sa frontière sud alors que les unités kurdes continuent à résister dans des combats intenses. Selon le premier bilan communiqué par des sources locales, les affrontements entre les forces turques et les milices kurdes ont provoqué la mort de plus de 150 personnes, dont une cinquantaine de civils et l'exode de plus de 130.000. Sur le terrain, les forces turques semblent trouver des difficultés pour avancer notamment près de Tal Abyad, où de «violents combats» se déroulent dans la localité de Suluk, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, s'appuyant sur des sources locales.
Un responsable des Forces démocratiques syriennes (FDS), principale coalition de combattants kurdes et arabes qui contrôle de vastes régions dans le nord et le nord-est syrien, a confirmé ces combats précisant que la défense turque a eu recours à des raids aériens ayant visé cette localité. «Les militaires turcs essayent d'en prendre le contrôle, mais il y a de violents affrontements avec nos forces», a fait savoir le responsable du FDS. Sur un autre front, à Ras al-Aïn, les forces kurdes ont fait reculer également les militaires turcs et leurs supplétifs syriens, d'après l'OSDH, évoquant la poursuite des combats à la périphérie ouest de cette zone. Samedi, Ankara avait annoncé avoir conquis Ras al-Aïn, mais les FDS et l'OSDH avaient nié la perte de contrôle de cette ville stratégique.
Les FDS ont eu recours à «des tunnels souterrains» pour prendre l'assaillant turc par surprise, a fait savoir également l'OSDH. Parallèlement à ces affrontements meurtriers, le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) a annoncé des déplacements significatifs dans les zones rurales autour de Tal Abyad et Ras al-Aïn, avec des estimations dépassant les 130.000 personnes. Ces déplacés ont été installés dans des écoles transformées en abri dans des villes et des localités relativement épargnées par les violences, a ajouté l'agence onusienne. Le nombre de déplacés pourrait atteindre 400.000 personnes contraintes de fuir leurs foyers, a alerté encore le Bureau de l'ONU n'écartant pas aussi des besoins importants en aide humanitaire et médicale.
A ce propos, le général-major Alexei Bakin, chef du centre de réconciliation des parties en conflit en Syrie, a évoqué une «dégradation de la situation humanitaire» particulièrement dans la région d'al-Hassaka, située dans le nord-est de la Syrie, près de la frontière, suite aux opérations militaires turques. Selon le général russe, plus de 100 000 civils, ayant fui les zones de combats intenses se sont rassemblés dans les villes de Qamishli, al-Hassaka et des localités habitées avoisinantes. «Le Centre de réconciliation des parties en conflit reçoit des appels de civils locaux signalant des perturbations dans le fonctionnement des services de soins de santé, du commerce et des services de logement», a souligné M. Bakin.
Des appels à l'intervention du Conseil de sécurité de l'ONU
Face à la poursuite de l'offensive turque, la Ligue arabe a demandé au Conseil de sécurité de l'ONU à intervenir pour mettre fin à l'intervention militaire d'Ankara contre la Syrie et à préserver son intégrité territoriale. Dans une déclaration adoptée samedi soir à l'issue de la réunion d'urgence des ministres arabes des Affaires étrangères, tenue au Caire, la Ligue arabe a appelé à la fin de l'agression turque dans le nord-est de la Syrie, accusant la Turquie de la propagation du terrorisme après son agression contre la Syrie.
Les chefs de la diplomatie des Etats membres de la Ligue arabe ont demandé, en outre, le retrait immédiat des forces turques et sans conditions de tout le territoire syrien, n'excluant pas la prise de mesures diplomatiques, économiques et militaires contre Ankara. Dans le cadre de sa participation à la réunion d'urgence convoquée par le Conseil de la Ligue arabe sur les derniers développements survenus en Syrie, l'Algérie a réitéré son refus «catégorique» de «l'atteinte, en toutes circonstances, à la souveraineté des Etats», exprimant sa «pleine solidarité» avec l'Etat syrien frère. S'exprimant à l'occasion de cette réunion, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Rachid Beladehane, a affirmé que l'Algérie «a suivi avec une grande préoccupation les évènements graves survenus dans le nord de la Syrie», réitérant «le refus catégorique par l'Algérie de l'atteinte, en toutes circonstances, à la souveraineté des Etats».
«L'Algérie réaffirme sa pleine solidarité avec la Syrie et réitère son attachement à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de ce pays frère», a-t-il soutenu. De leurs côtés, l'Allemagne et la France ont décidé de suspendre tout projet d'exportation vers la Turquie de matériels de guerre susceptibles d'être employés dans le cadre de l'offensive au nord-est syrien, alors que le conseil des Affaires étrangères de l'UE devra se réunira le 14 octobre à Luxembourg pour coordonner une approche européenne en ce sens.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.