UGTA: Appel à la sauvegarde des salaires et des emplois    Près de 37 millions d'abonnés à l'Internet mobile    En difficulté de remboursement de leur endettement bancaire et de renouvellement de leurs lignes de crédit d'exploitation: Dispositif particulier d'aide aux petites et moyennes entreprises publiques et privées    Lutte contre le coronavirus: L'Armée prête à toute éventualité    Education: Des syndicats et des parents d'élèves demandent le report du bac et du BEM    Bouira: Collecte de sang aux malades    LA TERRE TOURNE EN ROND    Le temps qui passe: Le temps relatif    Le formidable élan de solidarité des Algériens    1.572 cas confirmés et 205 morts enregistrés    Sa composition, son organisation et sa mission définis au JO    Tebboune nomme un directeur général adjoint    Coronavirus: 104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès    Général-major Chanegriha : l'ANP prête à soutenir le système sanitaire national dans la lutte contre le coronavirus    104 nouveaux cas confirmés et 12 nouveaux décès en Algérie    Liverpool: Sadio Mané prêt à tous les sacrifices pour le Ballon d'or    Réunion Opep-non Opep : garantir les conditions d'équilibre pour une reprise du marché    JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE : Le Président Tebboune rend hommage au secteur de la santé    On vous le dit    Le Président Tebboune désigne Abdelghani Rachedi Directeur général adjoint de la Sécurité intérieure    ONU: Réunion jeudi du Conseil de sécurité sur le Sahara occidental    Barça : Ca chauffre entre les dirigeants !    Journées virtuelles du court métrage: audience appréciable, organisateurs satisfaits    Coronavirus ou pas, le régime algérien réprime    Covid 19: proposition d'un revenu au profit des travailleurs privés affectés par la crise    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La "citoyenne du monde" revisitée en pleine crise sanitaire    Les avocats appellent à la libération de Brahim Laâlami    La Banque d'Algérie annonce des mesures de soutien    Mohamed Kaïdi remplace Mohamed Bachar    Bourebbou reconnaît : "Je suis fils de harki"    Après la pandémie, gouverner autrement    ASO Chlef : Les joueurs en contact avec le préparateur physique    AGE des Ligues de Wilaya : Les experts et la loi    Université Ferhat Abbas-Sétif I : L'outil informatique, un élément d'une équation à plusieurs inconnus    Royaume-Uni : Transféré en soins intensifs, Boris Johnson lutte pour sa survie    Pandémie du nouveau coronavirus : La France toujours en «phase d'aggravation»    Pandémie de coronavirus en Afrique : L'appel à l'aide de Moussa Faki Mahamat    Enseignement à distance : Les cours basculent sur le Net    Youcef Gamouh ou le reflet dans l'art de siffler    Théâtre régional de Tizi Ouzou : Diffusion de spectacles en ligne    Riche programme culturel sur le web    Mahmoud Aroua. Médecin anesthésiste-réanimateur et auteur : «L'exercice de la médecine enrichit l'imagination»    Situation des prisonniers sahraouis: le Polisario alerte Human Rights Watch    « Casser » RAJ en condamnant Abdelouahab Fersaoui    «Le crépuscule des contours d'un nouveau monde»    Sahara occidental: le retard dans la désignation d'un envoyé spécial de l'ONU conduira vers un dérapage certain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Polémiques sur l'usage de canons à eau projetant un liquide bleu indélébile
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 10 - 2019

La chef de l'exécutif, Carrie Lam, et le chef de la police, Stephen Lo, ont effectué une brève visite à la mosquée et présenté leurs excuses, qui ont été acceptées.
Les week-end de manifestation se succèdent à HongKong. Dimanche 20 octobre, le territoire a connu une nouvelle journée de violences, pour le vingtième week-end consécutif. Des dizaines de milliers de Hongkongais sont descendus dans les rues après les violentes agressions dont ont été victimes cette semaine deux militants prodémocratie. Invoquant des raisons de sécurité, après les violents affrontements entre les forces de l'ordre et la frange la plus radicale des manifestants, les autorités avaient interdit le rassemblement organisé à Tsim Sha Tsui, quartier connu pour ses boutiques de luxe et ses hôtels.
Liquide bleu pour identifier les manifestants
Selon un scénario désormais classique, la marche s'est déroulée de manière pacifique, jusqu'à ce que des petits groupes de manifestants radicaux, vêtus de noir, jettent des cocktails Molotov sur un poste de police, des stations de métro et des banques chinoises. La police a alors répliqué avec des tirs de gaz lacrymogène. Elle a aussi fait usage d'un dispositif utilisé pour la première fois à la fin du mois d'août, rapporte le site Hong Kong Free Press et le quotidien de Hongkong, le South China Morning Post : un canon projetant un liquide teinté d'un pigment bleu indélébile.
Ce matériel de maintien de l'ordre projette de l'eau mélangée à une solution poivrée brûlant la peau. Outre sa capacité à disperser les foules comme un canon à eau classique, il permet à la police d'identifier les manifestants qui ont pris part au rassemblement, un procédé dénoncé au mois d'août par l'organisation Amnesty International. Dimanche, la police s'en est notamment servi dans une des artères les plus commerçantes de Hongkong, Nathan Road, où se trouvaient des milliers de manifestants.
Excuses
Des images montrent aussi un canon à eau arrosant un groupe de personnes se trouvant devant la mosquée de Kwolon, et qui affirment ne pas avoir pris part aux manifestations. Une partie de l'édifice religieux – les marches et l'entrée – s'est également retrouvée teinte en bleu, choquant les fidèles. Des vidéos montrent un camion de la police se garant à l'extérieur de l'édifice au moment d'affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.
Après avoir marqué un arrêt, l'engin se met à pulvériser un liquide bleu en direction d'une demi-douzaine de journalistes et de personnes regroupés dans la rue, à l'extérieur de la mosquée. Le groupe est visé à deux reprises. Dans un premier temps, la police n'a pas présenté ses excuses, estimant que l'arrosage de l'édifice était un accident. Mais lundi, Carrie Lam, la chef de l'exécutif hongkongais, s'est rendue dans ce lieu de culte datant de la fin du XIXe siècle accompagnée du chef de la police, Stephen Lo. Des représentants de la mosquée ont indiqué que ces deux responsables avaient présenté leurs excuses et qu'ils les avaient acceptées.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.