Chelsea : Lampard officiellement limogé    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Polémique FAF-FTF    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    Le ministre de l'Industrie dépose plainte contre l'Association des concessionnaires : L'automobile de la discorde    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    Un pôle économique qui va générer 15 000 emplois    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Le Real sourit à nouveau, Zidane sauvé par contumace    Youcef Atal marque et se blesse    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    MADJID FERHATI, NOUVEAU DIRECTEUR DE LA CHAÎNE II    La justice se déjuge    Créer un développement décentralisé    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Agrumiculture: Une production de plus de 200.000 quintaux    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Santé: Plus de 10.000 paramédicaux seront recrutés    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Arkab : «Le projet de loi sur les hydrocarbures vient booster les projets»
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 11 - 2019

«Le nouveau projet sur les hydrocarbures vient booster les projets d'exploration et d'exploitation du domaine minier national», c'est ce qu'a estimé, le ministre de l'Energie Mohammed Arkab, depuis la wilaya de Tizi-Ouzou.
Intervenant lors d'un point de presse qu'il a animé conjointement avec la ministre de l'Industrie et des mines Djamila Tamazirt, en marge d'une visite de travail dans la wilaya, M. Arkab a expliqué que l'Algérie qui dispose d'un domaine minier de 1,5 million de km2 dont seulement 38% exploité est développé, a besoin d'un projet pareil pour que la Sonatrach puisse accroître ses activités avec du bon partenariat qui ramènera un plus technologique, financier et de la valeur ajoutée. Selon lui, il permettra également à cette compagnie qui gardera sa souveraineté (51/49 et droits de préemption) à réaliser ses projets d'exploration et d'exploitation du domaine minier national. Selon M. Arkab ce nouveau projet a pour objectif de fournir à la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach tous les moyens de continuer le développement de l'exploitation des énergies conventionnelles. Dans ce sens, le ministre et en réponse à une question sur l'exploitation du gaz de schiste, a observé qu'avant de parler des énergies non conventionnelles, «nous devons encore nous concentrer et nous renforcer dans le conventionnel» relevant que l'Algérie compte 150 champs à explorer ce que «Sonatrach pourra difficilement effectuer dans le cadre de la loi actuelle en raison notamment du poids de la fiscalité parce que l'exploitation de beaucoup de ces périmètres exige la mobilisation de gros moyens», a-t-il insisté. Il a ajouté que «l'Algérie compte suffisamment d'énergies conventionnelles qu'il faudra développer avant de penser à celles non conventionnelles». A cet égard il a rappelé le nouveau programme de développement et de promotion des énergies renouvelables lancé dans le cadre du plan national de transition énergétique et qui prévoit, entre autre, la création d'un commissariat national aux énergies renouvelables, a-t-il dit. «Cette autorité dont l'installation interviendra dans les prochains jours, va assurer une transition énergétique bien élaborée et bien étudiée pour donner aux énergies renouvelables une place utile dans le bouquet énergétique», a souligné le ministre. De son côté la ministre de l'Industrie et des Mines qui a été questionnée sur l'état des zones industrielles et d'activité au niveau national dont le projet de la zone industrielle de Souama (Tizi-Ouzou) bloqué pour un problème d'opposition, a indiqué que «le gouvernement qui a pris en charge cette problématique d'une façon très réactive» a installé un groupe de travail sur ce dossier de réhabilitation des zones. Ce comité va étudier toutes les questions liées à la relance et à la réhabilitation des zones industrielles et d'activité pour que d'ici la fin de l'année nous allons sortir avec des conclusions qui vont être mises en œuvre sur le terrain». Il convient de noter que dans le cadre de cette visite de travail et d'inspection, le ministre de l'Energie Mohamed Arkab et la ministre de l'Industrie et des Mines Tamazirt Djamila, ont procédé dimanche à Fréha, à une trentaine de kilomètres à l'Est de Tizi-Ouzou, à la pose de la première pierre du projet de réalisation d'un gazoducde diamètre 16 pouces qui va relier la wilaya de Tizi-Ouzou à celle de Béjaïa. Ce projet permettra de transporter le gaz naturel vers les trois communes restantes de la wilaya de Tizi-Ouzou à savoir Zekri, Akerrou et Ait Chafaâ. Ces dernières ne sont pas encore raccordées au réseau de gaz naturel malgré la rudesse de l'hiver dans cette région montagneuse.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.