"Les choses commencent à s'apaiser"    Tebboune, à coeur ouvert    Le PNC suspend sa grève    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    La LFP maintient à son tour la 20e journée pour aujourd'hui    Ronaldo adoube Mbappé !    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    L'AS Roma vise un jeune buteur brésilien    Tournoi international ITF juniors-Tableau double: le Chypriote Chapides et l'Espagnol Salmeron sacrés    Le conteur Mahi Seddik au 3e Festival du conte de Larache (Maroc)    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    Un 53e vendredi grandiose à Alger    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    2020, an II de la nouvelle Algérie    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le rendez-vous de toutes les surprises
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 01 - 2020

Commentaires, analyses, et pronostiques pleuvent depuis le dernier tirage au sort des éliminatoires de la coupe du monde 2022.
En fait, c'est la compétition des meilleures analyses qui débutent. La valse des mots commence et les sélectionneurs tentent de rassurer leurs supporters avant le coup d'envoi. C'est le cas du technicien français Claude Le Roy, aux commandes du Togo, qui reconnait que la tâche ne sera pas facile, il espère qu'il tiendra le coup, et terminer premier de leur groupe « On a une petite chance. Je crois que c'est un tirage qui aurait pu être beaucoup plus dur pour nous». Il connait toutes les équipes et le problème du passage ne se poserait pas. «Le Sénégal est peut être la meilleure équipe actuelle du continent avec l'Algérie. Le Congo, je l'ai déjà dirigé. J'ai déjà joué contre la Namibie.
Le Sénégal est la grand favori de groupe». Pour Michel Dussuyer, sélectionneur des Ecureuils du Bénin, il a analysé le groupe J ou loge son équipe en compagnie de la Tanzanie, du Madagascar et de la RD Congo. Il pense que son groupe est homogène, «même si on va considérer que la RDC est le favori de cette poule». Dussuyer compare le Madagascar au Bénin et reste optimiste. Le Madagascar, pourrait être la révélation de cette dernière édition de la CAN... La RDC, à l'en croire, est un gros morceau en Afrique, «c'est un groupe ou chaque équipe pourrait légitimement penser qu'elle peut se qualifier».
Le sélectionneur national du Madagascar, Nicolas Dupuis, a, lui aussi, livré ses impressions. «La poule est serrée et homogène. Même si la RDC et le Bénin sont les formations favorites, tout est possible même venant de la Tanzanie. Rappelons que les 4 équipes de ce groupe ont participé à la dernière CAN», a confié le technicien français aux médias malgaches. Mais il tient à préciser que l'urgence pour son équipe, n'est pas la Coupe du monde mais la Coupe d'Afrique.
Absents au dernier mondial qui s'est déroulé en Russie, les Lions Indomptable auront fort à faire face à la Côte d'Ivoire, double champion d'Afrique. En cinq confrontations les camerounais ont essuyé 3 défaites pour une victoire et un nul. «C'est dire donc que la tâche ne sera pas du tout aisée aux champions d'Afrique 2017 qui devront également se défaire de la Mozambique et du Malawi s'ils veulent accéder au second tour».
Groupe B : un favori, un ambitieux et deux interrogations
La route des Tunisiens, les favoris de cette poule B, et celle des Équato-Guinéens vont se croiser. Les «Aigles» et le «Nzalang» sont en effet également adversaires en qualifications pour la CAN-2021. L'équipe de Guinée équatoriale est en reconstruction, à l'image de celle de Zambie. L'ambitieuse Mauritanie qui a disputé sa première Coupe d'Afrique des nations (Égypte 2019), rêve désormais de goûter à la Coupe du monde.
Groupe C : trois novices face à un habitué
Le Nigeria est la seule sélection à avoir disputé les trois dernières coupes du monde. Aux éliminatoires du Mondial-2022, elle sera face au Cap-Vert, la RCA et le Liberia. Des équipes qui ne devraient pas lui poser de problèmes, d'abord. Mais attention aux Cap-Verdiens, qui ont dans leurs jambes, 02 CAN : 2013 et 2015.
Groupe D : Cameroun-Côte d'Ivoire un certain Mondial-2006…
Intéressant à suivre ce choc de ce 2e tour. Camerounais quintuples champions d'Afrique, et les Ivoiriens, deux fois vainqueurs de la CAN. Un duel à ne, surtout pas, rater. Les Malawiens risquent de faire de la figuration face à ces deux grandes nations du foot africain.
Groupe E : le Mali à la Coupe de la CECAFA
Trois équipes d'Afrique de l'Est seront les clients du Mali : le Kenya, l'Ouganda et le Rwanda. Ougandais, huitièmes de finaliste à la CAN-2019 et qui sont désormais coachés par le jeune mais talentueux Johnny McKinstry «Un Nord-Irlandais qui connaît bien les Rwandais pour les avoir dirigés en 2015-2016».
Groupe F : un duel Mohamed Salah-Pierre-Emerick Aubameyang
Les performances des Égyptiens et des Gabonais dépendront beaucoup de celles de leurs superstars respectives, Mohamed Salah et Pierre-Emerick Aubameyang. Les deux buteurs ont souvent été en conflit avec leurs fédérations, ces dernières années. Mieux vaut pour elles que «Mo» Salah et «Aubame» ne boudent pas ces éliminatoires. Les Libyens et surtout les Angolais pourraient jouer de mauvais tours aux «Pharaons» et aux «Panthères».
Groupe G : très anglophone
«Voilà aussi un groupe très indécis…et très anglophone. Les Éthiopiens apparaissent un peu plus faibles que les Ghanéens, les Sud-Africains et les Zimbabwéens. Difficile, en revanche, de départager les trois autres nations en lice, même si le Ghana dispose (en principe) de davantage de talents et d'expérience que l'Afrique du Sud et le Zimbabwe.
Groupe H : le Sénégal veut tout ?
Sur «papier», les Sénégalais semblent largement armés pour finir premiers devant leurs trois adversaires : le Congo, la Namibie et le Togo de Claude Le Roy. Pour l'entraîneur français, ce groupe H a forcément une saveur particulière puisqu'il a dirigé les «Lions» (1989-1992) et les Congolais (2013-2015), par le passé.
Groupe I : la Guinée, facteur X
«Le Maroc à la faveur des pronostics, après avoir notamment disputé le Mondial-2018. La Guinée-Bissau, qui a su séduire, par moments, lors des CAN 2017 et 2019, ne doit pas être prise à la légère. Le Soudan semble être l'adversaire le plus faible», font remarquer les médias.
Groupe J : les Congolais veulent leur revanche
Les Congolais et les Malgaches. Une affiche à ne pas rater Les Malgaches avaient sorti les «Léopards» en huitièmes de finale de la CAN-2019. La RDC veut donc prendre sa revanche. «Mais les Tanzaniens, et surtout les Béninois ne sont pas là pour assister à un règlement de comptes. Les Écureuils, solides et vaillants lors de la dernière Coupe d'Afrique, ont une vraie carte à jouer».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.