Le procès Hamel reporté au 17 novembre    Un scrutin miné ?    Djabelkhir dans l'attente d'un avis du Conseil constitutionnel    Rejet de 77 dossiers de candidature    Des candidats exclus font appel    Renforcement de la coopération policière entre les pays africains    L'économie dans le brouillard    Les remises plafonnées à 50% à compter de 2022    L'impérative réforme du système de protection sociale    Vers un durcissement des contrôles    Large consensus sur les élections du 24 décembre    L'Espagne ouvre la porte aux migrants mineurs    Le Conseil de sécurité de l'ONU débarque chez le colonel Goïta    27 morts dans un attentat à Damas    Prix Nobel algérien ? Tu rêves, mon frère !    Environ 290 transactions enregistrées    Slimani absent à Prague    Amara appelle les clubs à se conformer aux exigences de la CAF    Le Chabab affûte ses armes    Retour du public dès demain sous conditions    Les citoyens ne se vaccinent plus    Entre relâchement et réticences vaccinales des Algériens    2 morts et 7 blessés dans une collision entre un véhicule léger et un bus scolaire    Des maires français réclament "la reconnaissance du crime d'Etat"    Le numérique au placard ! Vive le placard !    Le cartable allégé pour demain ?    El Kerma: Plus de 1.500 nouveaux logements pour répondre à la forte demande    Tlemcen: 350 tonnes de pomme de terre déstockées    Mendicité, la loi existe, il faudrait juste l'appliquer !    Force humaine    L'écrivain Dib et le rapport à la nationalité française    Eric, tu fais honte à tes anciens camarades    «Il faut se mobiliser pour accompagner ces efforts»    Aucun effet sur les prix du poulet    Ces «experts» Algériens    La guerre des spéculateurs    Spéculation sur le livre scolaire    Double meurtre sur l'autoroute    Les dates des compositions fixées    Les colons sionistes volent la récolte d'olive au sud de Naplouse    Griezmann, du paradis à l'enfer    Steve Bruce quitte les Magpies    Mbappé juge son entente avec Messi    35e anniversaire de la mort de Samora Machel    «Barrons la route aux ennemis de la paix»    Cette obsession qui nourrit les amalgames    Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents    Des rejets «excessifs et arbitraires»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hayatou président d'honneur, Ahmad proteste...
CAF
Publié dans La Nouvelle République le 12 - 12 - 2020

Issa Hayatou, patron de la Confédération africaine de football de 1988 à 2017, est proposé à l'assemblée générale comme président d'honneur de cette institution par le Comité exécutif (ComEx) de la CAF, ce 10 décembre 2020. Et le président de la CAF refuse de se taire, décide de réagir.
Le président de la CAF, Ahmad Ahmad, suspendu par la FIFA, pour une durée de 5 années, de toute activité relative au football et d'une amende de 200 000 francs suisses (185 000 euros), proteste contre cette décision auprès du TAS. Ce mercredi sur Twitter, il publie un communiqué dans lequel il confirme qu'il ne restera pas les bras croisés. Il va contester sa sanction auprès du Tribunal arbitral du sport. «Au-delà de mon cas, c'est l'autodétermination du football en Afrique qui est attaquée», a protesté le boss du football africain qui dénonce une procédure tronquée et accuse la FIFA de chercher à l'empêcher de se présenter à l'assemblée générale élective du 12 mars prochain pour briguer sa propre succession.
De quoi est-il accusé ?
La Chambre de jugement de la Commission d'éthique indépendante «a jugé Ahmad Ahmad coupable d'avoir enfreint les articles 15 (devoir de loyauté), 20 (acceptation et distribution de cadeaux ou autres avantages) et 25 (abus de pouvoir) de l'édition 2020 du Code d'éthique de la Fifa, ainsi que l'article 28 (détournement de fonds) de son édition 2018». D'autres griefs lui sont portés sur son mandat qui s'est échelonné entre 2017 et 2019. «Diverses questions liées à la gouvernance de la CAF, dont l'organisation et le financement d'un pèlerinage à La Mecque, ses accointances avec l'entreprise d'équipement sportif Tactical Steel et d'autres activités», détaille la Fifa. Ce communiqué lui donne l'occasion de répondre à la FIFA sur les accusations portées à son encontre. Aujourd'hui, rien n'est masqué, tout est publié et commenté.
Issa Hayatou, président d'honneur ?
En attendant l'issue de son recours devant le TAS, le comité exécutif de la Confédération africaine s'est tenu au Caire (Egypte) pour proposer d'honorer son ancien patron, le controversé Issa Hayatou, en lui accordant le statut de président d'honneur de la CAF. Cette proposition a été soumise au vote de l'assemblée générale vendredi. «Le comité exécutif a décidé de proposer à l'assemblée générale de la CAF d'accorder le statut de président d'honneur de la CAF à M. Issa Hayatou, éminente personnalité du football africain pour l'ensemble de son œuvre.
Ce dirigeant émérite préside aux destinées de la CAF durant 30 ans, de 1987 à 2017, et cette distinction salue son action au service du développement du football africain qu'il a défendu partout où il en était besoin», a indiqué l'instance à travers un communiqué. Une proposition qui honore, bien entendu Issa Hayatou, sauf que celui-ci ne peut pas se rendre en Egypte, où un tribunal l'a condamné, le 26 novembre 2018 à une amende de 500 millions de livres égyptiennes (24,5 millions d'euros). En cause, sa gestion en 2016 du dossier de cession des droits marketing et médias du football africain à Lagardère Sports and Entertainment.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.