Bouslimani affiche ses intentions    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Un député jette un pavé dans la mare    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Le nouveau challenge de Nasri    L'UA adopte le «plan Tebboune»    Pas avant le ramadhan    L'ANP trône sur le Maghreb    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Les Verts se projettent sur le Qatar    Le gouvernement serre la vis    Les parents d'élèves soulagés    Arnaque et... influence    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Mohamed Chafaa n'est plus    Algérie : Le Roy explique le fiasco    Oran: décès du moudjahid et chef d'entreprise Cherif Athmane    Crise malienne: l'Union africaine salue et soutient l'initiative du Président Tebboune    Forum Euromed: vers la prospection des nouvelles opportunités d'affaires en région euro-méditerranéenne    Diplomate sahraoui: l'occupant marocain essuie un nouveau revers    Coronavirus: 1855 nouveaux cas, 769 guérisons et 15 décès    Le Maroc ouvre son espace aérien aux "riches" et propriétaires d'avions privés    Abderrezak Sebgag: "L'élimination de la sélection algérienne ne diminue en rien de sa valeur"    19 joueurs de l'EN ont quitté Douala pour rejoindre leurs clubs    Covid-19 : l'affluence sur le dépistage pourrait briser la chaîne de transmission du virus    Libye: début de réunification de la banque centrale    Maroc : craintes d'une aggravation de l'endettement des ménages    Le décret exécutif fixant les missions de la CRTF publié dans le Journal officiel    Le wali d'Alger prend des mesures préventives contre la propagation du Coronavirus    L'Hôpital militaire universitaire d'Oran unique à l'échelle nationale et arabe à pratiquer la chirurgie mini invasive    Suspension des cours dans les structures d'enseignement coranique pour 10 jours    Le Mali veut réviser ses accords de défense avec la France    Khalida Toumi, une femme à bout...    La CAPC exprime son "entière satisfaction"    Les opérateurs demandent la révision de la loi    Une bande de malfaiteurs spécialisée dans le vol de pièces détachées démantelée    Débat ouvert sur la situation au Moyen-Orient et en Palestine    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    503 dossiers de candidature déposés    Le procès en appel de Hamel reporté au 9 février    Plus de 80 auteurs maintenus au concours littéraire Mohammed-Dib dans sa 8e édition    La pièce Habibi : une synergie à trois voix pour dénoncer les violences de genre    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    Il y a soixante huit ans naissait la Révolution algérienne    Les êtres qui montrent le chemin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'accord conclu entre civils et militaires salué
Crise politique au Soudan
Publié dans La Nouvelle République le 23 - 11 - 2021


La communauté internationale a été unanime à saluer l'accord conclu dimanche entre le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok et le général Abdel Fattah al-Burhane, après plusieurs jours de tensions ayant plongé le pays dans une grave crise politique, suite à un coup de force des militaires perpétré le 25 octobre dernier contre le gouvernement en place. La Mission intégrée d'assistance à la transition des Nations unies au Soudan (UNITAMS), qui s'est félicitée du retour à la transition démocratique dans ce pays, a souligné «la nécessité de protéger l'ordre constitutionnel pour sauvegarder les libertés fondamentales d'action politique, de liberté d'expression et de réunion pacifique». La Mission onusienne a exhorté «toutes les parties prenantes soudanaises à s'engager de manière constructive et de bonne foi pour rétablir l'ordre constitutionnel et la transition». Les Etats-Unis, par la voix du secrétaire d'Etat Antony Blinken, se sont dit «encouragés» par l'accord conclu au Soudan. «Je suis encouragé par les informations selon lesquelles les pourparlers à Khartoum aboutiront à la libération de tous les prisonniers politiques, à la réintégration du Premier ministre Hamdok, à la levée de l'état d'urgence et à la reprise de la coordination», a écrit Antony Blinken sur Twitter, appelant les forces de sécurité soudanaises à s'abstenir de recourir à une force excessive contre les manifestants pacifiques. De son côté, le président de la Commission de l'Union africaine, UA, Moussa Faki Mahamat, a décrit l'accord comme une étape importante vers le retour à l'ordre constitutionnel inscrit dans les accords de Khartoum du 19 août 2019, qui encadraient la transition consensuelle et démocratique au Soudan. Il a encouragé tous les acteurs politiques et sociaux, civils et militaires, à approfondir cette orientation et à la mettre en œuvre de manière inclusive et efficace, dans un climat de paix et de réconciliation nationale, exhortant la communauté internationale à renouveler son engagement de solidarité avec le Soudan. Pour sa part, le secrétaire exécutif de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD), Workeneh Gebeyehu, s'est félicité de l'accord conclu par l'armée pour réintégrer le Premier ministre Abdallah Hamdok, rétablir un Etat civil et libérer les dirigeants politiques détenus en octobre. Il espère que «l'accord conduira à la formation d'un gouvernement inclusif et a exprimé la volonté de l'IGAD de travailler avec le nouveau gouvernement dans la mise en œuvre de cet accord et dans leurs efforts pour servir le peuple et construire un nouveau Soudan démocratique». Le secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique (OCI), Hussein Ibrahim Taha, a, quant à lui, salué le retour à la voie constitutionnelle, soulignant que cet accord représentait une avancée importante vers le rétablissement de la stabilité politique au Soudan et au parachèvement des objectifs de la transition démocratique établies en vertu du document constitutionnel signé le 17 août 2021. Une source officielle du secrétariat général de la Ligue, citée par l'agence de presse soudanaise (SUNA), a indiqué que l'organisation continuera de travailler en étroite collaboration avec le gouvernement que Hamdok formera pour réaliser les objectifs du document constitutionnel et de l'Accord de paix de Juba. Près d'un mois après le renversement du gouvernement, Hamdok et al-Burhane ont signé dimanche, au palais présidentiel à Khartoum, un accord selon lequel ils vont se partager le pouvoir et procéder à la libération de tous les ministres et dirigeants civils arrêtés au lendemain du coup d'Etat. Le Premier ministre Abdallah Hamdok a promis, en signant l'accord, de mettre fin à l'effusion du sang parmi les civils qui ne cessent de manifester depuis le 25 octobre à Khartoum et dans d'autres villes contre le coup de force des militaires.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.