Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Algérie Poste : Le bras de fer continue
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 04 - 2011

Avec près de quinze jours d'arrêt de travail, le mouvement de protestation des postiers de Constantine ne semble pas évoluer vers un dénouement à brève échéance. En effet, c'est à un véritable «dialogue de sourds» qu'on assiste, comme le commenteront des citoyens qui en suivent les péripéties et qui sont pressés de voir les bureaux de poste rouverts.
Ainsi, mercredi dernier, tout semblait s'orienter vers une solution du conflit et une reprise graduelle du travail, mais ce ne fut pas le cas. Les travailleurs grévistes, après avoir transmis à la tutelle leur plate-forme de revendications, déclaraient «ne pas se suffire de promesses et exigeaient du concret», c'est-à-dire dans le sens d'un engagement précis de la direction générale - matérialisé par un écrit - dont l'arrivée était annoncée pour la journée. Information que le directeur de wilaya d'Algérie Poste n'a pas manqué de confirmer, précisant qu'il s'agit d'un fax qui portera sur les 9 points de la plate-forme de revendication des postiers, endossée et présentée par le nouveau syndicat d'entreprise nouvellement installé.
Ces points portent notamment sur la révision des salaires à hauteur de 30% et l'augmentation des indemnités liées aux conditions de travail, la révision de l'indemnité de zone, la titularisation des employés dans des postes de responsabilité ayant plus d'une année d'ancienneté, les primes de risque pour les chauffeurs et convoyeurs de fonds, facteurs, etc.
Dans le fax de la DG, il était indiqué que celle-ci acceptait de traiter ces 9 points, et le 2 mai prochain a été fixé comme date à laquelle auront lieu les négociations.
Les agents postiers en débrayage, du moins ceux de la wilaya de Constantine, affirment avoir été déçus par cet écrit ne comportant pas l'engagement «concret» qu'ils attendaient. «Nous ne sommes pas contre la date fixée pour les négociations. Ce que nous voulons, c'est une prise en charge immédiate pour au moins l'augmentation des salaires à 30%. Nous sommes déçus parce que la DG n'a pas trouvé mieux que de nous proposer des négociations à partir du 2 mai prochain. Nous disons que nous ne sommes pas confiants dans les négociations annoncées et il n'y a que la décision de revoir les salaires de 30%, qui pourrait nous faire revenir sur notre grève illimitée», affirment nos interlocuteurs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.