L'enjeu des locales et la survie des partis    Fraude électorale: la justice frappe fort    Une ambition en sursis    La connexion électrique    Les mesures phares mises en exergue    Les ressources humaines en point de mire    Les élections en ligne de mire    Chanegriha à Moscou    Les négociations prennent fin sans parvenir à un accord    La belle leçon d'italien du professeur Mancini    Brèves    Fin de saison pour Frioui?    L'auteur condamné à 3 ans de prison ferme    5 Tentatives de suicide en deux jours    Un téléphérique, dites-vous!    «Ne souillez pas nos symboles!»    «Urban Jungle» expo à l'USBA    «Les planches me manquent!»    34 ans de négociations et toujours pas d'accords !    Qu'en est-il pour les visas ?    366 nouveaux cas et 10 décès    4 ans de prison ferme contre Kamel Chikhi    Qui succédera à Chenine ?    Lavagne met en garde ses joueurs    Suppression officielle début juillet    Le ministère des Moudjahidine rejette toute tentative d'atteinte aux symboles nationaux    Le secteur réfléchit à la relance du projet du film sur l'Emir Abdelkader    Baccalauréat: les candidats mitigés sur l'épreuve de mathématiques    Suspension des programmes de la chaîne "El Hayat TV" pour une semaine à partir de mercredi    Le Président Tebboune félicite Guterres pour sa réélection à la tête de l'ONU    Mali: L'application de l'accord de paix est "poussive", regrette le CMA    À quoi joue Haftar ?    Les Béjaouis décrochent !    L'ESS ne fait pas de cadeau !    4 personnes carbonisées suite à un accident    Les mesures de confinement reconduites dans 14 wilaya    Le Soudan qualifié    Pétrole algérien, les barils de la peur, lecture prospectiviste de l'ouvrage du Dr M. S. Beghoul    Les acteurs politiques en attente des tractations    Relance cherche finances    Actuculte    L'enseignement à distance en débat    APLS: Poursuite des attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Ligue des champions : Option pour Al Ahly et Kaiser Chiefs    Carnet de voyages - Lettre des états-Unis d'Amérique : Le putschisme carnavalesque    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?!    Tiaret: Hommage au producteur radiophonique Hadjarab    Liste des 851 produits    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tlemcen :Plus de 217 quintaux de kif et 20.428 comprimés psychotropes saisis
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 12 - 2015


Malgré les grands efforts consentis par les pouvoir publics pour lutter contre le commerce transfrontalier illicite qui cause une véritable saignée pour l'économie nationale, particulièrement en ces temps difficiles, des produits subventionnés par l'Etat sont toujours exportés illégalement vers le Maroc et des produits prohibés et nuisibles à la santé publique tels la drogue, les psychotropes et l'alcool sont importés. Les quantités introduites à partir du principal pôle de production de kif Ketama, dans le rif marocain, sont très importantes et ce malgré la tranchée et la clôture installées le long de la frontière, les moyens modernes de surveillance et l'impressionnant effectif de gardes-frontières. Un bilan dressé par la cellule de communication de la sûreté de la wilaya de Tlemcen illustre bien cet inquiétant phénomène. Pour le seul corps de la police de cette wilaya frontalière, 217,44 quintaux de kif ainsi que 20.428 comprimés de psychotropes et 49,53 grammes de cocaïne ont été saisis durant l'année 2015 contre 322,67 quintaux de kif, 8.096 comprimés psychotropes et 19 grammes de cocaïne durant l'année écoulée, soit 53 tonnes de kif saisie en 22 mois. Ainsi, plus de 24 quintaux de kif et 1.300 comprimés psychotropes sont saisis chaque mois par la police. selon Les statistiques de l'Office des Nations unies pour la drogue et le crime (ONUDC), révèlent que les saisies représentent moins de 30% de la quantité introduite à partir du Maroc dont la production est, selon la même source, de 38.000 tonnes d'herbe de cannabis et 760 tonnes de résine de cannabis. On aura donc compris que la situation est réellement inquiétante. Une importante quantité introduite du Maroc sert à la consommation locale. Mais, devant les dernières mesures draconiennes prises par la Communauté européenne pour la lutte contre le trafic de stupéfiants notamment aux frontières espagnoles, notre pays est devenu le pôle stratégique pour le transit d'une bonne partie de cette production marocaine vers l'Europe et le Moyen-Orient.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.