Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Man City : Agüero proche de rejoindre le Barça    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    Evolution technologique    Paré pour l'aventure    Slogans exclusivement démocratiques et modernistes    L'Aigle noir à quitte ou double    Zoran Manojlovic, nouvel entraîneur    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    La flambée des prix persiste    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    Hausse au premier trimestre 2021    la liste des membres sélectionnés approuvée    Les marchés optimistes    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    L'Algérie à la 146e place    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    Handball : L'AG élective invalidée    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    Coupe de la CAF. Coton Sport – JS Kabylie (14h) : Un match chaud pour les Canaris    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Eviter l'effet boule de neige    La tomate n'a pas partout le même goût    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Incompréhensible décision    Les oligarques sont-ils de retour?    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    187 nouveaux cas et 5 décès en 24h    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Air Algérie vers le crash    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La lutte contre la bidonvilisation se poursuit à Aïn El-Turck: Démolition de onze constructions illicites à Cap Falcon et Corales
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 11 - 03 - 2019


  Une opération de démolition a ciblé, avant-hier, cinq constructions illicites nouvellement érigées dans le village de Cap Falcon. Ces cinq masures auraient été construites la veille au soir de cette opération en contrebas du phare, indique une source proche de l'APC. Un dispositif des forces de sécurité dissuasif a été déployé pour la circonstance lors de cette opération, qui a été supervisée par le maire de la municipalité d'Aïn El-Turck, M. Smara en l'occurrence. Ce dernier a déclaré au Quotidien d'Oran que «les contrevenants ont tenté d'exploiter la situation que traverse le pays pour perpétrer cette transgression à la loi en vigueur. Je ne tolérerai aucune infraction de ce genre durant mon mandat et nous nous attelons à lutter implacablement et sans relâche contre le phénomène des constructions et autres extensions illicites dans le chef-lieu de la daïra d'Aïn El-Turck». Toujours dans le cadre de la lutte contre la bidonvilisation des communes de la daïra d'Aïn El-Turck, six constructions illicites avaient été démolies au courant de la semaine dernière au niveau de la localité de Corales. Il importe de noter que le wali a exhorté, quelques semaines auparavant, lors d'un conclave, les vingt-six (26) maires de la wilaya d'Oran à veiller à ce qu'aucune construction et/ou autre extension illicite ne soit dorénavant érigée. Le chef de l'exécutif de la wilaya d'Oran a insisté sur le fait que désormais les présidents des APC seront les premiers responsables de la perpétration de cette infraction. Il y a lieu de signaler dans ce volet que le phénomène de la bidonvilisation des plages dans la contrée d'Aïn El-Turck a pris une ampleur presque incontrôlable ces dernières années. Ce déplorable état de fait a allègrement contribué, au fil des jours, à la disparition quasi totale de grandes superficies de sable. Des riverains des localités côtières, situées sur le territoire de la municipalité d'Aïn El-Turck, ont, plus d'une fois, exprimé leur vive désapprobation contre l'insidieuse invasion de la bidonvilisation des plages. Nos interlocuteurs ont dénoncé «l'apparition du jour au lendemain de masures, qui auraient été construites à la hâte nuitamment». Notons, qu'à la veille de l'ouverture de la dernière saison estivale, une opération de démolition de masures et autres baraques, faisant office d'habitation, proposées à la location ou à la vente, et/ou reconverties en gargotes, construites illicitement, a été menée par les services de cette même APC. Ces derniers ont aussi procédé au cours de cette même époque à la démolition de cinq masures construites illicitement dans la localité de St-Roch. Notons également à ce sujet que l'ironie du sort veut que ce soit la zone d'extension touristique, ZET, englobant le village de Cap Falcon, la localité de La Madrague, qui est la plus touchée par la bidonvilisation, et ce avec l'installation de plusieurs regroupements de masures hideuses, qui enlaidissent les paysages. Le même lamentable constat est relevé dans les prestigieuses localités de Paradis-plage et de Claire-fontaine où un immense bidonville est répertorié et ne cesse de s'étendre au fil des jours. Les biens communaux, notamment les anciens centres de colonies de vacances, squattés depuis plusieurs années par des familles sinistrées, figurent regrettablement dans la même piteuse liste des infractions en question.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.