Louisa    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    Immobile égale le record de Higuain    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    Lancement aujourd'hui du «Mois du patrimoine immatériel» dédié au costume traditionnel    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    L'ADE et la Seaal s'expliquent    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Les exploitants demandent le renouvellement de leurs contrats    Le gouvernement prend les devants    8 décès et 515 nouveaux cas en 24 heures    13 vols programmés pour ce mois d'août    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le salut est ailleurs que dans la révision de la Constitution"    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    Souk Ahras : Sept communes touchées par les feux    Forêt de Baïnem: collecte de plus de 32 tonnes de déchets depuis le début du confinement sanitaire    Aïd el Adha : Plus de 10.000 commerçants non mobilisés ont assuré l'approvisionnement des citoyens    Manque de liquidité, feux de forêts et perturbations de l'AEP, des actes prémédités    Le Président de la République présente ses condoléances à la famille de Saïd Amara    Nucléarisation rampante    CHEQUES ET LIQUIDITES    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Protection des personnels de la santé: Les nouvelles mesures entrent en vigueur    Aménagement urbain: Un tableau foncièrement noir    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    Le Président de la République préside lundi une réunion du Haut conseil de sécurité    Crise politique en Tunisie : Nabil Karoui sauve la tête de Rached Ghannouchi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





En souffrance aux ports: Les matériels roulants bloqués libérés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 20 - 08 - 2019

Le Premier ministre Nouredine Bedoui a demandé aux services des douanes de libérer en urgence les matériels roulants bloqués dans les différents ports du pays depuis le 27 janvier dernier, qualifiant la mesure d'«urgente».
Dans une note aux directeurs régionaux des douanes, il a ordonné le déblocage immédiat des différents types de matériels roulants bloqués aux postes frontaliers.
La note explique que le gouvernement a «donné son accord pour le dédouanement et l'enlèvement des matériels roulants relevant des positions tarifaires 8701, 8702, 8703, 8704 et 8705». Ces positions tarifaires concernent les engins de travaux publics et les tracteurs agricoles. Les matériels concernés ont fait l'objet d'une domiciliation bancaire et d'un transfert effectif de devises effectuées avant le 27 janvier 2019. Ces matériels roulants sont actuellement en souffrance dans les zones sous douanes, à l'exception des véhicules 4×4, des véhicules utilitaires et des véhicules de tourisme.
La note du Premier ministre concerne tous les matériels roulants dont la domiciliation a été effectuée avant le 27 janvier 2019. De son côté, la direction générale des douanes a donné des instructions pour que les matériels concernés soient dédouanés dans les meilleurs délais et leur blocage levé. Les douanes avaient bloqué le dédouanement de tous les matériels roulants importés avant le 27 janvier 2019, en application du régime des licences, supprimé en 2018 pour les véhicules. Cette décision, qui a été dénoncée par les opérateurs, a occasionné des pertes financières très importantes. Environ 200 opérateurs et investisseurs avaient été durement touchés, selon leur représentant, Miloud Kouchache. Dans une déclaration à Ennahar Online, il a précisé que le blocage de ces matériels a coûté à leurs propriétaires une perte sèche globale de près de 1500 milliards de dinars. Cette situation a été provoquée par la mise en place de nouvelles mesures de restriction douanières aux importations, mais qui ont été appliquées à des marchandises importées avant cette décision.
Le blocage du dédouanement des matériels roulants intervient après la mise en application de la loi de finances 2019, qui a introduit le DAPS pour les importations de certaines positions tarifaires.
Selon les dispositions de la loi de finances 2019, les opérations d'importation de marchandises s'opèrent désormais librement conformément aux dispositions de l'ordonnance n° 03-04 du 19 juillet 2003, modifiée et complétée, relative aux règles générales applicables aux opérations d'importations et d'exportation de marchandises, avait indiqué le ministère du Commerce dans un communiqué janvier dernier. «Les marchandises et produits qui ont été soumis à la suspension provisoire à l'importation durant l'année 2018, sont désormais libres à l'importation moyennant le paiement d'un droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS)», avait précisé la même source. La suspension provisoire à l'importation ne concerne dorénavant que le matériel roulant relevant des positions tarifaires «87. 01, 87. 02, 87. 03, 87.04 et 87. 05», et ce conformément aux dispositions du décret exécutif n° 19-12 du 24 janvier 2019, modifiant et complétant le décret exécutif n° 18-02 du 07 janvier 2018 portant désignation des marchandises soumises au régime des restrictions à l'importation. Cependant, sont exclus de la suspension provisoire à l'importation les véhicules importés dans le cadre du dispositif de collections destinées aux industries de montages, prévu par l'article 58 de la loi de finances pour 2000.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.