Procès en appel: L'affaire Ali Haddad reportée au 27 septembre    A quelles nouveautés s'attendre ?    Chlef: La nouvelle présidente du tribunal administratif installée    Conseil des ministres: Feu vert pour l'exploitation artisanale des gisements d'Or    Crise sanitaire: Les offres d'emploi en forte baisse    Pour le lancement des travaux du réservoir d'eau: Les habitants des cités AADL Ain El-Beida interpellent le wali    En moins d'un mois: Deuxième visite de Boukadoum au Mali    ASO Chlef: Un effectif à reconstruire    USM Bel-Abbès : De nombreux problèmes à résoudre    LRF Saïda: Adoption des bilans moral et financier    ECORCHURE    19 harraga interceptés au large d'Arzew    Les comportements-barrières d'antan    Les procès de 14 anciens ministres s'ouvrent prochainement    DEPECHE PAR LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Vers la révision de la loi sur la Monnaie et le Crédit et la prise en charge des risques de change    PROTECTION CIVILE DE MOSTAGANEM : Plus de 265 interventions en une semaine    Président Tebboune: "Il n'existe aucune restriction à la liberté de la presse en Algérie"    Rosthom Fadhli, nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    Un élément abattu et un pistolet mitrailleur récupéré à Jijel    L'Arabie saoudite va-t-elle suivre ?    Début de la révision des listes électorales    203 nouveaux cas, près de 50.000 au total    Colère des transporteurs privés    Foire agricole du 23 au 27 septembre à Alger: une occasion pour écouler les méventes    Fédération algérienne de handball : l'assemblée générale ordinaire fixée au 25 septembre    Coronavirus: 203 nouveaux cas, 124 guérisons et 7 décès    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Des opposants poursuivis pour terrorisme    La justice à la recherche des complices de Haddad    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Où est l'Algérie ?    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Deux fast-foods fermés à Cité Petit et Emir Khaled: 114 personnes intoxiquées après avoir consommé des sandwichs
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 09 - 2019

Plus d'une centaine de personnes, âgées entre 4 et 80 ans, ont été admises aux urgences du Centre hospitalier universitaire d'Oran, samedi pour intoxication alimentaire, a-t-on appris de la cellule de communication du CHU d'Oran.
Les victimes ont été prises de vomissements, de douleurs abdominales et de diarrhées aigues, après avoir consommé des sandwiches dans deux fast-foods. Ces dernières ont été prises en charge par les équipes médicales du CHUO, dont 7 ont été gardées en observation. Selon le chef de service de la Prévention de la direction de la Santé, le Dr Boukhari « Il s'agit exactement de 114 personnes qui ont été admises aux urgences pour intoxication alimentaire, suite à la consommation de sandwiches « spéciale » chez deux fast-foods du même propriétaire. Les sandwicheries sont situées à Hai El Emir Khaled et à la cité Petit. Les sandwiches été préparés avec une sauce à base de fromage impropre à la consommation ». «Les victimes ont été atteintes de la salmonelle. Une bactérie qui contamine les aliments lorsque les règles d'hygiène ne sont pas respectées. Une enquête a été ouvertes et les services de la gendarmerie ont procédé à la fermeture des deux fast-foods » a ajouté le Dr Boukhari. En dépit des campagnes de sensibilisation et des actions de la direction du Commerce, le spectre des intoxications alimentaires collectives, plane toujours sur Oran. A l'origine des intoxications le non-respect des règles d'hygiène et de la chaîne de froid, notamment pour les produits périssables tels, les viandes surgelées, l'œuf utilisé dans la confection des gâteaux et des pâtisseries, ainsi que le lait et ses dérivés, les conserves et les boissons. A Oran, si certains établissements à caractère alimentaire, épiceries, cafés maures, salons de thé, pâtisseries, pizzerias et autres commerces de restauration rapide activent dans le respect des normes d'hygiène, il en est, autrement, pour d'autres qui ne disposent même pas d'équipements exigés, dans le cahier des charges que la loi impose aux gérants avant toute ouverture d'un local commercial et, par conséquent, le nombre des intoxications est en hausse notamment durant la saison estivale.
Les premiers foyers d'intoxication par ingestion alimentaire mis à l'index sont les pizzerias, les fast-foods, les restaurants et les marchands de glaces.
En juin dernier, 60 cas d'intoxication à la pizza ont été enregistrés à Arzew. L'enquête médicale ouverte pour connaître l'origine de cette intoxication, a dévoilé que toutes les victimes avaient consommé de la pizza à la viande hachée avariée, dans la même pizzeria.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.