JS Kabylie : Relance de la webradio du club    ES Sétif : Nabil Kouki rempile    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Prise en charge des structures : Un protocole entre L'AADL et la SEAAL signé    Skikda : Le projet d'une tannerie en stand-by    Les longues files d'attente perdurent après l'Aïd El Adha    Foot/ Ligue 1 (USM Alger) : François Ciccolini nouvel entraîneur    Feux de forêts : Arrestation d'au moins 10 individus    Souk Ahras : Il détruit le serveur automatique d'Algérie Poste    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Prophéties de chaos    Ligue des champions d'Europe: Suspense garanti à Barcelone et Turin    FAUSSES SAINTETES    Le ministère de la Défense: Le général-major Meftah Souab n'a pas fui    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Aucun algérien ne figure parmi les victimes des explosions survenues mardi à Beyrouth (Liban), a annoncé le ministère des Affaires étrangères    L'apocalypse à Beyrouth    Des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Le message de condoléances et de compassion du président Tebboune    Explosion de Beyrouth: Tebboune ordonne l'envoi immédiat d'aides au peuple libanais    Décès du Professeur Grangaud: Djerad rend hommage à un "Fils de l'Algérie"    L'infrangible lien...    Belatoui prêt à rempiler    Baisse sensible en 2020    Les travailleurs réclament leurs salaires    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    Sept migrants décédés et cinq blessés dans un accident    Réalisation de puits pour l'amélioration de l'AEP    Le phénomène prend de l'ampleur à Relizane    La RN27 fermée à la circulation du 6 au 8 août    La fille des Aurès    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    LE CHEF D'ETAT-MAJOR CHANEGRIHA AFFIRME : La gendarmerie est l'un des piliers de la stabilité    EXPLOSIONS DE BEYROUTH : Pas d'Algériens parmi les victimes    Le Général-Major Meftah Souab n'est pas en fuite    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    Se reconstruire après la tragédie    Karim Younes se livre    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commission de la fatwa: Un sacrifice sous conditions
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 07 - 2020

La commission de la fetwa relevant du Ministère des Affaires religieuses et des wakfs, s'est prononcée, hier, sur le rituel du sacrifice de Aïd El Adha, pour cette cette année, dans un contexte particulier marqué par des appels à son annulation à cause des risques liés à l'épidémie de Coronavirus. Dans un communiqué rendu public hier en fin de journée, la dite commission a autorisé la célébration de ce rituel mais sous conditions.
Dans ce communiqué, la commission rappelle en guise de préambule «que la fête de Laïd El Adha intervient cette années dans des conditions particulières marquées par la propagation de la pandémie du Coronavirus». Une épidémie qui «a provoqué des milliers de cas d'infection et des centaines de morts, et causé la suspension des prières en groupe et notamment celle du vendredi, en plus de la suspension pour l'ensemble des musulmans de par le monde, des rituels de la Omra et du Hadj», est-il souligné.
Et d'ajouter «eu égard aux questionnements soulevés par les citoyens (...), la commission ministérielle de la fetwa, après sa réunion et sa concertation avec le comité scientifique chargé du suivi de la propagation de la pandémie du Coronavirus et dans le cadre de ses différentes rencontres avec les parties en relation avec le sujet, a décidé de porter à l'attention des fidèles sa position sur le sujet.»
D'abord, elle «réaffirme le caractère de sunna de ce rituel avec toutefois, la nécessité d'observer toutes les mesures de prévention sanitaires nécessaires, sans pour autant constituer une obligation.»
La commission rappelle que «l'abattage des bêtes se fait après la prière de L'Aïd et non avant».
Elle note, en outre, que «les fidèles n'ayant pas les moyens financiers d'acheter un mouton ne sont pas tenus d'observer ce rituel du sacrifice, en particulier durant cette crise qui a influé négativement sur le pouvoir d'achat des familles, tout autant que ceux qui ne peuvent pas réunir les conditions de sécurité sanitaires et ceux qui craignent la transmission du virus à cause des conditions d'acquisition et d'abattage des bêtes.
La commission ministérielle de la fetwa ne manque pas, par ailleurs, d'encourager à cette occasion, particulièrement durant le contexte actuel, les valeurs de solidarité et de partage, qui demeurent l'essence même de ce rituel, en faisant preuve de générosité envers les plus nécessiteux.
Elle souligne par ailleurs qu'il est autorisé pour des membres de la même famille de se cotiser pour l'achat d'un mouton. Il est également admis, selon le même communiqué, de déléguer la tâche d'abattage et de dépeçage des bêtes à des abattoirs agréés ou à des personnes qualifiées, estimant même qu'une telle délégation répondrait mieux aux conditions de sécurité sanitaire et de prévention contre la propagation du virus. La commission a rappelé, par ailleurs, que les fidèles peuvent procéder à l'abattage des bêtes le deuxième et même le troisième jour, si cela permet d'éviter les rassemblements.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.