Explosion de gaz à El-Bayadh : 1 à 3 ans de prison ferme à l'encontre de 12 accusés    Lourdes peines pour Oulmi et Ouyahia    Prison ferme, relaxes et condamnations avec sursis    "Les alertes de l'ONS auraient dû interpeller Sonatrach"    "La dévaluation du dinar est inévitable"    "LE RECUL DU MULTILATERALISME A FAVORISE LA MULTIPLICATION DES CRISES" Aujourd'hui, dans    Donald Trump a un compte bancaire en Chine    Nouvelles législatives en décembre    Football / Classement Fifa : l'Algérie gagne cinq places, désormais 30e    Banouh libéré de la JSK à moindre coût    Le stage de l'EN interrompu à cause de la Covid-19    Vers une dérogation pour le club amateur    Chanegriha : le peuple algérien fera entendre sa voix souveraine le 1er novembre    Une rentrée presque normale à Alger    Atelier scientifique sur les glissements de terrain    LES VERITES AMÈRES D'UNE ENSEIGNANTE    Benfodil, Bensayeh et Zimu, lauréats    Des actrices unissent leurs voix contre les féminicides    Lire délivre    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    La liberté dans le respect de l'autre    Macron et l'arabe    Une rentrée adaptée au contexte sanitaire    Le grand bond en arrière, Tuchel contesté    L'AC Milan et Tottenham de retour    Le port de Skikda renforcé    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le projet d'amendement constitutionnel contribuera au renouvellement de la classe politique et au changement escompté    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Musulmans de France, tous coupables ?    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Centre anti-cancer Emir Abdelkader: Plus de 5.000 hospitalisations en huit mois    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    La déclaration de patrimoine enfin constitutionnalisée ?    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    Plaidoyer pour alléger la pression fiscale    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





FUITE EN AVANT
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 09 - 2020

A supposer que les écoliers et les lycéens puissent rejoindre leurs classes, il est certain que le malaise les accompagnera. Il en sera ainsi et pas autrement faute d'une capacité de pouvoir échapper aux effets d'une pandémie qui a déflagré les us et les comportements du monde entier. Les autorités font ce qui leur est possible en s'appliquant à remuer des remèdes, aussi compliqués les uns que les autres, sachant avec une tenace conviction que tous les efforts déployés ne seront au fond qu'un coup d'épée dans l'eau. De toute cette situation, jamais vécue auparavant, et bien que toutes les retouches apportées à une organisation compliquée et harassante soient péniblement déployées, ce sont les perspectives futures pour l'ensemble de l'enseignement scolaire qu'il sera difficile de maîtriser pour offrir aux enfants et aux adolescents un savoir conséquent et suffisant qui doit leur permettre d'affronter la vie.
En la matière comme dans toutes les articulations de la société, ce qui est contre-productif serait de se noyer dans un formalisme inconséquent et de se satisfaire d'un état des lieux où les chiffres et les nombres n'ont que la superficialité du sens. Les élèves iront à l'école et on s'en lave les mains. Se suffire d'assumer la petite responsabilité, aussi ardue soit-elle, en se limitant à ne se préoccuper que du partage des lieux et des espaces, est la pire des fuites en avant. Dans cette phase pénible et douloureuse, la grande question aussi utile que fondamentale renvoie au devenir de la structure mentale des écoliers.
Si on fait ce que l'on peut et ce qui est possible de faire, une circonspection sinon même une satisfaction est à retenir quand ailleurs la moitié des enfants de l'humanité ont le ventre vide et marchent pieds nus.
La malchance de l'ensemble de la génération future est qu'une bonne partie des aînés est prise de folie. Pas une seule contrée du monde n'y échappe et le virus démoniaque l'a accentuée.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.