PSG : Pochettino s'exprime pour Neymar    Extinction de l'action publique dans l'affaire Tabbou    Barça : Koeman tranquille pendant deux jours    Bordj Bou Arréridj : Retard dans le versement des cotisations    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    L'UGTT appelle à présenter les objectifs    Fin des procès par visioconférence à Oran    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Le Cnapeste s'alarme de la dégradation de la situation des enseignants    Massacres du 17 octobre 1961 : Fatima, la fille du fleuve, une BD contre l'oubli    Nombreux appels à la désescalade    Issine ? Connais pas !    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Un nouveau concept sur le marché des assurances    Paqueta croit aux chances du Chabab    Medaouar assure que «rien n'est officiel»    Milan prend la tête après un samedi renversant    Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Benbouzid «corrige» l'OMS    «Rien n'a été fait en matière de prévention»    Cherchem    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Les néo-harkis reviennent cette semaine    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



RC Relizane: En baisse de régime !
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 12 - 2020

Après une entame prometteuse qui a vu le RCR ramener des points de l'extérieur, un de Sétif face à l'ESS et trois de Bordj Bou Arréridj contre le CABBA, on pensait qu'il allait confirmer ces bonnes dispositions. Certes, le MCA est un adversaire redoutable, mais on se demande où est passé le football collectif développé lors des précédentes rencontres. Pour le moment, nous n'avons pas d'explications de ce changement. Seul Chérif El-Ouazani est en mesure d'éclairer notre lanterne, car c'est lui l'entraîneur et donc le plus apte à donner des raisons de cette régression technique. Etant donné que la plupart des formations n'échappent pas à l'inconstance, on ne peut émettre un jugement définitif. Il faudra donc se contenter de suppositions. En premier lieu, les Relizanais n'ont pas la même détermination comme celle affichée face aux Sétifiens.
Ont-ils trop respecté le MCA et ses stars ? En second lieu, on ne sait pas pourquoi le gardien de but Zaïdi n'a pas été reconduit, car sa présence et les automatismes instaurés avec ses défenseurs auraient été les bienvenus face aux attaquants algérois.
En l'occurrence, son remplaçant Bousseder ne s'est pas montré rassurant, loin de là, et a failli même se blesser sur le tir de Bourdim en heurtant le poteau. Cependant, on n'ira pas jusqu'à lui imputer la défaite. En effet, c'est tout l'effectif qui a failli dans cette rencontre-test tant pour le Rapid que pour le MCA. D'ailleurs, les hommes de Chérif El-Ouazani ont laissé passer leur chance en première période face à des adversaires visiblement méfiants. Les Bouzid, Hitala et Feham auraient dû matérialiser leur ascendant de la première mi-temps. Ce manque de réalisme des locaux a vraisemblablement encouragé les Mouloudéens, et c'est ce qu'explique la belle réalisation de Bourdim.
Certes, les Relizanais ont réagi en déclenchant des offensives en direction du camp algérois, mais ils ont versé dans un jeu brouillon, plus physique que technique. Ce comportement irrationnel a arrangé les affaires des Algérois lesquels ont eu le beau rôle en repoussant les assauts désormais de leurs adversaires. En défense, les Hachoud, Lamara et Hadef n'ont pas été regardants sur la manière pour protéger leurs bois. Et lorsqu'ils ont décidé de poser le ballon, les hommes de Neghiz ont fait valoir leur plus grande maîtrise technique. Cette supériorité, Chérif El-Ouazani en était conscient bien avant le coup d'envoi, mais il espérait que ses poulains allaient faire valoir les mêmes vertus affichées face à l'ESS.
Le coup de poker de Chérif El-Ouazani dans les dix dernières minutes, en lançant de nombreux attaquants, ne s'est pas avéré payant. Après analyse de cet échec, le coach du Rapid devra tirer les meilleurs enseignements de ce qui n'a pas marché.
Ce n'est qu'à cette condition que son équipe pourrait renouer avec le jeu des premières journées.
Ne pas confondre la vitesse avec la précipitation doit être la première règle à observer, tandis que l'occupation rationnelle du terrain sera le second principe à respecter. Nous pensons que ces « bases » essentielles permettront aux coéquipiers de Souguer de faire bonne figure dans un championnat plus ouvert qu'on ne croit, même si quelques formations sont mieux outillées.et donc mieux placées pour le titre.
Ceci dit, il ne faudrait pas oublier que le Rapid se trouvait en Ligue 2 depuis trois années et que les difficultés du démarrage ne l'ont guère épargné. En dépit de ces difficultés, on peut considérer que jusqu'à présent, le RC Relizane est mieux logé que certains clubs qui sont pourtant mieux nantis en effectifs et en moyens financiers. Un coup d'œil au classement le montre clairement.
Quoi qu'il en soit, les hommes de Chérif El-Ouazani sont conscients des difficultés de ce championnat-marathon. Les prochaines journées seront édifiantes. Après une virée à Oran (MCO), les gars de la Mina recevront l'US Biksra avant d'aller à Omar Hamadi (USMA) et de recevoir le CRB. Du pain sur la planche donc, et c'est à eux de démontrer leurs qualités.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.